La Justice face aux PN

Par AuxEnfantsDuDivorce

Info non vérifiée par la rédaction du Post.
L’opinion exprimée n’engage que son auteur.

La loi est représentée par des êtres humains, plus ou moins conscients, plus ou moins consciencieux, plus ou moins influençables, plus ou moins au courant des pathologies psychologiques et des techniques de manipulation mentale.

Lorsqu’une procédure juridique oppose une personne honnête à un pervers narcissique, c’est généralement de la personne honnête dont le juge va douter, et non du pervers narcissique ! Ce n’est pas parce que le manipulateur est plus malin. C’est tout simplement parce que, pour le pervers narcissique, il n’y a aucune différence entre le bien et le mal. Puisque le pervers narcissique pense toujours avoir raison, il en arrive à convaincre les autres de sa prétendue bonne foi. C’est aussi simple que cela !

Ma propre expérience m’a montré que la seule solution pour qu’un juge commence à entrevoir la réalité, c’est que la procédure devienne de plus en plus dure. Le pervers narcissique ne peut accepter de s’expliquer. Il ne peut admettre la remise en question. Il est incapable de se justifier calmement face à une attaque en règle. S’il est poussé dans ses retranchements par la partie adverse et par le juge, le pervers narcissique est capable de perdre son contrôle légendaire et de se dévoiler tel qu’il est, à la fois extrêmement pervers, très manipulateur et totalement narcissique.

C’est ce qui a failli se passer pour mon cas personnel en Appel, puisqu’une Juge sur 3 s’est parfaitement rendue compte du problème qu’a la mère de mes enfants. C’est aussi ce qui se passe maintenant devant un pédopsy. Celui-ci vient d’organiser une première séance en présence de mon ex épouse et moi, sous prétexte de sauver nos enfants de certains troubles qu’ils montrent depuis le début de la procédure de divorce. Le pédopsy a pris soin de transformer rapidement cette séance en confrontation au cours de laquelle mon ex épouse a tenu des discours tellement délirants que l’évidence lui a sauté aux yeux.

Je n’ai donc qu’un seul conseil à vous donner si vous êtes malheureusement obligé de vous battre contre un pervers narcissique plutôt que de fuir : Poussez-le toujours plus loin dans ses derniers retranchements, sans vous énerver, et toujours en présence de la Justice. Entourez-vous d’un avocat connaissant très bien cette pathologie. Votre avocat pourra alors vous soutenir lorsque vous êtes au fond du trou (le combat est psychologiquement très dur à supporter …), et vous calmer de manière à ne surtout pas vous emporter devant la Justice. Peut-être arriverez-vous ainsi à gagner face à lui !

Une dernière recommandation : Si vous avez des enfants communs, sachez que le pervers narcissique s’en prendra forcément à eux s’il n’arrive pas à vous détruire directement. Prenez donc soin de protéger vos enfants avant le combat, si c’est possible. Une fois le combat juridique démarré, le pervers narcissique prendra un immense plaisir à manipuler vos enfants pour mieux vous détruire … Ce type de comportement peut être ravageur pour des enfants d’une dizaine d’années …

Vous pouvez lire d’autres articles de moi sur ce même sujet qui me touche personnellement sur mon blog : http://enfantsdudivorce.wordpress.com/
Bon courage à toutes les victimes de PN, Hervé.

Geneviève SCHMIT, experte dans l’aide aux victimes de violence psychologique et de manipulateurs pervers peut vous aider à mettre à plat la situation et à trouver des stratégies pour en sortir au mieux !
-Prise de rendez-vous & renseignements-

376 thoughts on “La Justice face aux PN

      • Bonjour,
        Oui il y a une Loi , mais malheureusement elle n’a pas de décret d’application et n’est absolument pas comprise par les juges….
        On y travaille ….
        Courage! Geneviève SCHMIT

      • Désire de poster plainte pour dénoncer le manipulateur… un désir parfaitement légitime, mais …
        Mais il est essentiel de se poser les bonnes questions :
        1. Qu’es ce que je souhaite réellement ?
        2. Qu’est-ce que j’ai en ma possession qui puisse être utilisé pour déposer une plainte ?

        Deux groupes de victimes sont à ressortir : Celles qui ont un enfant ou des biens avec l’autre et ceux qui n’en ont pas.
        Si vous n’avez aucun de ces liens avec votre PN, l’idéal est de cesser immédiatement tout contact et de demander à votre entourage, famille, amis, de faire de même. La pire punition pour le PN est de se sentir rejeté.
        Ne lui permettez plus de vous influencer par ses paroles alternativement accusatrices, enjôleuses, menaçantes, culpabilisantes…
        Dans ce cas de figure (sans attaches concrètes), déposer plainte serait sans doute une erreur car cela déchainerait le PN et provoquerait une situation qui vous échappera complètement et à laquelle il n’y aurait plus de retour possible ! N’allez pas là où il cherche à vous entrainer !!! Il excelle dans ce domaine. Ne lui donnez pas ce pouvoir de vous détruire encore plus !

        S’il y a un réel danger, tout au plus déposez une main courante. Il n’en sera pas informé.

        Donc, cessez immédiatement de lui répondre mais par contre, gardez tout ce qu’il vous envoie, textos, mails afin de constituer un dossier à utiliser s’il dépasse les bornes, et s’il vous fait des menaces explicites.

        Pour les victimes qui ont des enfants ou des biens avec ces personnalités-là … c’est nettement plus compliqué…

        Courage !!! Et tenez bon !

        Geneviève SCHMIT

      • Bonjour,
        J’aimerai aussi pouvoir faire quelque chose pour protéger Loulou qui à trois ans et demi, je pensais qu’il était possible de pouvoir juste s’arranger à l’amiable avec lui, il ne tient jamais ses promesses, c’est déstabilisant toutes les contradictions de ses discours. J’ai lu diverses choses sur eux, afin de mieux comprendre le mécanisme ces deux derniers jours, car je pensais que l’enquête d’une mesure éducative l’aurait décelé, hélas sans trop de succès, j’ai lu le rapport de l’enquête et toutes les choses horribles qu’il a dite sur moi ( lui qui me disait: je ‘aime car tu es une bonne mère, une meilleure mère que la mienne…) Et qui va dire que je suis dangereuse, paranoiaque, avec des troubles psychologique, qui est parti à différentes reprises à la pmi se plaindre, argumentant des choses ( j’avais repeins les murs en blanc lessivable pour que Loulou dessine dessus, avec des feutres effacable, il est parti dire que j’avais dégradé l’appartement ( j’ai repeins tout l’appartement ayant étudié aux beaux-arts, j’aime le beau, l’agréable, et je voulais que loulou évolu le temps que je reste chez lui dans un univers agréable, j’avais donc refait presque toutes les pièces, faux marbres sur les murs, création d’une cuisine américaine en bois…)
        Allant dire que je manque d’autorité alors que je suis partisane des pédagogies alternatives montessori.
        Il parle de violence de ma part, alors qu’il a toujours été l’attaquant, et je n’ai fais que me protèger, du mieux que je pouvais, il me fait très peur, et je ne suis pas d’une nature agressive ( je pense qu’une femme doit faire attention à ne pas être bléssée et défigurée)
        il trouve que l’on ne s’ennuis pas avec moi, alors qu’il ne me demandais jamais mon avis et faisait ce qu’il voulait comme il voulait…
        j’ai passé ma grossesse allongée la plupart du temps, l’idée étant ne pas bouger pour ne pas penser, pour ne pas stresser loulou qui va arriver…
        Etrangement il a dit que mon état psychologique avait commencé à se dégradé en janvier disons 2013, date à laquelle je lui ai dit : ce n’est plus possible…
        J’ai évidement un peu honte, je me sens coupable, j’ai peur que la justice le crois lui.
        J’ai toujours été une mère aimante et dévouée, contrairement à lui, immature, irresponsable, se déchargeant de ses responsabilités sur les autres… Et c’était encore de ma faute si je ne me réveille pas toutes les nuits, si je ne veux pas qu’il insulte Loulou je n’ai qu’a me réveiller pour lui donner des biberons… Il a le droit de faire ce qu’il veut e ne se remet absolument pas en question, on ne peut rien lui dire, lui conseillé qui n’aille pas dans son sens, on pourra lui demande de tenir à mainte reprise la tête de loulou qui est trop jeune pour la tenir tout seul, il ne le fera pas, mais si on lui conseille ce qu’il a envie d’entendre genre comploter pour que son collègue de travail lui laisse sa place afin d’être mieux payé, il sera preneur de conseil…
        Il légitimise le cadre d’une garde, en pretextant une comme ça c’est notifié, alors que je lui proposais de s’arranger à l’amiable et qu’il puisse voir Loulou quand il veut, mais par contre la pension alimentaire, il ne me proposait que 150 euro (alors qu’il gagne plus et sait que je ne travaille pas, comment le pourrais-je? J’étais artiste, pleine de vie, j’avais des tas de connaissances et d’amis, journalistes, organisateurs d’expo, de festival… en quelques temps à peine j’ai perdu tout entrain, toute capacité de continuer dans la lancée de ma carrière…)
        Son discours est si contradictoire et va toujours dans son sens, de l’argent je n’en veux pas si je peux avoir l’harmonie, mais je souligne ici, le fait qu’il se fait passer pour un père aimant et responsable alors qu’il ne déclare pas tout de ses revenus et imprime un tableau avec un tas de dépenses, ce qui fait qu’il ne lui reste que 200 ou 300 euro a vivre…
        Chose étrange après mon départ du domicile ( chassée et humiliée, il savait que je n’avais pas trouvé d’appartement, et a texto dit à ma maman au téléphone, je m’en fou d’où elle peut aller, je met ses affaires dans l’entrée, quelle passe les prendre, je rappelle que j’ai un bébé de trois à responsabilité, et je ne comprend pas comment la justice ne peut pas voir ce genre de choses?)
        Trois, quatre mois après sa copine tombe enceinte, je pense qu’il fait des enfants (par surprise, tout en feignant qu’il n’en veut pas, en fait je ne comprend pas du tout comment les gens peuvent agir ainsi, et mettre en jeu la vie d’une tierce personne innocente, qu nécséssite bien plus de responsabilité qu’un poisson rouge ou un cactus, disons les enfants en sont pas des jouets, mais des êtres auquel il faut longuement réfléchir) a ses copines pur être sur d’avoir un lien, et qu’elles restent avec lui…
        D’ailleurs il avait une copine pendant la période de cohabitation et pouvait très bien nous laisser l’appart à Loulou ( son fils) et moi, le temps que je trouve une solution (je ne savais pas que des associations s’occupaient de reloger des femmes victimes de violences, je serais partie avant sinon et j’aurais entamé des démarches, de façon à ne pas être obligée de restée avec lui, pour veiller à la sécurité de Loulou et son bien -être.
        Même en parant je pensais pouvoir être tranquille la première fois et j’étais vraiment très heureuse, et il en arrive à obséder mes pensées, j’ai peur, il le sait, il en joue, et se fait passer pour le père modèle, alors que si je suis partie c’est justement parce qu’il ne l’était pas, et c’est encore de ma faute, c’est moi qui ne lui ai pas donné sa place de père ( alors que faux, j’ai tout fait pour qu’il prenne ses responsabilités, encouragé des liens affectifs, à croire qu’il ne voulait un Loulou que pour exercer un pouvoir autoritaire et dominateur, et s’en débarasser pour passer du temps avec moi ( qui ne voulait pas passer de temps avec lui, il m’avait contrainte à garder Loulou, je ne souhaitais pas renouer des relations affectives avec lui, mais je croyais qu’il aimait les enfants, puisqu’il insistait tellement pour que je garde loulou ( alors que nous n’étions plus ensemble, je crois même qu’il cherche à me faire regretter d’avoir fait ce choix, mais je m’y refuse, même si cela est très difficile psychologiquement de faire face à ses abnégations, et rester stoique et la maman aimante que j’ai toujours été) .
        Je crois qu’il part du principe que si lui ne peut pas m’avoir personne ne peut m’avoir, même pas Loulou ( son fils) je l’ai vu sourire le jour où je lui ai dit au tribunal: cesse tes malveillances, ils vont finir par placer Loulou, et je l’ai vu sourire… Lorsqu’il y a pas longtemps, je lui ai dit il faut qu’on arrive à s’entendre qu’on s’arrange, sinon ils vont prendre Loulou, il a dit mais non, jamais…( je voulais prétexter par là l’importance de bien s’entendre, pour éviter que Loulou ne souffre d’un placement, mais cet argument n’a pas fonctionné)
        J’aimerai vraiment que la justice puisse juger à bon escient de ce genre de cas, car je ne me sent pas reconnue en temps que victime, et je pense que tout est de ma faute, je fini par être très dévalorisée, j’aimerais retrouver mon ancienne vie, et protéger Loulou…
        C’es effectivement le mal absolu ce genre de personne, e j’étais à dix mille lieues de penser que cela pouvait m’arriver, j’ai toujours tenté de me protéger des méchantes personnes, je pensais qu’une personne hostile le montrait clairement dès le départ et n’usait pas de subterfuges

        Bon courage à nous tous et toutes, je voulais faire part d’un peu de mon expérience, après avoir lu pas mal de choses pour mieux comprendre et peut-être qu’on prennent consciences par nos expériences de choses dont nus n’avons pas conscience ( en se disant à oui pareil que pour moi, à c’était ça..)
        Mais je crains tout de même de ne pas être la victime mais la fautive, et que tout ceci est normal, et ne doit pas être condamné..

      • Pour S.C. : J’ai également été victime d’un pervers narcissique. Pendant une bonne année j’ai été tellement déboussolée et sous son emprise d’excellent séducteur que je me suis mariée et que j’ai fait un enfant avec lui, malgré mon intuition qui me disait de fuir. Je l’ai quitté il y a plus de deux ans et espère être bientôt divorcée. J’ai porté plainte à deux reprises, une fois pour violence psychologique et séquestration et une autre fois parce qu’il m’a menacée à mon domicile. Deux fois mes plaintes ont été classées sans suites… Malheureusement, la justice ne t’aidera pas beaucoup je crois. En ce qui me concerne, depuis que je suis de nouveau en couple (avec un homme adorable, oufff !), il ne s’attaque plus vraiment à ma personne mais profite quand-même de la moindre occasion pour me faire souffrir, notamment en utilisant notre petite fille qu’il n’hésitera pas à couper de moi pendant les vacances, en éteignant le téléphone sachant que je souhaite l’appeler par exemple et bien sûr, comme il se doit pour un bon pervers, en m’indiquant que ma fille n’a pas besoin de mes nouvelles… Bref, les relations resteront toujours éprouvantes avec ce type de personne. Un conseil que je donne à toutes les autres victimes : Montrer le moins possible à votre bourreau que ses agissements vous touchent, restez calme surtout, tout en vous affirmant. Plus vous devenez "insensibles" et "forts", plus le pervers narcissique vous "respectera", si on peut parler de "respect" pour ces gens là.
        Si quelqu’un aurait des conseils pour m’indiquer comment protéger au mieux mon enfant psychologiquement de la personnalité de son père je suis preneuse.

        Bon courage à tou(te)s !

    • bonjour hervé,
      j’ai lu votre article car je suis dans cette situation avec deux enfants de 10 et 12 ans et un père pn.je suis au stade ou mes enfants ne veulent plus me voir et mon fils devient violent et menaçant avec moi.
      le juge a entendu et reconnu que le père instrumentalisait les enfants .
      J’ai le coeur brisé de voir mes enfants réagir comme ça et bléssée des mots que j’entends d’eux.c’est dur
      merci à vous
      séverine

      • la destuction de l autre seul plaisir et interet meme en detruisant les enfants juste pour nous atteindre pauvre mere que nous sommes puisque de toute facon il les manipulera

      • Bonjour Séverine !!!
        Enfin une maman qui a les mêmes problèmes que moi !!!! Moi, j’en suis au stade où mon coeur n’est plus brisé…..la prunelle de mes yeux , ma vie….m’a "chier dans bottes" comme on peut dire vulgairement , je m’en excuse !!! Et oui, j’aurais donné ma vie pour mon ingrate progéniture….à la question posée par mon ex mari peu avant notre décision de séparation " tu m’aimes ??" ma réponse, " toi, je sais pas ; MES enfants oui " Sa réponse, il est leur père,:"je suis jaloux de l’amour que tu leur porte!!!! " Ahurissant non de la part d’un père ?? Et bien, non , ça choque personne tout comme le fait qu’il partage nos 2 enfants comme on partage les petites cuillères :" un pour toi, un pour moi; faut que ce soit equitable pour les parts FISCALES!!!!" J’hallucine, ça me crève le coeur….ses enfants ne représentent que des parts fiscales pour lui !!!! et les sentiments ???? Comble de tout , la juge ne s’en offusque pas.Faut dire qu’il m’a poussé à plusieurs tentatives de suicide, donc la juge m’a jugé "fragile"….quelle hérésie quand on sait que j’ai lutté contre ce gars pendant plus de 20 ans, 20 ans avant d’ouvrir les yeux, 20 ans à me demander pourquoi j’avais sans cesse un sentiment de mal être alors que je devrais avoir tout pour être heureuse !!!! Quelle conne j’ai été !!!!!
        Si bien que maintenant , je ne vois plus mon ado de 16 ans, une fille; occasionnellement son frère de 19 ans , mais qui agit avec moi comme il a vu faire son père :" je viens….en fait,non, je peux pas….je viendrai demain, enfin attends , je demande à papa un truc….je peux venir demain mais que l’après-midi et faut pas que je rentre tard et bla, et bla ….!!!!!
        Y arrive un moment, on finit par LEURS donner ce qu’ils veulent, on baisse les bras, ils veulent qu’on sorte de la vie des gosses quand ça les arrangent mais on doit être là quand ils tirent les ficelles ….ça va , on est des êtres humains aussi, même si on nous à abusé et fait croire qu’on ne pouvait pas penser par nous même !!!!! On n’est plus des marionnettes !!!!! Tous ces sacrifices pour le bien être des enfants, du mari, des faux amis qui s’en mêlent…..pour finir par en crever !!!!! Qu’ils nous laisse respirer en PAIX !!!!
        Bref, belle justice qui tranche en 5 minutes sans rien voir car ça l’emm….e de perdre son précieux temps avec des histoires qu’elle entend tous les jours; la politique de l’autruche ne fera pas avancer les choses !!!! Dans mon cas, personne ne s’est demandé ce qui m’a poussé à faire ses tentatives : là, était la bonne question !!!! Mais vu que j’étais habituée à ne pas être estimée, je ne valais pas la peine qu’on se soucie de moi , non ?????

        Une ex-maman

    • Bonjour Hervé Je tiens à vous remercier. Votre article et votre conseil m’ont permis de decredibiliser rapidement le PN auprès du jaf. Quand la guerre a commencé j’ai toujours eu votre conseil en mémoire et je m’y suis tenue (réponses coherentes et argumentees de preuves). Je suis restée stoique face à la manipulation qu’il exercait sur notre fille de 5ans (2 fois par mois en centre de rencontre). Pour les prochaines victimes je veux tout de meme vous dire ATTENTION aux enqueteurs sociaux trop peu formés et qui nous font passer pour folle et qui peuvent être dangereux. En effet l’enquête sociale a abouti à l’assassinat d’une de ses autres victimes par le PN et son suicide en prison. Sincères salutations et beaucoup de courage à toutes les victimes ne perdez jamais courage.

    • Bonjour votre texte me touche beaucoup et décrit exactement ce que je vis avec le père de mon fils depuis bientôt 5 ans ! Il passe toujours entre les mailles du filet et la justice ne "voit "rien, il faut conserver le lien père-fils… oui sauf que cet été mon fils est revenu de chez son père avec un bleu hors du commun et nous a raconté que son père lui avait fait du mal…s’en est suivi une plainte pour coups et blessures (certificat médical à l’appui bien entendu!). Sous les conseils de l’OPJ je n’ai pas envoyé mon fils aux dernières vacances, Mr devant en plus être entendu à peu près dans la même période, il s’est empressé évidemment de porter plainte pour non représentation d’enfant…d’après la police je ne crains rien à part la convocation. Bref, j’ai également écrit au procureur en détaillant les vices et les manipulations de mon ex. La requête a été entendue et nous devons repasser devant le jaf en février ! En attendant que dois-je faire? envoyer mon fils en vacances comme si de rien était en prenant le risque que son père s’en prenne à lui parce qu’il nous a tout raconté ou ne pas l’envoyer à nouveau et avoir à nouveau une plainte sur le dos pour NPE ??? avec la chance qu’il a je suis sûre que je pourrais avoir des problèmes. Est-ce que le fait d’avoir une convocation pour février montre que mon affaire est en cours et que je suis en droit de ne pas envoyer mon fils chez son père??? Je précise que je n’ai pas les moyens de prendre d’avocat et mon conjoint a gagné "trop" l’an passé pour que nous ayons droit à l’aide juridictionnelle. J’ai rencontré une avocate gratuite qui m’a dit que ça n’était arrivé qu’une fois (les coups et blessures) et que malheureusement la justice ne ferait pas grand chose… je suis dans une impasse totale. Mon fils est très perturbé quand il sait qu’il doit ne serait-ce que lui parler au téléphone, il cauchemarde et fait des terreurs nocturnes avant et après chaque période de vacances chez son père! Merci de me donner vos conseils, partager vos expériences pour m’aider un peu.

    • Bonjour,
      Pour ma part, je ne vois plus ma fille de 16 ans; elle refuse de me voir même 1 heure par mois….elle avait accepté de me voir en entretien médiatisé, mais ça s’est très mal passé, pas avec elle, non, mais avec l’éducateur qui dirigeait l’entretien en voulant conditionner mes réponses et surtout m’accabler seule, de toute la situation et le père, n’a t il pas sa part de responsabilité ?? Non, lui se contente de déposer sa fille pour les entretiens avec sa mère….lui n’est pas concerné, c’est vrai ce n’est pas lui qui divorce, il n’y est pour rien comme d’hab !!!!! Il agit si bien que pour finir ce n’est plus notre divorce mais mes problèmes avec ma fille !!! Le voilà blanchit de tout le mal qu’il m’a fait puisqu’il m’a poussé à faire 2 tentatives de suicides l’an dernier !!!! malheureusement pour lui, j’ai , là aussi, échoué ….alors je paie , encore et encore et pour être sûr de me faire bien mal, il essaie,( sournoisement car comme d’hab, il ne fait rien , il manipule c’est une seconde nature chez lui) de détourner les enfants de moi et il y arrive ….
      Ma question aujourd’hui est la suivante : ma fille reviendra t elle un jour vers moi ??? Tout le monde me dit que oui, qu’il faut du temps mais qu’elle reviendra.
      Je ne vis plus avec cet espoir car je sais que mon ex est capable de cultiver et d’entretenir une haine et une rancune sans limite.
      Avant que je devienne son bouc émissaire, c’était contre ses parents qu’il avait la haine, après sa jeune soeur, puis un collègue de travail….je crains que maintenant qu’il ne m’a plus sous la main se soi mon fils aîné qui n’ait cette "place" de souffre douleur, sournoisement.
      Merci pour vos réponses, votre expérience et vécu m’aideront quelqu’ils soient à aller de l’avant et tourner la page….j’y travaille déjà avec un psy en EMDR, c’est difficile , le chemin est long mais je m’accroche comme je peux.
      Amitiés à vous tous,
      Ex Maman

      • Bonjour,

        Il n’y a pas d’ "ex maman" !! Jamais!
        La dernière Formation/Débat portait justement sur le sujet des enfants.
        Dans le groupe, trois personnes avaient "perdus" leurs enfants, 2 mères et 1 père.
        Ces trois parents protecteurs ont accepté de "lâcher" leurs enfants pour se reconstruire eux-même afin d’ensuite apporter aux enfants un parent équilibré, stable, heureux et prêt pour le jour où ils reviendront vers eux.
        Ils ont compris que c’était la seule chose qu’ils pouvaient faire à ce stade et c’est une réalité !!!
        C’est difficile, mais c’est le seul chemin.

        Bon courage! Geneviève SCHMIT

    • Bonjour Hervé,
      J’ai vu que votre blog était fermé mais répondez vous encore aux courriels ???
      Si oui, j’aurai besoin d’un avis, d’un conseil….Je rencontre de gros problèmes avec mes enfants suit à ma séparation d’avec leur père, un PN…
      Merci

    • ma fille de 15 ans, après punition de son tel, ordi + sortit, interdiction copain ….(trouvé des messages cru sur son portable) fugue, après une nuit de recherche d’enfer, on réussi a retrouvé ou habite son petit copain, et la en fouillant l’appartement (2 adulte Homme, 1 chambre avec les 2 matelas) on retrouve ma fille, soulager, elle est en vie, on appelle les gendarme, normal pour nous ces 2 hommes vont être entendu!!
      BEN NON !!!
      C ‘est nous les coupables, ma fille l’a choisis, elle raconte que moi sa mère je l’insulte de tout les nom tout les jours et que je la bat, ce qui est faut, d’ailleurs, la gendarmerie ont les messages du tel. de ma fille, tout aller bien jusqu’à ce que l’on ne veut plus de garçon prêt d’elle, puisqu’elle ne savait pas être sérieuse, elle n’est pas rentré de l’école, cela a était une nuit horrible, et nous avons fini par la retrouver nous même…
      La gendarmerie la dedans ben, qu’a t’elle fait pour nous???
      Nous juger coupable, sans preuve, (c’est faux ma fille malgré les messages n’a même pas pris un claque), c’est nous qui l’avons retrouver, récupérer qu’est ce que l’on aurait du faire pour être des bon parent au yeux de la lois, laisser ma fille de 15 ans faire ce qui était écris dans les messages avec ce majeur???
      OU EST LA JUSTICE ?????????????

    • bonjour je vie la meme chose que vous mais en pire je pense , la justice de quimper me rends coupable de tout face a cela , je ne sais plus ou donner la tete , j ai meme porter plainte ontre le procureur de quimper a cause de cela .

  1. merci pour ces éclaircissements. j’ai affaire je pense à un pn, j’ai porté plainte pour violences conjugales, ce qui est je pense déjà un plus. depuis 6 mois, date de notre séparation, je recois plusieurs e mails par semaine, mon avocate également et il se sert de nos enfants pour me faire culpabiliser (3 ans et un an). j’aurais simplement deux questions : je en sais pas comment agir face à ses trop nombreux mensonges, doit on les relever un par un au risque que le juge se perde dans nos explications ou doit on simplement montrer que la polémique vient toujours exclusivement de lui et comment protéger les enfants, qui sont encore petits mais tellement manipulables déjà à cet age ? c’est toujours très difficile d’agir face à ces individus car meme si on essaie de comprendre comment ils vont réagir nous sommes toujours au dessous de la réalité. merci

    • Bonjour Victoria,
      En écrivant à votre avocate il se grille déjà….. mais je crois qu’il vous faut tout noter, avec les dates et les détails.
      Cela ne doit pas nécessairement servir à présenter au juge, mais peut vous être utile un jour. Tachez de trouver le témoignages de personnes pouvant attester du mensonge en question.
      Un travail de fourmis, pour construire autour de vous et de vos enfants un mur de protection.
      Amitiés, Geneviève Schmit

      • Bonjour Geneviève,
        Ma psy me disait qu’il existe un livre que pourrait lire mon fils de 19 ans, pour qu’il puisse "identifier" son PN de père, mais elle ne se souvient plus du titre, auriez vous un ouvrage à me conseiller ?
        Merci

      • Bonjour, Je serais preneuse de l’info !!!
        Cela dit, à 19 ans c’est un adulte … il peut parfaitement commencer par lire les article du Nouvel Obs ou de l’express puis ceux de mon site http://soutien-psy-en-ligne.fr
        donnez lui les info, et laissez lui le temps de les aborder à son rythme.

        Courage!! Geneviève

      • bonjour , j ai failli mourir a cause de cela, aujourd’hui mes filles et la justice subisses cela aussi et moi je n ai rein a dire , plus le droit de me défendre a cause d une pervers narcissique sans compter le syndrome d’aliénation parental , je pense souvent mettre fin a mes jours pour m en sortir de cette spiral , le tunnel n as pas de fin pour moi , elle essayé de me tuer une nuit par étranglement , rien a faire , malgré ma plainte et attestation du toubib je me suis fait cela tout seul , je suis ruiné , seul au monde et usé , que faire ? pouvez vous m aider avant que quelque chose de grave arrive , merci.

  2. merci pour cette réponse très rapide. petit à petit le dossier se met en place, nous avions fait sur injonction du juge une médiation familliale qui s’est arrétée avant de commencer puisqu’il voyait que ca ne tournait pas à son avantage. lors de notre unique entretien, il a déclaré qu’il informerait les enfants de tout ce que je lui ai fait subir. il n’a pas digéré que j’ai refusé de lui présenter les enfants pendant trois mois, tant que je n’avais pas de décision du juge puisque je demandais qu’il ne les voit que devant un tiers, ce qui a malheureusement été refusé. donc j’ai peur pour les enfants. l’avantage également c’est que tout ses échanges se font par mail car il ne peut s’empécher de prendre contact avec moi et je refuse toute communication téléphonique ou toute rencontre. je garde ces éléments comme preuve. Mais au bout de 6 mois, c’est très difficile de garder son calme et de se dire que les choses n’avancent pas. Comment peut il réagir s’il se sent démasqué et dans l’impossibilité de pouvoir prouver aux enfants ce qu’il veut ? peut il nous laisser tranquille et passer à autre chose, une autre victime ? merci pour tout.

    • Bien, je vois que tu tiens bon!
      Savoir s’il va te laisser en paix… là…. mon expérience personnelle me laisse à penser que non.
      D’autant plus que dans ton cas il y a les enfants, donc tu ne pourras jamais disparaître de sa vue, tu es, et restera l'"objet" de sa colère…
      Lorsque le PN se sent pris au piège, il peut devenir violent, j’en sais quelque chose….
      Prudence est donc le maître mot!
      Courage!
      Amitiés, Geneviève Schmit

      • Re, ( ex maman devient "petite pat ")
        Il n’y aura donc jamais de fin à cette emprise ???Même si le divorce est prononcé et qu’il a "gagné " comme à son habitude???? Même s’il refait sa vie, même si les enfants grandissent et vivent leur propre vie ??
        Sommes nous condamnées à être "punies" à vie d’avoir rencontré, aimé ( ben oui…..)fondé une famille ….avec un tel être destructeur ???
        Perso, je pense aller mieux .Je dois penser à moi mais j’avoue m’inquièter pour mes enfants : quand je me rapproche de mon fils aîné, l’influence néfaste du père n’est pas loin , je le sais.Mon fils ne pourra pas lutter contre son père, c’est trop difficile, je le sais, je l’ai vécu .Le père semble ne pas "manipuler" ou autoriser ou pas les visites de mon fils chez moi, c’est bien là toute la subtilité de ce PN !!!! Ils sont forts, car vraiment perturbés et MALADES !!! Pour eux, la théorie du complot est une réalité.
        Mon fils m’a demandé pour venir passer Noël avec moi chez ses grands parents; j’en suis très heureuse mais je ne peux m’empêcher de penser qu’il aura des "représailles" sournoises, dissimulées….en retour, si bien qu’il sera mal , que le bienfait d’un Noël comme avant avec ses grands parents, sera anéantit en 2 temps 3 mouvements par ce père qui s’arrange toujours pour gâcher les petits moments de bonheur de chacun.
        Moi, je sais à qui j’ai affaire, il m’a fait énormément de mal au travers des enfants, c’est difficile mais je remonte la pente, mais mon fils est encore jeune (19 ans) très malléable et influençable , il a toute la vie devant lui, avec des envies , des projets, des espoirs réalisables ou pas mais c’est ce qui fait la richesses de son âge….et je ne voudrais pas que ce père médiocre, peureux, aigri, jaloux, Pn….lui brise les ailes, anéantisse ses espoirs.J’en ai déjà parlé avec mon fils mais même s’il m’écoute, même s’il sait que j’ai raison pour certaines choses, il n’aime pas que je dise du "mal" de son père.C’est sûr que si c’était une personne extérieure qui parlait avec lui, il accepterait peut être mieux d’admettre que son père est égoiste, qu’il n’aime pas ses enfants si ce n’est pour briller à travers eux du fait de leurs études qu’ils arrivent à mener à bien malgré les problèmes.
        J’ai peur que mon fils reproduise les comportements de son père, qu’il devienne comme lui….pourtant ils ne se ressemblent pas , ils n’ont pas le même caractère, mon fils n’est pas matérialiste, n’est pas calculateur, mesquin, méprisant….mais imprécis voire flou dans ses propos comme son père ou pour ménager la chèvre et le chou , je ne sais pas non plus ???
        Sa demande pour Noël ouvre une toute petite porte vers la lumière, vers l’espoir mais je reste sur mes gardes, je ne crie pas victoire, je prends comme ça se présente pour ne pas être déçue en retour comme à chaque fois qu’un bonheur se présentait et que mon ex PN gâchait tout.
        Aussi , je vais changer mon pseudo qui vous choquait tant mais qui était tellement vrai, désormais je ne serai plus ex maman mais "petite pat" .
        J’attends vos conseils, bonne journée.
        Amitiés

  3. merci. sa violence je connais, j’en ai déjà fait les frais. je sais aussi cependant qu’il est lache, je mise bcp la dessus …
    si la justice pouvait déjà le condamner pour les violences qu’il m’a fait, je serais satisfaite car ce serait une réelle preuve pour les enfants. et s’il a d’autres enfants peut etre va t-il se concentrer sur eux dès lors que pour les miens je serais là pour lui tenir tete ? c’est surtout pour cela en fait que je ne lache rien, pour avoir une micro chance de les épargner …
    merci pour tout et bon courage à ceux qui traversent cette épreuve.

  4. juste une petite précision en relisant mon message : mon souhait serait que mes enfants puissent sainement profiter de leurs deux parents et c’est comme cela que je leur présente les choses mais la facon dont évoluent les choses m’amène des fois à penser qu’ils pourraient etre plus équilibré sans le mal qu pourra leur faire leur père.

  5. C’est ce que je vis aussi sauf qu’il a eu un comportement incestuel avant le jugement, on m’a conseillé de le laisser voir son enfant seulement en MA présence après ça ( mais faut endurer!). Mais il menace souvent de "tout dire" (il essaie, je coupe court) donc moi, je suis la méchante, lui le gentil qui ne peut plus prendre son fils car maman la vilaine ne veut pas, j’aimerais pourtant qu’il soit un père correct ! Il me parle de "s.a.p" (syndrome d’aliénation parentale) je lui rétorque que son enfant ne réagit pas quand il le voit en le rejetant (beaucoup de mal à préserver l’image d’un père qui n’en a pas, mais je tiens bon avec mes grands). j’ai peur du jugement, on lit des choses catastrophiques, mais pas de lui, il est ridicule et n’est plus dangereux pour moi, excepté s’il fait du mal à "notre" (j’ai du mal… excusez)fils. Quand va-t-on bouger en France contre ça? A quand une manif, une justice juste. Tu (je me permets, ça rapproche) as de la chance, des preuves de violence (lui a OUBLIE la fois où il l’a été !… Tiens-nous au courant des suites…. Merci !

  6. je vie avec un malade mentale pn , il ma torturé pshychologiquement c’est grace a mon fils si je suis toujour vivante , il ya un mois je recue une assignation en divorce pour faute il demande la garde exlusive de mon fils il me reproche d’etre violente avec lui devand notre fils ( monsonge ) c’est depuis que demasqué ce perver maintenant depuis je l’ignore je ne repond plus ne suporton pas cette situation il demande le divorce pour faute
    j’ais peur de lui il ya deux ans il ma frapper mon fils dans mes bras a recus le coup en meme temp que moi le probleme c’est que je n’est pas porter plainte j’ais juste un certificat medicale et une main courante indiquant qu’il ma frapper en meme temp que le petit apres ça j’ais demander le divorce ranger par la culpabilite j’ais annulé et je suis retourné avec lui , j’ai aussi une attestation de la metresse de l’ecole que c’est toujour moi qui s’occupe du petit et un enregistrement que sa voix de tous ces insultes il ma traiter de sale arrabe ,ma tiré les cheveux et il ma craché sur le visage et il ma dit qu’il ne laisserai pas de trace pour porter plainte …. malgré tous j’ais peur de lui je ne mange plus je ne dort plus jaime mon enfant surtout perver comme il est je ne supportrai pas qu’il reste avec lui j’ai peur qu’il fasse mal a mon fils juste pour me punir face a la justice esceque il ya une chance qu’il soit comdamné ? MERCI

    • j ai vecu pendant 10 ans avec un pn malgres 3ans de divorce pas encors prononce puisqu il refuse je conseil a toutes personnes de fuir et fuir loin se sauver pour vivre et proteger ses enfants la justice ne fait rien

      • Bonjour Patricia, oui, tu as entièrement raison : fuir, vite et loin avec tes enfants….La justice non seulement ne fais rien mais en plus nous enfonce encore plus…seule avec mes deux petits , quitté le PN depuis 2 ans…je suis depuis qq mois très loin de lui, mais….Il avait saisi le juge des enfants en m’accusant de maltraitance sur mes enfants (un comble quand on sait ce qu’il leurs a fait subir !!) Et tenez vous bien : résultat de l’enquête : JE SUIS UNE MÈRE TOXIQUE !!! Ce n’est pas que la justice ne fait rien, c’est pire : elle NE VEUT rien comprendre et RIEN faire pour aider nos enfants et les mamans protectrices que nous sommes !! Dans notre malheur, nous avons la chance que mes 2 enfants soient bientôt majeurs…pour nous le cauchemard prendra bientôt fin….Bon courage à toutes….

  7. Nous avons dans wordpress une personne qui gére un blog et qui est pervers narcissique….
    L’histoire est longue en 1er lieu devenu amant de mon épouse dans certaine circonstance (grosesse inatendu et par ce fait depression de mon épouse) il ne s’est ps arrété la, car par la suite une manipulation et des jeux de rôle se sont suivi.
    e site est quisommesnous de wordpress…
    Merci de ta lanerne sur ce sujet.

    junior1975

  8. C’est une simple information que je transmet, car par le biais de son site il fait également du mal au gens en se fesant passer pour quelqu’un qui n’est pas….
    Je ne savais pas jusqu’à aujourd’hui que cette pathologie était aussi répendue que ça.

    Je suis stupéfait par votre site, et je vais sans doute aller plus loin dans ma recherche de compréhension de cette pathologie, comme vous l’avez fait.

    Merci

    David

  9. Bonjour,

    J’ai déjà été voir le blog que vous proposez et j’ai été très contente de voir que je n’étais pas seule à vivre ce genre de situation. Je parlais toujours de harcèlement, motif qui à d’ailleurs été à la base de mes plaintes. Ca fout quand même un peu la trouille de savoir qu’en fait on opérait insidieusement et pendant des années une manipulaion mentale perverse envers vous et que ce n’est que maintenant que petit à petit je commence à comprendre quel était l’impact et le but réél de ce que j’appelais de manière naïve du harcèlement. Aujourd’hui le but est atteint je perds tout financièrement, sauf si je peux réagir mais je ne sais pas comment. Merci à vous tous d’être là et bon courage à ceux qui vivent ce genre d’enfer.

  10. Bonjour,
    Séparée depuis le premier coup que j ai reçu comme je me suis sauvée le pervers se venge en utilisant notre enfant commun et bien entendu en m accusant de tout et de rien. Chez le JAF, cette dernière l ayant envoyer bouler …il m a collé contre le mur des notre sortie. Il était nerveux et moi je riais… il s est calmé pendant pres d un an et il revient aujourdhui cherchant les querelles … il a forcé ma porte j ai été a la police bref ils nont pas voulu prendre plainte mais une vulgaire main courant!!! Pourtant jamais n entend ma voix ni ne me voit je met une personne tiers entre nous etc QUE FAIRE ? tant qu il ne m a pas tuer je deviens plus forte et plus belle !

      • Je me suis trompé c’est lilipuce c’est l’iPhone qui transforme le pseudo ceux qui ont un iphone savent cela.
        C’est tellement secondaire, par rapport à ce que j’ai écrit.

  11. Oui il se nourrit en voulant me détruire je reste forte mais cest mon enfant que ce PN emmerde moi je revis je refuse de céder, je voudrais juste qu il m oublie mm s il ne me voit plus depuis il est resté figé sur le passé! imaginez depuis 8ans nous sommes séparés et malgré ça il force ma porte et tant que je ne suis pas blessé la police ne peut rien faire limite on ne nous croit pas…
    Doit on faire justice soi mm ?

  12. Je lis cette fois-ci les temoignages. Cela est affolant de voir tous ces hommes dans leur foyers jouer les "tout puissant"… Il n’y a pas de secret.. Si le monde va mal on comprend immediatement l’origine. Dans nos foyers ce sont des micro-guerre et du terrorisme que nous subissons.. Et mes amies ont eu des maris ou partenaires avec des comportements tres narcissique et irresponsable et violent a degre different.. Je ne comprends pas ceci ? Comment peut-on donner a des hommes des responsabilites professionnelles alors qu ils sont incapables d’etre responsables dans leur foyers ? Faut m’expliquer ?? Car j’en connais un paquet qui ont des super job a responsabilite, trop bien payer et qu ils sont des horreurs, des incompetents. des irresponsables dans leur foyer !!! Et ils sont imbus de leur personne et crache sur les petites gens. Si telle personne sont dans la misere ou au chomage c est de leur faute. Ils deviennent inhumain et raciste.. J’ai entendu ces hommes ou tout leur reussi professionnellement etre les pires ordures qui soit !! Ils chient sur les autres car ils ont une situation bien assises avec leur compte en banque bien gonfle.. C’est a vomir… Il n’y a plus de moral. Les lois sont faites pour les familles d’ouvriers, les petites gens, les religions sont aussi pour nous faire tenir bien droit… On croit en une justice, on espere… Nous payons tout le temps et ces imbeciles trichent, mentent.. L’argent est le pouvoir et O combien les hommes sont materialistes, immorales, pervers, menteurs et tricheurs et laches… Quand on est victime de ce genre d’homme, nous les victimes devont prouver une multitude de choses comme quoi on a ete salie, abusee, violentee.. toutes les preuves que l’on doit reunir..c’est fou !! L’homme est un predateur et plus on avance et plus on a affaire a de sacre monstres… Faut arreter de donner des responsabilites a des hommes qui ne sont pas capables d’etres responsables dans leur foyer.. L’equilibre est la.. Et les lois sont faites par des hommes pour les hommes.. Rarement nous voyons des victimes gagner contre ces monstres….

    • Bonjour Lala,

      Je trouve cela dommage de mettre tous ces torts au masculin.
      Les PN existent dans les 2 genres, certes il y en a sans doute plus chez les hommes que chez les femmes mais je peux t’assurer que cela n’est quand même pas si rare côté femme non plus.

      Bonne journée.

  13. Enfin pouvoir verbaliser tout ce que j’ai vécu et ce que je vis avec ce pn.
    Un enfant avec lui et je viens de réaliser que notre fille ne va pas bien….la parentalité il connait pas.
    Il a osé se présenter au JAF sans pièce d’identité ni documents demandés.ET en plus de lui rire au nez…..
    Audience reportée dans 3 mois et c’est bien ce qui me permet cette fois de préparer ce dossier mais cette fois avec avocat!
    Je demande à ne pas le rencontrer "déposer " notre enfant sur un lieu neutre et présence d’un tiers.

  14. Bonsoir,

    Mon ex en est un… Il voit notre enfant depuis quelques mois dans un lieu neutre.

    Mais pas si neutre que ça car il a réussit à attirer leur pitié, leur compassion en se faisant passer pour la pauvre victime et moi j’ai bien évidemment le mauvais rôle. Il amènenait à chaque visite un petit cadeaux à sa fille pour se faire bien voir. Il apportait des sacs de bonbons, cafés, chocolat etc pour l’association. Il use de la séduction et se fait passer pour un pauvre malheureux accusé à tord par son ex (il a fait subir à notre enfant une maltraitance psychologique lors de ses DVH avec la complicité de sa femme actuelle). Notre fille revenait dans des états pas possibles : très énérvée, cris, pleurs, ou alors mutique, ne mangeait pas…) elle le craint, elle me fait des crises à chaque départ et même pour aller dans ce lieu neutre.
    Il a en fait REUSSI A INVERVSER LES ROLES au point d’avoir obtenu le démoignages mensongers des collaborateurs de ce lieu neutre pour qui il est devenu la mascotte.
    Malgré le rapport accablant de l’enquêteur social et les attestations des spécialistes, entre autres, le JAF n’a tenu compte que du compte rendu falacieux de cette association : qui parle d’un conflit parental !!! et par jugement contradictoire au précédent, le JAF demande à rétablir progressivement un DVH Classique et prolongé au vendredi après la classe !!! J’allucine… J’ai été très mal avec un moral au plus bas, ça va un tout petit peu mieux. Je ne sais plus quoi faire contre cet homme qui cherche à se venger de moi car j’ai pu le fuir au bon moment avant que son emprise soit trop forte. Il me fait souffrir en utilisant son propre enfant en se fichant du mal qu’il lui fait. Il a trouvé mon talon d’achile, son arme idéale.

    J’ai fait un courrier AR à ce lieu neutre pour dénoncer ces mensonges, cette partialité clairement affichées dorénavant et les méthodes brutales utilisées pour mettre l’enfant en contact avec son père…avec copie au proc de la république.
    Je m’étonne de ne pas voir de retour de courrier de leur part et ça m’inquiète … D’autant plus que ce lieu neutre dois encore remettre un bilan des visites.

    Pensez vous que j’ai bien fait de dénoncer par courrier officiellement leur agissement innacceptable et que cela ne se retournera pas contre moi.

    Je compte faire appel et j’espère que je gagnerai la guerre non pas pour moi mais pour mon enfant qui a le droit de vivre une vie sereine.

    Merci de vos commentaire.

  15. bonjour,
    moi aussi j’ai affaire à un pervers manipulateur narcissique.
    je vous passe des manipulations et des violences physique et verbale que j’ai pu subir lorsque je me suis aperçu qui il est vraiment….
    devant la justice(de l’enquête sociale au jugement) ,c’est moi la mauvaise et lui…..c’est le parfait ‘papa" .la décision finale a été même que si je continues mes allégations on me retirerai mon fils.
    imaginez le choc émotionnel quand vous savez pertinemment que c’est vous la victime.
    de plus il joue avec la décision de justice ,en s’accaparant de notre enfant de 2 ans(il n’ y a rien de plus affreux)….
    je continue à me battre….mais j’ai l’impression de brasser du vent.
    entre temps,c’est mon fils qui souffre de tout cela et tout cela m’est vraiment insupportable.
    s’il y a quelqu’un qui peut m’apporter des idées pour que je me sorte de ce guépier….ou aller? comment faire? qui doit-on voir?que dire?

    je suis sur bordeaux connaissez-vous une association ou autre qui peut me venir en aide?
    C ‘ EST VRAIMENT UN S.O.S,j’attends vos réponse s.v.p ou vous pouvez m’écrire (kdpris@yahoo.fr) ou me téléphoner:0661563264
    à très bientot!!!!

  16. Bonjour,

    Je suis une Maman désespérée………
    Séparée depuis 8 mois d’un PN, je suis partie avec mes 2 enfants du jour au lendemain pour les protéger et moi aussi……Grosse erreur de ma part

    J’ai vécu 18 ans avec un PN et je sais qui il est depuis 3 mois en m’informant sur des sites et lisant les blogs de victime…..
    Le réveil aété brutal.
    J’ai subi pendant presque 2 ans des violences conjugales et souvent devant mes enfants….;un cauchemar pour nous….insultes, humiliations, rabaissement et coups physiques. Depuis 2008, le PN a une comnsommation sans modération d’alcool et de cocaine….

    A bout, je suis partie avec mes enfants qui étaient térrifiés du comportement de leur père, nous avons été accueilli dans ma famille.
    Il m’a assigné devant le JAF en premier,malheureusement, et le JAF lui a donné la garde provisoire de mes enfants car il a gardé la maison où noous vivions et l’école se trouve à 5minutes, moi pas de logement, ni travail……..Le JAF a demandé une enquête sociale et morale pour l’audience du 29 juin pour rendre son délibéré le 14 aout 2011 pour la garde définitive de mes enfants. Nous avons rencontré une spy en mai qui n’a pas pu rendre son rapport pour causes de problèmes professionnels.
    Le 29 juin n’ayant pas de rapport spychologique dans les mains du JAF donc le 14 aout jugement executoire à titre provisoire : la garde provisoire de mes enfants à leur père………
    L’horreur pour mes enfants et moi, car vous pensez bien qu’ils ne veulent pas retourner pour le 31 aout chez leur père, c’est une vraie torture…..

    De plus, le PN a annonçé aux enfants par téléphone que la rentrée scolaire 2011, ils changeaient de collège et de département alors que son avocat a appuyé lors de l’audience que le PN ne voulait pas changer l’environnement des enfants (12 et 10 ans), le comble, le PN a demandé aux enfants de ne rien me dire…..Nous avons les mêmes droits parentaux, je lui demande par SMS et mails car un échange téléphonique est impossible avec lui, la date et le lieu de la rentrée scolaire 2011 en faisant comme ci je n’étais pas au courant de ce qu’il a annonçé aux enfants.
    Le PN me répond toujours à côté, il me déballe sa vie et ses vacances avec une femme qu’il a rencontré, les écrits du PN : elle est intelligente, bac + 10, elle a 34(lui42 ans) me donne ses mensurations, me dit qu’elle vaut x millions d’euros, et moi que je suis une sale trainée, une mère immonde, une dépressive alcoolique……..j’en passe car je pourrais vous en écrire des pages d’insultes……
    Il me déballe sa vie alors que je lui demande de me parler des enfants.
    J’ai voulu faire un référé à l’avoué de la cour d’appel qui est aujourd’hui irrecevable car c’est un jugement provisoire et non définitif.

    J’ai oublié de préciser que j’ai décidé de m’éloigner en trouvant un travail temporaire mais un travail quand même et un logement à 1 heure de route de la ville où nous habitions.

    Aujourd’hui, mes enfants et moi sommes désemparés car la date du 31 aout approche et je dois les ramener chez leur père à 19h00.

    J’ai besoin de vos témoignages si vous avez vécu ou vivez la m^me situation que moi, du soutien, des conseils juridiques…..
    Merci à vous tous……

    Une Maman désespérée……SOS

    • je suis anéantie par ce genre de personnage en apparence bien sous tout rapport, ce la fait 2 fois en 2 ans qu’il a manipulé ma fille ado pour fuir de chez moi et en profiter pour porter plainte contre moi à 2 reprises pour soi-disant maltraitance j’ai perdu la garde des enfants du jour au lendemain sans même que le jugemnt soi rendu j’ai perdu mon travail j’ai du déménager et là j’angoisse encore pour ne pas perdre définitivement toute relation car il me harcéle de manère insidieuse sans cesse et jamais n face pour ne pas avoir de preuve, je vis seule et c’est tre tre dur de ne pas lacher, les autres doute de moi, pas de fumée sans feu …

  17. j’ai décidé de me battre contre les pervers narcissique et je rentre en guerre moi aussi nous devons nous réunir et former bloc il faut INFORMER la justice les professionnels faire reconnaitre LE PERVERS NARCISSIQUE comme une maladie mentale
    car le pire c’est quand il y a les enfants au milieu qui peuvent être détruits
    j’ai un enfant de 18 mois et je ne suis pas avec le ‘papa’ qui est un pervers narcissique j’ai mis quatre ans à comprendre et mettre des mots sur mon expérience malheureuse grace aux forums à mes recherches sur le net
    depuis ma rencontre avec lui et encore plus depuis cet enfant ma vie est bouleversée et "survivre à tout prix" fait partie de mon vocabulaire quotidien
    unissons nous ecrivez moi
    il faut COMBATTRE LES CHOSES DOIVENT BOUGER NOS ENFANTS LE MERITENT !
    c’est pour eux que je me bats aujourd’hui
    réunissons nous

    • Bonjour Dupont, je suis en pleine procédure contre un pn également, au bout de 8 ans, je dis stop, je passe les détails mais un jugement est déjà rendu car nous nous sommes séparés une 1ère fois et je suis de nouveau tomber ds le panneau mais une avocate a mis un nom sur cette pathologie mm si je m’en doutais étant aller voir ses comportement sur le net ms pour mes enfants, je fermais les yeux. Donc, quand nous nous sommes remis ensemble nous avons décidé de partir dans le sud, ns étions sur l’ouest de la france. Je fais bref, nous avons acheté une 1ère maison à côté de ma famille, bien entendu il à tout fait pour trouver du travail (il était au chomage) à 200km, donc, rebellote, déménagement et encore une nouvelle école pour mes filles, elles n’ont jamais fait plus d’une année dans une école. Vente de la maison et location, le temps de retrouver une maison. au bout de 2 mois, il trouve une maison à acheter à son nom, je ne suis pas dessus forcement. Son travail est à 15mm mais lui en tant que commerciale à choisi le secteur de l’ouest, donc là ou l’on vivait auparavant. Au début, il avait plein de projet, faire une cabane ds le jardin pour les filles, mon père et lui ont mm fait le carrelage dans le garage avant que l’on emmenage, bref, j’en passe. Il rentrait tous les weeks ends (il logeait chez sa mère, du moins c’est ce qu’il disait), ensuite, c’était toute les 2 semaines, pour ne plus rentrer du tout et je vous passe les menaces, chantages, il voulait repartire ds l’ouest et c’est soit je le suis, soit il vend la maison. Il roule ds une voiture à 20000€ et à une voiture de fonction ms à ses 2 voitures ds l’ouest, j’ai eu le malheur de prendre sa voiture une fois et depuis, voilà!!!! moi j’ai une voiture qui à plus de 230000km, cherchez l’erreur!!! harcelement sms, plus de 2000 sms en à peine 3 semaines, j’ai porter plainte et ça a cessé de suite. Il est venu chercher les enfants et en profiter pour déménager la maison, mm plus un tél fixe!!! et bien sur, je n’ai pas pu rester chez lui (j’y vais au quotidien avec mes filles, elles sont scolarisées), je voulais avec l’appui de mes parents ms pas vivable, il m’a menacé d’appeler la police pour nous mettre dehors comme il en est le propriétaire, bref, je pouvais rester mais je n’ai pas voulu faire subir ceci à mes enfants et mes parents et bien sur son père et sa mère qui sont séparés et ne me connaissance pratiquement pas étaient là avec lui!!! il les manipulent comme tout le monde. Donc, ça faisait plus d’un mois qu’il ne voyait pas ses enfants, vient comme une fleur, vide la maison et le soir mm (j’étais parties avec mes filles chez mes parents), me dit au tél, si tu veux pour t’arranger, tu peux me rejoindre à tel sorti (il repartait ds l’ouest avec les filles pour la moitié ds vacances) car il avait 8h de route. J’ai dis ok, le soir mm il me confirme par mail, en disant qu’il accepte que je les emmène à ce point de rdv et qu’il est impératif pour moi d’y être pour 9h avec le plan de la sortie etc… donc, le lendemain, j’emmène mes filles avec mes parents, ma mère descend avec moi pr ne pas qu’il puisse m’insulter ou autre, il était avec sa mère ds la voiture, son père attendati plus loin en voiture, quelque part, ça m’a soulager car ma plus grande avait peur qu’il y est quelqu’un entre elle et sa soeur derrière, il fait du covoiturage alors que tout lui ai payé par sa sté et met une personne étrangère entre mes 2 filles!!! ensuite le calvaire commence, ses mails tous autant mensonges, pour le poind de rdv péage, maintenant, il dit que c’est moi qui ai changé à la dernière minute le point de rdv que je suis partie chez mes parents avec mes filles malades (une rhino!!! et soigné par dr), alors que lui était là et qu’il aurai pu s’en occuper, qu’en plus c’était son week end de garde (alors que c’est les vacances) et tout comme ça. Et dernier mail, il ne veut pas me ramener mes enfants, il veut que ça soit moi qui vienne (800km) alors que sur le jugement est indiqué "le père doit assumer les trajets retour" le temps que la nouvelle procédure ( une modification de jugement est en cours).
      Donc, je suis dans l’attente, si samedi j’ai pas mes enfants, je dépose plainte, ce qui n’arrangera pas son cas devant le jaf je pense.
      C’est un pn, j’ai dû faire notifier par huissier ses sms de chantage, menace et surtout un sms disant " que tu me suive pas, ça calme mêm si j’ai a pris la décision seul", tu fais ce que je dis, sinon on sévira, le covoiturage qu’il fait alors que tout lui ai payé "il dit merci covoiturage", un autre ou il dit totalement le contraire que les trajets ne lui sont pas payé, j’ai ses impots qui dit qu’il a fait augmenté ceci etc….. donc, voilà en gros, merci si vous avez des réponses

      • Nous vivons le même calvaire….. Le père de ma fille ne ramène jamais notre enfant, alors que le jugement le prévoit, mais porter plainte est difficile, les gendarmes demandent toujours d'"essayer de comprendre…une journée ce n’est pas un drame……pensez aux enfants…."
        Ben voyons……une plainte, pour tous les retours non respectés depuis dix mois.
        Et maintenant, il essaye de convaincre notre fille, que je ments que je ne l’aime plus (elle).,.. Que c’est de ma faute si nous sommes séparés……c’est un calvaire….inculquer à notre fille, qu’elle a le droit de l’aimer, mais qu’elle doit rester vigilante, croire des faits, des écrits, pas uniquement des paroles….
        Je me déteste parfois…… D’être devenue mère avec un type pareil, je culpabilise de la peine de notre fille, de ses larmes, des ses colères, de ses plaintes, de son mal être……..
        J’ai l’impression que c’est une peine à vie, pour elle et moi……..

    • bonjour, je viens m’ajouter à la longue liste des victimes de pn, mon ex conjoint. Moi aussi j’ai mis quelques années à me rendre compte que le prb ne venait pas de moi mais de lui que la boisson et le cannabis n’ont rien arrangé. Je m’en veux d’avoir mis tant de temps à ouvrir les yeux, d’avoir été naive. Le pire c’est que nous avons aussi un enfant ensemble qui a maintenant 8 ans. Biensur, il lui dit des choses horribles à mon sujet quand il le reçoit pour son droit de garde. Et moi il me fait des histoires pour un oui ou pour un non. Nous venons de repasser devant le jaf il y a 2 mois, qui lui a remonté les bretelles et recadré. Résultats, il s’est alcoolisé tout le temps qu’il a reçu son fils pendant les vacances et disputes violentes avec sa nouvelle compagne…. Mon fils est censé retourné chez son père un week end sur deux, mais moi je n’y tiens vraiment pas. Ca fait plus de 5 ans que ça dure depuis que je l’ai quitté. Et ce n’est pas prët de s’arreter. Rien ne l’arrete pas meme la justice. Le pire, c’est que si je ne lui remets pas l’enfant, il sera encore en droit de porter plainte contre moi et m’occasionner des poursuites au pénal!!! Rien ne tourne rond dans cette justice!!! A croire que la justice est faite pour défendre les bourreaux et jamais les victimes!!!!

    • oui j"en peu plus me battre pour protèger ma fille,je vais devenir folle, je vie le stress quand elle est avec lui!!! Dommage qu’on ne puisse pas faire circuler une liste avec leur nom lol!!!hélàs cela serait de la " délation" mais j’ai tellement peur de rencontrer encore un tordu, voleur de vie, voleur de rêve…Pétition oblige, unissons nous,merci pour cette bonne initiative!!!

  18. Bonjour,

    Cela fait 2 ans que j’ai quitté mon ex-épouse.
    Je suis tombé dans une grosse dépression à force de rabaissement et de manipulations diverses. Après un an de remodelage, de sport et de discussions + Psy je me suis trouvé suffisamment d’attaque pour relancer la machine et demander la garde alternée.
    Le combat a été difficile, lent et souvent énervant. Je remercie du fond du coeur, les amis la famille et surtout ma compagne actuelle qui m’a aidé dans tous ces moments.
    Cependant, le combat continue car elle est incapable de me foutre la paix et de vivre de son côté. Elle me fait passer et traiter de tous les noms par les enfants; ces mêmes enfants qui ont eu finalement une très mauvaise éducation et que je remet en place en étant plus sévère.
    Leur mère profite donc de leur mécontentement puisque c’est plus ‘cool’ de l’autre côté pour me traiter de tous les noms devant eux.
    Elle fourre son nez dans tous dès que possible. J’ai d’ailleurs pris la décision hier de demander un obligation d’éloignement.
    Je continuerai à la pousser dans ses retranchements jusqu’au moment où elle comprendra que je ne suis plus son jouet!

  19. J’ai vécu 8 ans avec l’homme idéal. Toutes mes amies m’enviaient et je tenais bcp à ce que j’avais construit. Je suis tombée enceinte et le masque est tombé. Il est devenu odieux, j’ai découvert qu’il m’avait souvent menti, j’ai découvert qu’il avaitr une liaison et j’ai coupé court à notre relation. Il s’est montré froid et indifférent, me laissant la petite si elle était heureuse avec moi. Très vite son image à l’extérieur l’a dérangé, il a voulu être un bon papa, récupérer jusqu’au dernier centime et est devenu violent à la moindre contrariété. La machine de guerre était lancée. J’ai porté plainte 4 fois, il a mm frappé mon père (qui m’accompagnait tjs lors des échanges). Il m’envoyait des emails d’insultes, se faisait passer pour la victime, il a retourné mes amis contre moi, a tjs nié m’avoir trompée, ne s’est jamais remis en question une seule seconde.
    J’ai tenu tête, j’ai gardé le cap et ai subi tout ça en restant digne et forte mais aujourd’hui, 14 mois après, la justice lui a donné un large droit de garde sur notre fille (pauvre papa qui était privé de son enfant…) et il se promène main dans la main avec sa nouvelle compagne mais nie être avec quelqu’un.
    Il est psychologue et ça lui donne un crédit fou devant les juges. Moi, je passe tjs pour la mère qui n’a pas supporté la séparation. Qui accepterait une telle injustice?
    Ma fille vient de partir chez lui pour une semaine (22 mois) et elle n’était pas vraiment emballée. Il devient fou de colère parce que j’ai voulu aller "faire coucou" à ma fille jusqu’ à la voiture. Ce genre de comportements lui petera un jour au visage mais en attendant, c’est très dur.
    J’accuse le coup et n’ai tjs pas digéré. Je suis partagée entre envie de me battre et résignation. Mais je crains d’être incomprise de la Justice. Me résigner m’aiderait à mx vivre ms je ne veux pas laisser ma fille dans les griffes de ce monstre. Qu’avez-vous fait vis-à-vis de vos enfants?

    • un jour votre fille grandira et elle verra ceux sois disant père et si vous attendes sur la justice ces des pervers puissant dans leur tenue et tellement lâche mes ces ceux qu’ on appelle leur apparence mes si petit d esprit et croyez moi quand on voit que des procureur comme des maire sons impliquait dans des affaire louche que l on va clamser sans suite ou on va faire taire des témoins ces une réalité et votre psychologue de mari cela m étonne pas ces des débile moi j ai fait 3 mois de prison et deux moi ho préfectoral et une famille de merde aucun soutien et la aussi ceux monsieur et passez pour une victime et ces connard de copain l on bien soutenue et vu qu il avait un uniforme il était sur alors le jour ou vous faite sautez par un uniforme réfléchissez a deux foie car en plus il on la justice pour eux voila des connard en puissance mes par contre sans leur beau masque a tous ces connard il valle pas grand chose et évite les uniforme et les noir et les arabes ces pareil a j avais oublier les gitans bon courage pour moi un homme ca vos rien et ces sincère des lâche il pense que on peu pas vivre sans ces connard moi j en suis la preuve vivante des qu’un homme s approche il me degoute alors ci en plus il est noir ces fini il me donne envie de vomir

  20. J’ai ete marié pendant 4 ans avec un PN et de cette union sont nés deux petits anges qui ont aujourd’hui 10ans et demi et 8ans et demi. J’ai demandé le divorce que j’ai obtenu apres 2 ans de procédure!!!! Le jaf a statué pour un divorce a ses torts exclusifs et il a meme été condamné a me donner 1500 €, pour les enfants j’ai eu la garde et lui un droit de visite et d’hebergement a 1 we sur deux et la moitié des vacances scolaires. Bref malgrès tout le mal avait ete fait pendant ses 4 ans car j’avais subi brimades, viols répétés et humiliations multiples. Au fur et a mesure du temps sa haine contre moi a décuplée et sa perversion c aiguisée!!! En 2009 il a reussi a obtenir une garde alternée une semaine sur deux pour les deux enfants, et depuis il est dans la toute puissance. Incidieusement il a continué a me rabaisser , a me destabiliser… Depuis plus d’un mois mes enfants m’ont révélé qu’ils les maltraite régulièrements coups, humiliations, il les empechent de me contacter lorsqu’ils sont chez lui et si ils insistent il les frappe. il a une nouvelle compagne depuis un an qui vit la meme chose que moi ses enfants sont maltraités(elles en a deux mais pas avec lui.) Ma fille qui est suivi par une psy dans un cmp a parler de la maltraitance qu’elle subit avec son frere. Il a reussi a détourner l’assistant social qui au départ voulait faire un signalement pour maltraitance mais qui apres un entretient avec lui a finalement a fait un signalement pour conflit parental avec aemo judiciaire et suivi aux domicils des deux parents. Lá je me suis dis ce n’est pas possible il a reussi encore a se faire passer pour la victime et moi la psychopathe. Heureusement j’ai un avocat et mes enfants ont aussi un avocat qui leur a ete designé. Ils ne veulent plus aller chez lui, sont terrorisés a l’idée d’y aller. Aujourd’hui j’ai du soutient de ma famille et mes amies. Mais reste mes angoisses car dimanche arrive jour ou mes enfants doivent aller chez lui et ils ne veulent pas du tout y aller ils ont tres peur de lui. Il s’alcoolise enlrmement fume de grande quantité de canabis et devient completement agressif envers les quatres enfants et sa compagne. En plus de la violence qu’ils subissent mes enfants subissent aussi la maltraitance que subit la compagne et ses deux enfants. Aujourd’hui j’ai peur qu’il mette dans sa poche de nouveau le juge des enfants et le jaf qui va etre saisi pour un référé par mon avocat la semaine prochaine.

  21. Bonjour, 2 cours d’appel en marche, 8 ans que je subis, garde des Sceaux informés et les médias aussi, cette fois, je dévoile mon dossier avec l’aide d’un avocat spécialisé, ma dernière chance avant de finir sous les ponts, ayant dilapidé 40000e en 8 années de procédures, et il est toujours là, ce malade démoniaque…! avec la bénédiction des Juges !!

  22. Bonjour Dupont, je suis en pleine procédure contre un pn également, au bout de 8 ans, je dis stop, je passe les détails mais un jugement est déjà rendu car nous nous sommes séparés une 1ère fois et je suis de nouveau tomber ds le panneau mais une avocate a mis un nom sur cette pathologie mm si je m’en doutais étant aller voir ses comportement sur le net ms pour mes enfants, je fermais les yeux. Donc, quand nous nous sommes remis ensemble nous avons décidé de partir dans le sud, ns étions sur l’ouest de la france. Je fais bref, nous avons acheté une 1ère maison à côté de ma famille, bien entendu il à tout fait pour trouver du travail (il était au chomage) à 200km, donc, rebellote, déménagement et encore une nouvelle école pour mes filles, elles n’ont jamais fait plus d’une année dans une école. Vente de la maison et location, le temps de retrouver une maison. au bout de 2 mois, il trouve une maison à acheter à son nom, je ne suis pas dessus forcement. Son travail est à 15mm mais lui en tant que commerciale à choisi le secteur de l’ouest, donc là ou l’on vivait auparavant. Au début, il avait plein de projet, faire une cabane ds le jardin pour les filles, mon père et lui ont mm fait le carrelage dans le garage avant que l’on emmenage, bref, j’en passe. Il rentrait tous les weeks ends (il logeait chez sa mère, du moins c’est ce qu’il disait), ensuite, c’était toute les 2 semaines, pour ne plus rentrer du tout et je vous passe les menaces, chantages, il voulait repartire ds l’ouest et c’est soit je le suis, soit il vend la maison. Il roule ds une voiture à 20000€ et à une voiture de fonction ms à ses 2 voitures ds l’ouest, j’ai eu le malheur de prendre sa voiture une fois et depuis, voilà!!!! moi j’ai une voiture qui à plus de 230000km, cherchez l’erreur!!! harcelement sms, plus de 2000 sms en à peine 3 semaines, j’ai porter plainte et ça a cessé de suite. Il est venu chercher les enfants et en profiter pour déménager la maison, mm plus un tél fixe!!! et bien sur, je n’ai pas pu rester chez lui (j’y vais au quotidien avec mes filles, elles sont scolarisées), je voulais avec l’appui de mes parents ms pas vivable, il m’a menacé d’appeler la police pour nous mettre dehors comme il en est le propriétaire, bref, je pouvais rester mais je n’ai pas voulu faire subir ceci à mes enfants et mes parents et bien sur son père et sa mère qui sont séparés et ne me connaissance pratiquement pas étaient là avec lui!!! il les manipulent comme tout le monde. Donc, ça faisait plus d’un mois qu’il ne voyait pas ses enfants, vient comme une fleur, vide la maison et le soir mm (j’étais parties avec mes filles chez mes parents), me dit au tél, si tu veux pour t’arranger, tu peux me rejoindre à tel sorti (il repartait ds l’ouest avec les filles pour la moitié ds vacances) car il avait 8h de route. J’ai dis ok, le soir mm il me confirme par mail, en disant qu’il accepte que je les emmène à ce point de rdv et qu’il est impératif pour moi d’y être pour 9h avec le plan de la sortie etc… donc, le lendemain, j’emmène mes filles avec mes parents, ma mère descend avec moi pr ne pas qu’il puisse m’insulter ou autre, il était avec sa mère ds la voiture, son père attendati plus loin en voiture, quelque part, ça m’a soulager car ma plus grande avait peur qu’il y est quelqu’un entre elle et sa soeur derrière, il fait du covoiturage alors que tout lui ai payé par sa sté et met une personne étrangère entre mes 2 filles!!! ensuite le calvaire commence, ses mails tous autant mensonges, pour le poind de rdv péage, maintenant, il dit que c’est moi qui ai changé à la dernière minute le point de rdv que je suis partie chez mes parents avec mes filles malades (une rhino!!! et soigné par dr), alors que lui était là et qu’il aurai pu s’en occuper, qu’en plus c’était son week end de garde (alors que c’est les vacances) et tout comme ça. Et dernier mail, il ne veut pas me ramener mes enfants, il veut que ça soit moi qui vienne (800km) alors que sur le jugement est indiqué "le père doit assumer les trajets retour" le temps que la nouvelle procédure ( une modification de jugement est en cours).
    Donc, je suis dans l’attente, si samedi j’ai pas mes enfants, je dépose plainte, ce qui n’arrangera pas son cas devant le jaf je pense.
    C’est un pn, j’ai dû faire notifier par huissier ses sms de chantage, menace et surtout un sms disant " que tu me suive pas, ça calme mêm si j’ai a pris la décision seul", tu fais ce que je dis, sinon on sévira, le covoiturage qu’il fait alors que tout lui est payé et il le dit sur un de ses sms pour ensuite dire totalement le contraire sur un autre sms "mes trajets ne sont pas financer par ma société etc…. qu’en pensez-vous, voilà, 3 fois que j’essaie de joindre mes enfants, il ne décroche et m’envoie un sms, " on est occupé, je t’appel ds 30mm", heureusement, je suis blindé. Mais que va t-il se passer demain, une chose est sur, c’est que si mes enfants ne sont pas là demain, il aura une plainte comme quoi ils ne sont pas si intelligent que ça.!!!

  23. Mon dossier va être médiatise. Le PN ne supporte pas d’être dévoile. Au vue de diverses contradictions, malheureusement faut des années pour accumuler ces preuves, 8 ans pour la part, l’âge de ma fillle, eh oui, le lien qui permet de me détruire , je ne lâcherai pas , et je me suis entourée d’un avocat spécialise pour cette pathologie, j’habite les hautes Alpes et l’avocat est sur Paris…! Je vous laisse entrevoir les frais, 40000 euros dépenses,Avec 2 avocats absolument pas formes pour ce genre de personne toxique et c’est ma dernière cartouche…! Relevez toutes les emissions télévisées concernant ces parasites , on en parle de plus en plus. 2 cours d’appel a venir, dont une le 16 avril, en correctionnel, bien sur je suis la méchante et lui le pauvre père qui ne vient pas aux visites médiatisées, car je suis tout de même arrivée a lui faire sauter l’hebergement ..! Pour l’instant…!!!! Mettez au grand jour vos dossiers , parlez autour de vous de ces malades, les gens seront interpelles et chercheront un jour. C’est ce qu’il se passe et vous aiderez des personnes en grande souffrance, car une fois la bête découverte, c’est un pur soulagement…! Tous ensemble contre les pervers narcissiques manipulateurs…! L’union fait la force, on les aura…!

    • Bonsoir, je viens de quitter Paris, mon travail, mes amies, mon logement pour fuir mon compagnon PN. Dans ma fuite, j’ai posé mes bagages à Bordeaux, pour un "nouveau départ". J’aimerais entrer en contact avec des femmes de la région qui ont subi la même violence. Votre message date de plusieurs mois, mais si vous êtes toujours en demande de parler, je serais ravie d’échanger avec vous.

      Cordialement,

      M

  24. bonjour, je suis de tout coeur avec vous dans votre combat, solidaire de votre souffrance. Je vis depuis 1AN1/2 un calvaire pour avoir quitté un PN après 3ans de descente aux enfers. J’ai porté plainte pour violences psychologiques et morales envers mes enfants et moi même, agressions sexuelles à mon encontre et tout cela a été classé sans suite faute de "preuves" disent-ils! comment apporter des preuves de ce qui se passe dans la sphère privée familiale? Personne en dehors du PN et de ses victimes savent ce qui se passe, savent la vérité! Mon ex joue de ça, conforté dans son jeu de destruction, il m’a diabolisée, dénigrée, fait quantités d’attestations de témoins mensongères, calomnieuses, une vrai campagne de délations dans le seul but de me discrédité auprès du JAF et obtenir la garde de notre petit garçon de 2ans. Toutes les preuves sont là, dans ses actes pour me dénigrer mais la justice ne voit rien! Mes autres enfants n’étant pas les siens, ils les a dénigrer aussi. Il n’aura de cesse que lorsqu’il aura obtenu la garde de notre enfant, me cantonner ainsi que ses frères et soeurs à ne le voir qu’un we sur 2 du samedi 9h au dimanche 18h, la moitié des vacances mais ça, parce qu’il ne pourrai pas obtenir moins.
    Il m’a juré de m’enfoncer plus bas que terre, SON FILS ne sera pas COMME VOUS dit-il! Çà sera pas un toquard ni un baltringue comme tes autres enfants, çà sera un…….. comme moi dit-il en citant son nom.lui il sera intelligent! nous, on des des cas soc(cas sociaux).
    Après tout ce que j’ai lu sur le PN, j’ai peur aujourd’hui pour mon petit garçon qui n’a que 2ans et ne sait pas encore bien parler. qu’au fil du temps son père reporte l’emprise qu’il n’a plus sur moi sur lui, qu’il soit sa victime. Il faut savoir que toute la famille de mon ex est derrière lui. (Je n’ai ni famille, ni vraiment d’amis ici,sachant que je ne vis pas dans ma région mais dans la sienne.) Qu’il abîme sa petite enfance, son enfance, son innocence et peut-être sa vie entière.
    A la lecture de votre témoignage, quand vous dites que votre affaire sera médiatisée, ma question est: comment faut-il s’y prendre?
    Je voudrai faire de même, que la justice m’entende et fasse son job, protéger les victimes et pas leurs bourreau!

  25. Bonsoir, vous voyez à cette heure , je fais encore des scan de divers documents à mon nouveau conseil, spécialisé pour ce type de dossiers.Une cour d’appel m’attend au 16 avril, pour du correctionnel, eh oui, 5 mois avec sursis pour avoir protégé ma fille( une justice aveugle et sourde!!!), et des conclusions à rendre avant le 9 mars pour un appel que Monsieur a fait suite à un jugement, qui était au départ sans appel, car les droits d’hebergement ont été suspendu!!! incroyable, non, ce paradoxe entre 2 tribunaux.J’ai contacté le défenseur des Enfants, le Garde des Sceaux, France 3, et mon avocat se charge du reste.Je suis de tout coeur avec vous, il faut ètre courageuse, taper à toutes les portes, et surtout, éviter tout contact avec lui. Il jouit de vous manipuler, mais votre indifférence va l’agiter, et il commettra des erreurs.Faites suivre votre enfant par un psychologue, ma fille depuis qu’elle a 15 mois est suivie, néanmoins, presque 8 ans, elle arrive à lui dire ce qu’elle pense et comprend qu’il ment. Les enfants ne se trompent pas, il faut les aider, et surtout avoir un spécialiste en psychologie qui connaisse cette pathologie!!! Ma fille a une sorte de syndrome de l’abandon, elle a fait des pertes épileptiques( Monsieur disait que tout s’était bien passé pourtant chez lui) cela relève de l’abération que la justice puisse accepter tout cela. Avec certificats de spécialistes à l’appui, il était le pauvre papa maladroit…!!!J’ai décidé d’en finir avec cet individu, lui, qui m’avait dit: je vais te faire pleurer du sang! Je vais le coincer, jusqu’à mes derniers deniers, 40000euros déjà dépensés, ça, ce sont des avocats qui se disaient "bons" dans le domaine, tu parles…!!! mais bon, il faut avoir le maximum de preuves, écrites, textos, mails, et il va se confondre tout seul.Malheureusement, il faut des années..!Il faut faire bouger, alors n’hésitez pas, écrivez aux organismes d’aides aux victimes, par mail, si possible pour avoir une réponse, pour mon dossier, ils ne peuvent rien faire! eh oui, le PN fait encore peur, et il reste encore intouchable, d’ou sa toute puissance…Je me tiens à votre disposition pour d’autres infos, et je n’oublierais de tenir informé via le site de la suite de mes dossiers. Beaucoup de courage, je ne vous cache pas que je suis épuisée, mais l’avenir de mon enfant est entre les,mains d’un bourreau, que la justice protège par manque de formation. Là est le véritable problème.

  26. Bonsoir, je lis votre réponse et merçi pour cela.
    Et oui, c’est un véritable problème.
    La justice a statuée pour la garde de notre petit garçon. Elle lui accorde un droit de garde supplémentaire à raison du mardi soir 19h au jeudi soir 19h, 2ème et 4ème semaine du mois en plus des 3ème et 5ème week-end, moitié des vacances scolaires. Tout cela sans s’assurer de savoir qui le gardera quand il n’aura pu se libéré de son travail. Je lui ai demandé à qui il confirait notre enfant quand se serait le cas hormis ses parents, et il m’a clairement fait comprendre que ça ne me regardai pas!
    Je suis d’autant plus inquiète aujourd’hui car c’est plus de nuits que mon p’tit bonhomme passera chez son père et plus de risques que ce dernier dérape (rapport à "ce" pourquoi je souhaitai que le principe de précaution soit appliqué, je n’en ai pas parlé l’autre fois…).
    La justice ne m’a pas cru.
    Je suis découragée quand je relis le jugement. "Volonté manifeste de la mère de limiter les relations du père avec son fils".
    Il lui a suffit de mentir en me dénigrant à renfort de faux témoignages etc… pour que la justice le croit.
    Je n’ai pas accepté ce jugement encore. Je n’arrive pas à m’y résoudre. J’aurai l’impression d’offrir mon petit bout en pature et de baisser les bras, advienne que pourra! Mais comment se résoudre à une telle chose?
    Si son papa dérapait demain, sa vie serait gâchée à jamais.
    Bien que le désir de me battre pour lui soit là, je me sent démunie face à ce système.
    Je vais essayer de faire reprendre mon dossier par une autre avocate que j’ai vu dans un reportage aux infos de ma région, elle semble mieux connaître le sujet que l’actuelle, elle serait spécialiste de ce type d’affaires. Peut-être est-elle ma lumière, celle qui pourra faire éclater la vérité et obtenir justice, pour mon petit garçon innocent, ainsi que pour ses frère et soeurs, ainsi que pour moi-même. J’ai le sentiment que cela est vital pour nous, pour que nous puissions avancer sachant que l’on nous aura entendu et surtout crut !
    Je vous souhaite d’obtenir gain de cause, que la justice vous entende, fasse son devoir de protection pour votre petite fille et pour vous-même en condamnant cet homme qui se croit avoir tous les droits!
    Courage , mon soutien, mes pensées et prières seront aussi avec vous!

  27. bonjour je me permet d’intervenir dans les conversations qui me peine de voir toute la souffrance que vous vivez je ne suis pas victime de pn mais je suis avec homme depuis bientot 2 ans qui vie un calvaire avec son ex femme (pas vraiment puisquel ne veut plus divorcée évidement vous voyez se que je veut dire) il à passé par les dettes accusé de violence conjugale garde à vue 4 mois aprèsles soit disant fait tribunal humiliations et j’en passe et des meilleurs ils ont un enfant en bas age qui l’oblige à rester en contacte je le vie très mal !!! j’ai peur tout le temps pour lui elle est capable de n’importe quoi elle joue de l’enfant pour l’attirer et lui y va sa fille c’est la prunel de ses yeux (je le comprend évidement) mais elle nous pourrit la vie je ne supporte plus !!! elle fait exprès comment le vivez vous si vous avez refait votre vie et que votre pn vous harcèle tout le temps? sa devient insupportable que faut il faire ? merci de me guider dans le bon sens

  28. Bonjour,
    ma famille est également victime d’un PN mais dans un sens qui complique encore les choses, il a en effet jeté son dévolu sur ma fille qui vient d’avoir 18 ans … problème: elle est majeure et ne veut pas se rendre compte… on ne peut rien faire. elle est en terminale S, allait passer son bac et depuis, elle ne rentre plus à la maison, n’a plus d’ami, ne s’habille plus qu’avec ses vêtements à lui, se déscolarise, sort de l’hôpital contre avis médical… bref on ne peut rien faire d’autre que la regarder se faire détruire par ce gars qui l’a bien sur montée contre nous; l’avocat que j’ai consulté me dit qu’on ne peux rien faire, qu’elle est majeure
    quand on a réussi à la contacter, nous n’avons eu que des insultes et elle nous a dit qu’elle allait faire des démarches pour qu’on lui verse une pension alimentaire (lui a 18 ans aussi et ne fait rien non plus)…
    j’en peux plus…

  29. Aujourd’hui à 14h sur France 2, un reportage sur les pervers narcissiques.
    Qu’on se le dise et qu’on les combatte!

  30. J en peux plus de mon mari manipulateur . J au vécu l enfer. Il a berné la justice et c est moi qui ai tout perdu . Je n ai pas eu la garde totale des enfants et pendant sa semaine , il manipule tellement ma fille que lorsqu rlle est à la maison , j ai l impression que mon mari parle à travers elle. Elle n accepte aucun de mes souhaits . J en ai tellement assez que je vais baisser les bras, je lui ai dit de ne plus venir à la maison, je suis à bout . Je suis vraiment la mauvaise mère critiquée sans arrêt . C est la fin pour moi je ne peux plus supporter cette violence. Aidez moi svp

    • ton temoignage est poignant, quand mon fils me dis papa dis que tu es méchante alors que mon mari m’a frappé à de nombreuses reprises devant lui je n’en peux plus ; parfois quand on est face à des murs : délais de justice à gogo, police qui ne se déplace pas sous les coups, gens qui sont témoins mais ne veulent pas témoigner, marre de supplier tout le monde, je te comprends parfois j’en peux plus ; le rapport mere fille en plus peut etre difficile, c’est très très dur, il faut essayer de voir plus tard, essayer de parler à des psy (meme si c’est pas gratuit)

  31. je me retrouve, malheureusement, dans tous ces tristes témoignages !
    je suis actuellement en plein dans une de nos nombreuses et de plus en plus régulières crise avec tout ce que cela comporte : insultes ( putain, connasse, pourrie…), agressivité soudaine et gratuite, culpabilité à mon égard…qui fait qu’il ma littéralement "retourné" le cerveau alors que je croyais avoir les rennes en main ! j’en ressort épuisée, perdue, vidée !
    mon seul souhait : la séparation . mais je ne suis pas seule dans cette démarche; nous avons deux enfants qui subissent aussi sa violence verbale ( aussi soudaine que celle à mon égard qui puise sa force dans des problémes financiers auxquelles JE dois trouver des solutions ou des explications qui ne m’incombent pas !). il va s’en dire qu’il m’a clairement fait comprendre que je n’aurais JAMAIS la garde des garçons et qu’il avait les moyens de me détruire ( entre autre ma profession car je suis assistante maternelle et qu’en me faisant supprimer mon agrément, je ne pourrais plus exercer et, donc, subvenir aux besoins de nos enfants).
    j’ai peur, peur de son attitude, de son agressivité excessive et de tous ces mots dévalorisants, méchants et blessants à mon égard qui me font douter, effectivement de MA propre attitude à son égard. alors oui, peut être que c’est moi qui provoque, qui le provoque par mes attitudes et mes mots mais jamais il ne se remet en question et à chaque point sur lequel je lui demande de réfléchir, il m’en balance d’autres me concernant qui viennent anéantir mes doléances…alors, pendant quelques jours, je me montre forte, déterminée et à force je craque, je pleure pour me sentir au final complétement en dehors de moi-même, complétement morte à l’intérieur !
    sans les enfants, je crois que je partirai ! fuire ! mais je me DOIS d’être forte pour les petits au risque ( déjà) de me perdre moi-même et de souffrir en attendant des jours meilleurs…
    je ne sais pas, je ne sais plus.
    il ment, vole ( il y a quelques temps de cela, il a volé des bijoux de ma grand-mère pour les revendre en me faisant croire que c’était ma belle fille , m’a volé aussi des chéques mais ma plainte est restée sans suite car la police ne l’a pas incriminé alors que je leur avais dit que pour moi c’était lui, a soutiré de l’argent à mon grand-père en mon nom, vole réguiérement de l’argent dans mon porte monnaie ( résultat, j’ai mis un cadenas sur mon sac à main dont je change régulièrement le code bien qu’il est réussi à forcer l’attache !!!! ), "m’empreinte" de l’argent sans me rembourser ou extremement tardivement en mettant toujours en avant des prétextes les plus bizarres les uns que les autres, me manipule pour payer certaines choses en me faisant culpabilser si je ne le faisait pas…), il dénigre, n’accepte pas que je lui demande de ne pas mettre la télé quand les petits que je garde sont présents, il boit en cachette ( plusieurs fois, j’ai retrouvé des bouteilles vides d’alcool dans le garare qu’il me dit mettre de côté pour jeter alors que je ne le vois JAMAIS les acheter), il a particicpé grandement à ma prise de poids pendant et aprés mes grossesse ( ce qui fait qu’il me traite de grosse vache) en m'"offrant" toutes sortes de cochonneries que je prenais comme étant de l’attention, en "bavant" sur mes proches en période de crises ( surtout mes parents qui sont à même de m’apporter leur aide autant financière que morale), en s’endormant systématiquement ( jusqu’à trés tard) sur le canapé dés que je monte me coucher (ne surtout pas aborder ce sujet car : "qu’est ce que tu cherches ENCORE, à me casser les couilles !!!!"….et tout ce florilège de petits mots grossiers à mon égard, à toute situation qui l’énerve ( c’est à dire beaucoup…), et parfois-souvent aux enfants qui évoluent dans une mabiance de tensions, d’agressivité et de vulgarité !
    parfois, je me dis qu’il serait capable du pire…du plus pire, même si, lors des macabres faits divers, il exulte !
    j’ai peur, je ne sais plus quoi faire pour me préserver et préserver mes enfants de lui, de nous lorsque les mots fusent et les reproches volent.
    Comme il le dit s’y bien : "quand on s’est rencontré, j’aurais du m’abstenir !!!!"

  32. Je lis avec beaucoup d’émotions tout ; je suis desespérée et pourtant j’ai eu beaucoup de chance : mon mari a été placé sous controle judiciaire et il n’a pour l’instant aucun droit d’hebergement et de vacances ; malgré tout l’enfer c’est que ce sont des mesures provisoires ; que le peu de temps où il voit ses enfants ils les manipulent ; la lutte est quotidienne ; il a fait tellement d’actes démesurés que les preuves matérielles sont accablantes mais pourquoi laisse t on quand même autant de droits à des gens violent ? y a t il vraiment un interet pour les enfants à voir même peu un parent malsain ? Où est la protection de l’enfance ? Par ailleurs je me bats contre le lenteurs de l’administration, comme il refuse le divorce en tant que femme je n’ai pratiquement aucun droit ; j’ai l’impression que je n’ai plus de vie, c’est très dur ;

  33. Bonjour maman en situation comparable à la votre et qui peut peut etre vous aider.
    Si vous ne l’avez pas encore tenté saisissez le juge pour enfants en expliquant les faits et dites clairement que vous souffrez de votre situation et par conséquent que vous savez en tant que parent que vos enfants souffrent aussi .
    Dans votre lettre mettez en avant le fait que vous ne reniez pas la place de l’autre parent mais que vous demandez de l’aide au juge afin de trouver un consensus dans l’intéret de vos enfants.
    Demandez un rendez vous au juge des enfants.
    Entourez vous de témoins à chaque fois que vous devez reprendre vos enfants ou les ramener chez le pn.
    Ne répondez pas aux appels du pn ,le pn veut tout controler et c’est à vous de reprendre le controle ,alors en ce qui concerne vos enfants ne lachez rien .
    Effectuez un travail sur cahier et marquez tous les faits cela pourra vous etre utile .
    Meme si vous vous sentez découragé face à la lenteur de la justice et à ces jugements croyez qu’un jour la vérité éclatera .
    Tapez à toutes les portes ,n’ayez pas peur de raconter votre histoire aux autres.
    Prenez un avocat s il ne vous convient pas changez c’est comme les coiffeurs vous payez ,demandez l’aide juridictionnelle vous y avez peut etre droit.
    Racontez votre histoire à l’assistante sociale et bougez la dites lui que vous avez terriblement peur pour vos enfants
    Allez de vous meme chez un psychologue et expliquez lui votre sentiment d’impuissance face à de telles situations
    Quand le pn vous agresse allez chez un médecin légiste (on ne peut pas contester l’examination d’un médecin légiste) cela a plus de poids auprès de la gendarmerie et demandez un certificat médical avec ITT si possible et n’hésitez pas portez plainte, insistez auprès de la gendarmerie pour votre dépot de plainte racontez leurs les faits , demandez leur de l’aide, ils ont un registre ou ils peuvent noter les faits

    Surtout n’informez jamais le pn de vos actions il veut toujours savoir pour mieux contoler, soyez vague quand vous etes confronté à lui, ne lui répondez pas meme si ça l’énerve

    les pn sont des etres non construits qui jalousent l’équilibre de leur proie

    DANS LA MEME BARQUE QUE VOUS JE PENSE QU’IL FAUT ABSOLUMENT S’UNIR POUR FAIRE BOUGER LES CHOSES

  34. Bonjour,
    Je découvre ce blog consacré aux PN. J’ai découvert ce concept assez récemment. Je suis moi-même victime d’un PN depuis de très nombreuses années. Nous ne vivons plus ensemble, mais il me harcèle , en utilisant la justice : j’ai été récemment condamnée à lui verser 11 500 euros d’amende et à 6 mois de prison avec sursis pour non-présentation d’enfant.
    Je vis au Pérou où ma fille est née. J’ai peur pour elle et moi. Que me conseillez-vous ?

    • Entrez en contact avec moi !!!
      J’ai déjà un patient à Lima…. Skype permet de nous mettre en contact.
      Courage !!! Geneviève SCHMIT
      skype: therapies-breves

      • Merci beaucoup Madame, vous ne pouvez pas savoir ce que ça me fait que vous répondiez aussi rapidement. Je vous contacterai très vite, par conséquent par Skype.Merci infiniment.

  35. Merci beaucoup Madame, vous ne pouvez pas savoir ce que ça me fait que vous répondiez si rapidement.Je vous contacte très vite.

  36. depuis 4 ans je vivais avec un homme, qui pouvait être odieux mais aussi gentil.Il m’accusait de tout, tout était de ma faute.Quelquefois je me disait tu ne dois pas rester avec lui "tu n’as rien fait de mal" eh! il redevenait gentil.donc je me disait je dois faire des efforts et au fur et à mesure il me faisait culpabilisait pour tout, en plus il me critiquer sur tout.Il m’écartait de mon sport de mes amis.En plus il était très jaloux.Une fois il me dit c’est pas grave si on se trompe mutuellement du moment que l’on reste en couple.La je me suis ce type est malade.Et j’ai repris avec lui et j’ai décidé de vivre avec lui, mon préavis donné,j’ai commencé à eménager cher lui.Et 1 semaine avant que j’habite définitivement avec lui.Une femme me tél, elle était imbibée de drogue et d’alcool.Elle me dit michel leroux te trompe avec moi depuis quatre ans; et j’apprends que c’est son ex qui est une bipolaire.Donc je passe le tél à mr " il lui répond " "tu es contentes tu as tous cassés"Donc j’ai dit à michel que tout était fini entre nous. C’est elle qui m’a harcelée : textos messages portabl sur mon fixe .j’ai poté plainte contre cette fameuse angela.Depuis le 28 mai 2012 je n’ai plus aucune nouvelle d’eux.lui à eu très peur que je porte plainte contre lui car ce mr est gardien chez hermès à bobigny.Ce qui est dur c’est que j’ai subit un traumatisme et que lui vit bien.Ce que je ne comprends pas trop pourquoi savait elle tout de ma vie? merci de me lire elisa

  37. Bonjour
    Toutes les histoires se ressemblent!
    Le 16 juillet à 10h 30 précises je me suis fais piéger bêtement à la gendarmerie qui m’avait demandé de passer pour une ènième plainte déposée par mon ex mari mon enfant devait être avec moi. En fait, je me suis retrouvée face aux services sociaux qui m’ont enlevé mon fils sous prétexte que je le sur protège. Or je ne fais que le protéger d’u être totalement immonde, qui, lui aussi est un pervers narcissique et je n’ai seulement compris cela voici quelques semaines.
    Je vais vous raconter une partie de ma vie ce que l’on peut écrire car j’ai vécu l’horreur pendant 30 ans.
    Parti du domicile voici presque deux ans, il revenait insidieusement chaque mercredi, samedi voire même dimanche pour voir le petit ( petit qui n’est d’ailleurs pas son fils. Il était là à se vautrer dans la banquette le petit ne le regardait même pas. Et ce PN ne prêtait aucune attention à ses trois autres enfants ( tous majeurs). Un jour, je l’ai sommé de partir de la maison, il énervait tout le monde et c’est là que j’ai avoué à mon petit garçon que cet homme là n’était pas son père. Depuis, c’est la guerre. Il a décidé de me nuire, de me détruire, de détruire toute sa famille. Il a fait une demande de divorce et lorsque nous sommes passés en conciliation, j’ai fait état au juge de mes craintes. EN effet, ce PN s’habille en femme ( j’ai trouvé tout ça dans le coffre de sa voiture) . Déjà à la maison, j’avais remarqué qu’il portait des strings de femme en permanence. Je retrouvais mes propres dessous ( qui étaient bons à laver) dans ses affaires. J’ai retrouvé à maintes reprises des carottes à côté de son lit, ses poils qu’il coupait et gardait dans un sac, des annonces odieuses qu’il envoyait pour trouver des femmes, des lettres infâmes qu’il a écrites à mon sujet ( les 10 commandements pour ma femme, je ne vous en dit pas plus, c’est immonde), bref tant de choses horribles qui contribuent au fait que je me batte autant pour mon fils. En mai 2011, lors d’un droit de visite, mon enfant est revenu avec des bleus et quand je lui ai demandé ce qu’il avait fait, il m’a répondu que c’est l’autre qui lui avait fait du mal. J’ai immédiatement déposé plainte et oh surprise, le PN a réussi à prouver qu’il s’était blessé en tombant dehors! Bref les gendarmes et tout le reste l’on cru! Et pourtant mon fils continue encore aujourd’hui à dire que c’est bien lui qui l’a poussé. Il y a eu une enquête sociale de faite ( une enquête complètement bâclée où les voisins directs n’ont même pas été entendus, une enquête où les principaux témoignages ont été recueillis par téléphone!), une fois de plus, il a réussi à mettre tout le monde dans sa poche. Comme je lui refusais mon fils, il a déposé plaintes contre moi à plusieurs reprises ce qui m’a valu de passer au correctionnel et entraîné 2 mois de prison avec sursis! Mais comme je n’avais pas l’intention de me laisser faire, j’ai continué à me battre. Chaque vendredi ( tous les 15 jours), il venait à l’école pour prendre mon fils mais à chaque fois, le petit lui disait qu’il ne voulait pas aller avec lui, rebelote, il a re-déposé plainte et je suis à nouveau convoquée au correctionnel dans quelques mois. Ce PN a eu des gestes déplacés envers ma fille lorsqu’elle était petite ( je n’ai pris connaissance de cela qu’en 2008), il laissait traîner des tas de cochonneries ( DVD , magasines) dans toute la maison. Il a laissé ce genre d’ouvrage à la vue de mon fils en octobre dernier pendant les vacances de la toussaint.
    Aujourd’hui je n’ai plus mon enfant depuis 13 jours, je ne l’ai encore pas vu, je l’ai 10 minutes au téléphone et nous sommes fliqués, je suis lasse, je ne sais plus quoi faire.J’ai fait appel à cette décision, il va me falloir attendre septembre vu que c’est les vacances, tout le monde s’en fout, les services sociaux ne sont pas pros du tout et c’est bientôt moi qui ne vais pas être normale si ça continue. Aidez moi à retrouver mon petit dont la voix n’est plus la même, mon petit qui, en l’espace de 8 jours, est allé à deux reprises chez le médecin ( constipation) + Angine alors qu’il n’en a jamais faite chez moi, c’est dingue, ces gens là sont inhumains sans coeur, Je ne vais tout de même pas laisser gagner ce PN, d’autant qu’il n’est pas le père.
    J’ai trouvé ce site aussi ( http://lesabusdesservicessociaux.e-monsite.com/pages/la-parole-m-est-donnee.html), lorsqu’on le lit, ça fait peur. Que puis-je faire? Je suis désespérée, cela fait mal, très mal, toute la famille souffre, nous sommes tous détruits.
    Aidez moi

  38. Comment se fait il au’en sachant tout ce que l’on sait sur leur profil les autorités judiciaires tombent dans le panneau ?
    Question ( bien que c’est un champ "commentaire" ) :
    – Je viens de vivre une courte relation avec un pervers narcissique ( 3 mois mois qui fait suite à une relation épistolaire de 10 ans, ou celle ci fut sentimentale les 6 premiers mois – lui incarcéré alors et en régime de semu liberté à présent).
    -Je me suis rendu compte de QUI il était grace a une expérience similaire antérieure.
    – Apres l’échec d’un essai de le quitter ( iks ont de trés bons arguments pour un "revenez -y", j’ai saisi l’occasion d’une rupture qu’il proposait comme solution.
    – Mais depuis insidieusement il tente un second "revenez -y" ( il n’ a pas eu le temps – bien qu’il ait essayé- d’avour mon N°de SS, de CBancaire et autres ni de me faire faire des choses dont je pourrai avoir honte – il a tenté aussi- et de rentrer dans mon cercle relationnel.
    -Une bonne chose mais :
    * je crains qu’il n’en est pas terminé ( j’ai fait le 17 suite à texto – et même vous, vous vous dites c’est moi qui éxagére, mais pourtant ! Et le hic c’est que je vuens de savoir que j’ai un cancer, je démarre une chimio le 21/08 et je vais avoir besoin de toute mon énergie.
    * Comment faire si il revient ? A qyi dois je m’adrésser pour que des détails apparement unsignifiants soient entendus ?
    *Merci de me laisser une réponse ou de m’orienter sur mon adresse meil

    • Bonjour, Ce n’est sans doute pas par quelques échanges de post que vous pourrez concrètement être aidée malheureusement !!
      Si vous le souhaitez, nous pouvons convenir d’une ou de deux consultations Skype pour mettre tout cela à plat et voir avec vous quelle posture serait le plus saine.
      Courage !!! Geneviève 06 43 43 15 79 (laisser un texto)

  39. Bonjour,

    Mon père est un PN, il a totalement détruit ma mère qui a fini par en mourir il y a un an. Elle était en procédure de divorce depuis 6 ans. Nous héritons donc, ma soeur et moi d’une procédure de succession qu’il freine, comme pour le divorce, autant qu’il peut. Cela pourrait durer des années. Je recherche donc un avocat spécialisé qui puisse nous aider à nous en séparer. J’habite à Rennes, ma soeur à Dournenez. J’ai essayé de vous contacter à plusieurs reprises par téléphone et par texto.

    Merci pour vos conseils et contacts.

  40. je suis passe par la.1femme perverse narcissique a voulu se venger sur moi quand je l ai decouverte en lui disant simplement(tu es malade tu es1perverse il n y a qu 1medecin specialise pour te sauver)elle m a fait vivre l enfer.sauvez vous de ces gens je vous en conjure.sinon le suicide vous guette.

  41. et comment protéger les enfants quand c’est lui, le pn, qui en manipulant les juges à coups de fausses plaintes et faux témoignages a obtenu la garde exclusive des enfants ????

    • et quand c’est des ados avec une soi disant religion qui donne toute autorité au père sous couvert de DIEU ?
      prouver sans cesse d’être une bonne mère c’est épuisnat

      • J’imagine /// mais montrer les contradiction de la religion est pourtant très facile !

  42. Bonjour j’ai quitté avec beaucoup de courage un psychopathe ou pervers narcissique il y a 6 mois (non mariés ni l’un ni l’autre);il s’est rapidement remis avec une femme elle mariée à ce genre de personnage avec la violence physique en plus
    j’ai cherché à avertir cette femme qui n’a rien voulu entendre
    l’histoire est très glauque avec implications des enfants je n’ai aucun intérêt personnel avec ces gens,’pas d’enfants en commun,une indépendance matérielle totale)sauf de me dire d’empêcher le pire à venir car c’est le sens de ma vie,le dévouement auprès des personnes les plus fragiles (c’est un prof qui parle) je pense surtout aux enfants de ces 2 personnes
    y a-t-il des actions auprès de services sociaux à faire?
    a bientôt de vous lire
    isabelle

  43. je viens de passer en confrontation devant le juge d’instruction pour les violences que j’ai subies de la part de mon pn de mari dont je suis toujours en cours de divorce. le juge a considéré que ce n’était pas "l’affaire du siècle", s’est ouvertement moquée de ma preuve (mon sac arraché) que personne depuis un an et demi ne souhaite voir ni policiers, ni gendarmes, ni……. en disant "nous allons le mettre sous scellé" a cru à tous les mensonges de PN qui pourtant ne tiennent pas debout et qui ajoute à chaque nouvelle audition un élément. Pour finir elle ne l’a meme pas mis en examen ! j’ai pourtant 8 jours d’ITT attribué par un médecin légiste, des photos de mes hématomes sur l’oeil et sur le genou prises le lendemain par un huissier de justice, un témoin qui a appelé les gendarmes le soir du dernier drame et que personne ne veut auditionner car bien entendu, tout se passant en huis clos au domicile, il n’y avait que ma fille(le témoin c’est elle) elle a cependant 18 ans, veut témoigner sous serment a rédigé son témoignage écrit détaillé, et malgré tout : rien !
    est-ce une justice ?
    tout ça parce que PN a retourné une plainte mensongère contre moi faisant croire que je l’avais agressée pour récupérer mon sac qu’il avoue pourtant m’avoir pris !

    c’est le monde à l’envers ! si PN avait été n’importe quel arracheur de sac et qu’en m’accrochant pour le garder l’agresseur s’égratigne contre un mur serait il aussi sorti la tete haute parce qu’il aurait prétendu que je l’ai blessé en voulant conserver mon sac ?
    aurais-je été considérée comme coupable ?

    si oui, dites le à tous les voyous et vous verrez les chiffres de la délinquance !

    merci la justice de protéger vos victimes ! vous etes formidables ! N’oubliez pas non plus de coller des rappel à la loi à toutes les victimes de toutes les infractions : après tout, c’est de leur faute ! Elles n’avaient qu’à pas etre là !

    Madame L……..R, Juge d’instruction à Toulon, si vousvous reconnaissez la dedans, réfléchissez.

    • Bonsoir, je lis tous ces témoignages…tous tellement similaires, tellement équivalent…au mien ! Je suis séparé de mon ex PN depuis octobre 2011, en instance de divorce toujours pas prononcé…monsieur prend son temps ! J’ai deux enfants de 14 et 15 ans, qui ont malheureusement eux aussi subit les violences physiques et psychologiques répétées de leur géniteur…J’ai décidé de le quitter après 25 années de longues et interminables souffrances où j’ai bien cru devenir complétement folle…Insultes, dépréciations, mensonges, violences quotidiennes : dés que quelque chose ne lui convenait pas ou bien même sans raison aucunes: il cassait tout dans la maison, bien sur devant mes pauvres enfants, il m’insultait : "t’es qu’une merde, tu te laisse pousser le cul à la maison, t’es une bonne à rien, tu sais rien faire, sans moi tu irait direct sur le trottoir…" pour mon malheur je travaillais pour lui, il est artisan; il me disait fréquemment "que le seul avantage qu’il en tirait c’était de pouvoir me baiser quand il le désirait…."Il frappait mon fils, sans raison…pour le plaisir, pour lui apprendre…et mon fils qui a toujours eu du répondant et qui est très intelligent, tenait tête à son géniteur…et les coups tombaient, ainsi que les nombreuses humiliations répétées…pour ma fille, très intelligente elle aussi, elle a vite compris que si elle se taisait, au moins elle évitait les coups physiques…mais il à proféré tant d’horreur à son encontre : "t’es laide, t’es grosse, personne ne t’aimera jamais, tu n’as aucun tallent…" tant et si bien que ma pauvre chérie c’est retrouvé avec 30 kgs de trop… j’ai quitté le PN, après qu’il m’ait sauvagement frappé devant mes deux enfants un soir où j’ai voulu protéger ma fille de lui…c’est moi qui ai pris…J’ai appelé la police car il refusait de me laissé partir avec mes enfants…devrais je dire avec son fils…la BAC la foutu dehors en lui interdisant de revenir…mais 20 mn après il était dans mon garage…peut être pour terminer le" travail " ? Ce soir là si nous n’avions pas quitté la maison, j’en suis sûre il nous tuait tous les 3…Aujourd’hui, j’ai bien sur porté plainte avec 8 jours d’ITT, le PN à eu un simple rappel à la lois (???), j’ai demandé le divorce, lui à fait une demande en parallèle à la mienne, il m’a assigné deux fois en justice, et cerise sur le gâteau, bien que que la JAF ai décidé qu’il ne verrait mes enfants une fois /mois dans un lieu médiatisé (suite à un signalement de mon assistante sociale concernant sa violence) ce malfaisant à saisi le juge des enfants en disant que j’étais maltraitante envers mes enfants et que je les manipulais depuis le début(ils ne veulent plus voir leur père du tout depuis quasiment la séparation…) !!! La juge des enfants nous à tous écouté, mes 2 enfants de 14 et 15 ans compris…verdict : elle viens de "coller" une mesure judiciaire d’assistance éducative de 6 mois!!!Alors qu’il y a déjà eu une enquête socio-psy, qu’ils ont déjà été entendus par la JAF, l’enquêtrice, les éducateurs la Juge des enfants…JE N’EN PEUX PLUS ! Et encore je ne met pas ici tout ce qu’il nous fais subir : pneus crevés 5 fois, barre de direction sectionnée….Quand cela s’arrêtera t’il ???Est ce que quelqu’un a déjà subit une mesure judiciaire d’assistance éducative ?Comment cela se passe t’il, est ce que cela risque de nous empêcher de déménager en province cet été ? SOS aidez moi, aidez nous s’il vous plait …

  44. J’ai vécu 10 ans avec un PN. Nou savons eu un fils. A la naissance tout a évolué vitesse grand V. Les insultes, les dépressions à répétition, la violence verbale, puis la violence physique. Je suis partie dans un moment de lucidité avec notre fils dont j’ai eu la garde. L’enquêtrice sociale (enquête à la demande du Papa) m’a parlé de pathologie le concernant. Mais trop dans mon traumatisme je n’ai pas compris. C’est en discutant de tout les mails, sms et coups de fils de sa part que les gens se rendent compte de certaines choses. Et puis notre fils qui refuse d’aller à la selle chez son père. Cela alerte la PMI. J’ai déposé une main courante pour touts ce que je me reçois et non respect de ma vie privée. Je n’ai pas porté plainte pour violence physique à l’époque. J’aurai peut être du….
    Maintenant le père de mon fils de 4 ans commence à s’en prendre à lui. Nous sommes séparés depuis 3 ans. Il le rabaisse au stade de bébé, dit à tout le monde qu’il ne va pas bien car il est avec moi. Alors qu’il ne va pas à la selle chez son père. La garde c’est moi qui l’ait. Mais je sens qu’il manipule déjà notre fils. Et je souhaite tout faire pour le protéger. Je sais qu’il a été signalé comme "violent" à la PMI et au CG. Je voudrais savoir comment faire au niveau juridique pour aider mon fils avant que son père ne le détruise. Déjà à l’école notre fils à tendance à montrer le comportement qu’il a chez son père. C’est à dire plus bébé et sans confiance. Alors que quand il est avec moi il discute beaucoup et montre des capacités normales pour un enfant de son âge. Je sens le danger pour mon fils. Je dois agir mais j’ai besoin d’aide. J’ai un psychothérapeute. Je me rapproche de la PMI mais il me faut un avocat qui puisse me conseiller et l’assister au mieux….. Merci d’avance

  45. Bonjour, j’ai passé 10 ans avec un PN particulièrement atteint. je l’ai quitté il y a un an (garde alternée) mais il continue à me harceler et les enfants commencent à montrer des troubles. (6 et 9 ans) c’est pourquoi j’ai pris mon courage à deux mains en faisant une demande de garde exclusive et de partir vivre dans les pyrénnées (je suis de Malakoff,92) j’attends le verdict pour la semaine prochaine. Je ne sais pas comment me défendre face à lui car je doute de pouvoir partir étant donné que 5 jours avant le jugement j’ai appris qu’il demandait également la garde exclusive ainsi qu’une enquête sociale et une expertise psychiatrique voulant me faire passer pour folle.mon avocate n’assure pas (aide juridictionnelle)Quant au jour du jugement je me suis mise à pleurer en entendant les horreures mensongères et virulentes que son avocate affirmait de moi.( Ce que je ne voulais pas faire à son égard voulant naivement que les choses se passent correctement à la loyale.) Je pense qu’il vas falloir faire appel et ressortir des mails, des attestations et expertiser des textos tout en demandant une expertise psy et une enquête .Quelqu’un peut il me donner des conseils sur la manière de démontrer sa folie? un avocat spécialisé? Je suis toute seule dans ce combat, je suis épuisée mais je ferai tout pour sauver mes enfants (est – il necessaire d’entrer dans les détails sur la manière dont ils sont instrumentalisés , subissent un chantage affectif…;p)

  46. j’ai quittée mon mari etant enceinte de 4 mois car c’est un PN, il m’a fait la misere il m’a torturé psychologiquement… aujourd’hui notre fille a 10 mois et il la voit dans un lieu mediatisé… il n’arretes pas de m’harceler par mail et par sms, j’ai du faire un constat de sms par un huissier pour prouver tout ca. le pire c’est que lorsqu’il m’ecrit, on a l’impression qu’il ecrit a juge, tres courtois… dans ses mails, il me fait a chaque fois passer pour la méchante et il veut avoir la garde de ma fille. avant l’ONC il m’a fait une assignation en référé pour avoir la garde exclusive ( ma fille avait alors que 3 mois et n’a jamais vécue avec lui). biensur le juge lui a donné un droit de visite ds un lieu mediatisé. 2 semaines apres, nous sommes passé en conciliation, là encore, il a demander la garde, le juge a confirmer le premier jugement. et mà il a fait appel de l’onc et demande a avoir ma fille 1 we sur 2 du vendredi au dimanche. Meme si devant lui je fais celle qui est forte et qui na plus peur, mais au fond j’ai toujours peur de lui, car ses mots me font toujours aussi mal et peur. il est persuadé qu’il va arriver a me retirer ma fille. il n’a pas hesité a faire fiare des attestations a ses soeurs pour dire quil est " parfait" et que moi moi je suis une incapable. moi de mon coté, j’ai reussi a convaincre son ex epouse de ma faire une atestation acr elle aussi elle a quitté le domicile conjuguale au bout de 7 mois de mariage et quelle a vecue le meme calvaire que moi.
    psychologiquement, je suis fatiquée!!! j’ai cloturer mon adresse mail et changer de numero mais maintenant il menvois des courriers en AR et il ose ecrire a la fin " je te prie de bien vouloir agreer mes salutation"
    il en fait vraiement trop!!!
    j’ai peur que les magistrat ne remarque pas sa pathologie… il est tellement fort que j’ai peur quil arrive a maniouler les juges. mon avocate et les intervenetes de SOS violences conjuguale, qui me soutiennent, me disent de ne pas men faire car apparemment ce genre d’homme sont connu et que le " trop" c’est comme le " pas assez". il vient voir ma fille dans le lieu mediatisé les mains ds les poches, jamais un petit cadeau… et apres il veut me faire passer pour une maman defaillante. j’ai peur, que pensez vous que le juge va appliquer. savhant que j’ai des certificats qui atteste de mon traumatisme vecu. j’ai archiver biensur tout mes mails quil ma envoyé car lui meme est tres procedurier…
    merci de m’avoir lu

    • Bonsoir,
      Malgré les violences psychologiques que j’ai vécu ( menaces de mort, armes a feu au domicile…..) , insultes devant ma fille de 6 mois, il la secouait en s’énervant après moi et j’étais toujours en état d’alerte, malgré que mr arrive avec des analyses de sang "Dans la normale ( haute ) car a 2 g près et mr était sur le pallier du trop en gamma gt (car il boit) la décision de justice provisoire,l’autorise a prendre sa fille sur le lieu d"échange de la sauvegarde et de partir avec de 9h a 17h, ( donc il l a eut deux fois en juillet et il n avait pas vu sa fille depuis 4 mois) et la a partir d aout il l a prend un we sur deux mais du samedi 9h au dimanche 18 h et elle n a p tout juste qu un an. Je suis écoeurée de la décision " provisoire"!!!!Bref j ai quand meme obtenu l enquete psychiatrique.Je ne sais pas pourquoi pour vous il l a voit en garde médiatisée mais j avais demandé cela et le juge ne sait pas mouillé!!!! donc je dois vivre avec mon stress et attendre le prochain jugement en novembre. Pourtant j ai eu 10 jours d itt, c est grave des décisions prise a la legere , c est lamentable!!! je souhaite plein de courage on est pas au bout de nos peines!!!!

  47. J’ai été 10 ans avec un manipulateur narcisssique et eu un enfant qui a maintenant 6 ans. Je me suis libérée il y a maintenant plus de 2 ans, rien n’a changé et nous avons 2 jours de procès en janvier… Il dit pleins de choses à mon fils et il a maintenant peur d’aller chez son père. Il pleure beaucoup et me parle également de ses peurs. Devrais-je aviser la protection de la jeunesse ? ou attendre les quelques semaines qui restes et attendre le verdict de la justice ? Je suis déchirée dès quil soit quitter, il lui a fait manquer tous ses activités à l’école, garderie et club été. serait-ce considéré négligence, je ne sais plus quoi faire. Mais je veux mon fils heureux, je veux la garde et même ses accès très limités. Mais la justice de nos jours n’existe plus, c’est toujours le plus fort et les bons sont toujours les derniers, que me suggérez-vous. J’ai aussi quelques enregistrements de mon fils sur mon cellulaire quand il pleur et me parle….

    • Bonjour Véronique. On veut toutes la même choses pour nos enfants, qu’il soient heureux et équilibré. Ton fils est-il suivi par le Cmpp, c’est gratuit. Les équipes sont souvent constituée de Médecins pédopsy, de psychologue, d’assistante sociale… ils suivent l’enfant (ton fils parle de ses peurs… ce qui est un bon point). Ils peuvent par la suite convoquer le père (ce qu’il refusera certainement, mais dit toi toujours que tu agis pour ton enfant, et pas pour ce PN), le cmpp peut faire le signalement.
      Après ton fils peut peut-être être entendu par la justice, écrire au procureur de la république (ce qui peut être long).
      Il ne faut pas rester à culpabiliser si tu penses ton enfant malheureux et en danger… les trauma causés peuvent être une catastrophe à l’adolescence, avec un sentiment pour lui que tu l’as laissé dans la "merde". Agis maintenant!
      Personne ne pourra te reprocher d’être inquiète pour ton fils sauf un… mais tu n’as pas à lui en parler dans l’immédiat.
      Il y a le 119 enfant en danger: ton fils peut les appeler aussi. Ils sont à l’écoute et t’orientent bien.
      Bon courage! Ne lâche rien! Ce serait une victoire pour lui!

  48. Bonjour à tous. Dans mon cas, ce sont des marques constatées sur "notre" fils qui m’ont aidé à retirer le voile. C’est vraiment pas facile. Le conseil que je donnerai, c’est de rappeler les personnes de qui ont s’est coupé, s’excuser (c’est un début pour s’aider à déculpabiliser) et expliquer la situation que l’on a vécu et qui perdure.
    J’ai vécu 3ans avec un PN, je l’ai mis à la porte 3 fois, la troisième fois où il est revenu: c’était la goutte d’eau, j’en ai fait une occlusion intestinale (ça le faisait rire, aucune empathie), je faisait des cauchemars, mon fils faisait des cauchemars,… j’ai commencé les séances CMPP (il était en conflit intérieur à 18moisi), … mais j’ai aussi enregistré nos conversations (où il me réclame d’écrire en mentant au préfet sur notre situation pour avoir ces papier "je ne partirai pas tant que tu n’aura pas écrit cette lettre" (il est sénégalais sans papier (alors que j’ai longtemps cru qu’il était étudiant finissant ses études d’ingénieur), quand il me réclamait de l’argent, toujours d’un ton très agressif,…le maximum d’enregistrement audio et/ou video (les caméra espion sont bien). je tenais un journal que je cachais dans la boîte à gant de ma voiture, je cachais le livret de famille qu’il avait dissimulé dans ses documents avant que je ne change le verrou.
    J’ai entrepris le maximum de démarche (RDV chez les Assistante sociale, au CIDF, auj, chez le psychiatre pour qu’il constate que ce n’est pas moi la folle et m’aider à gérer mes angoisses, mes peurs…, des mains courantes à répétition). Des présences de connaissances, de familles, d’amis… le PN ne supporte pas ça! et continuera ses critiques. Vous êtes chez vous!
    Après mon entrtien en préfecture (j’avais ré-écris une lettre pour rétablir la vérité), le PN a fait une demande au JAF.
    Ma première avocate n’a pas fait son taffe, je lui ai fait confiance (les honoraires sont chères) et elles n’a pas présentée les attestions importantes… c’est comme si j’avais eu un dossier vide. Moi je demandais une visite par moi dans un lieu neutre… il a obtenu tous les week end hors vacances scolaires de 9H à 19h. Ca m’a retourné les tripes.
    Premier week end, notre fils perturbé, le conflit intérieur revient en puissance… deuxieme week end, je vais au urgence pédopsy. Le médecin fait un certificat pour arréter la garde. Et invite LE pn à aller voir le psy du cmpp: "jamais, je ne suis pas malade, le médecin qu’il aille se faire foutre c’est pas lui qui décide". J’ai enregistré la conversation téléphonique.
    Auj, avec ma nouvelle avocate, on lance un appel en urgence, je fais les aller retour au commissariat pour poser main courante pour chaque week end, ne lui ouvre pas la porte quand il vient chez moi mais enregistre tout. Je reste calme derriere ma porte et le questionne pour qu’il se dévoile.
    Je ne suis pas préte a porter plainte mais je le ferai en temps et en heure pour protéger mon petit bout. A 26mois, il reconnait deux personnes chez son père: joyeux quand on dit son prénom, et replié, apeuré quand on dit "papa". je filme cela aussi, ça peut servir au psy.

    En résumé, on est tous démolis… mais les vrais méchants perdent toujours à la fin.
    Audio, vidéo, psy, réseau social, journal… et sérénité et discrétion! Voilà mes armes.
    Merci pour votre blog permettant les échanges d’expériences… c’est un soutien supplémentaire

  49. Toujours les mêmes histoires en effet! J’ai également été victime d’un PN , je crois que je le suis encore car j’ai toujours espoir qu’il comprenne que c’est à notre fils qu’il fait mal . Je suis partie en aout 2012 et depuis c’est en lieu neutre avec un accord à l’amiable car le JAF renvoit toujours, son avocat parle de mon anxiété , en effet, j’ai peur pour mon fils. Il ne se genera pas pour me dénigrer pour m’accuser encore et pour dire que mes déclarations sont mensongères alors que j’ai des ITT et des photos. Pourquoi les JAF n’ont ils pas une courte formation à ce sujet ? J’ai tellement perdu confiance en moi que parfois je baisse les bras et je me mets à repenser que c’est lui qui a raison, mais quand je pense à tous les accidents que j’ai évité à mon enfant , aux coups qu’il m’a porté alors que je portais le petitdans mes bras, je me dis , il faut trouver du courage et surtout espérer en la justice. je demande seulement que mon fils soit protégé et ait éducation correcte. Courage à tous.

  50. Bonjour, je suis séparée du père de ma fille qui a 4 ans . C’est un pervers narcissique de très haut niveau. Comment protéger ma fille qui commence à souffrir cruellement des manipulation "larvées" de son père. Je suis très inquiète. Elle voit son père un we sur 2 et moi qui au départ souhaitais qu’elle le voit plus, pour ne pas souffrir de son absence, je commence a trouver que même un we sur 2 c’est trop. Son père me fait peur, dans la violence de son acharnement vis a vis de moi. Il m’accuse de tout ce qui lui est imputable, et se donne beaucoup de mal pour me faire passer pour le bourreau.

  51. Bonsoir
    Enfin je viens de comprendre qui est l’homme qui m’a petit à petit détruit ces 22 dernières années.Grâce à ma psy et à votre témoignages.C’est ma vie.Comme vs le dites si bien il a réussi à manipuler non seulement le juge ms la psy ordonnée par le juge qui ont cru ts ses mensonges.Il m’a tjs répété que personnes ne me croiraient car lui est policier et moi rien.J’ai pourtant du caractère j’ai l’habitude de par mon travail de parler à différents interlocuteurs mais pour moi, naïve comme mon ex m’a dit , le mensonge me révulse et je croyais que les juges verraient qu’il mentait mais non. Je suis descendu bien bas mais j’ai continué à me battre pour mes 2 enfants. Comme vs le dites comme il sait que mes enfants sont la prunelle de mes yeux il me fait du mal en se servant d’eux, ce qui m’insupporte au plus au point car il les fait aussi souffrir et après joue au papa présent si un de nos enfants a un pb. Là malgré qu’il soit parti il y a 2 ans et demi avec une femme qu’ils sont pacsés ont acheté une maison il continue ses intrusions ds ma vie… ma grande de 14 ans ne supporte pas son nouveau collège malgré de nombreux copains et profs vraiment bien dc c’est son nouvel objet de destruction! Il donne à mon fils des lettres à me remettre où il m’accuse de me moquer du suivit scolaire que je ne pense pas au futur. Même si l’on me répète que je suis une bonne mère que je fais ttes les démarches pr aider mes enfants, même si je sais que c’est faux je pleurs en cachette j’essaie de comprendre pourquoi il cherche à tt prix à m’enfoncer alors qu’il a sa vie et que lorsqu’il est parti je n’ai même pas posé de questions j’ai juste dit bonne continuation, ce qui a d’ailleurs accentué sa colère. Là je n’en peux plus. meme si Le juge a qd même vu que la relation avec notre fille n’était pas bonne dc elle est obligée d’y aller qu’un week-end ds le mois, il ne s’en n’est Jamais vraiment occupé à part ses violences verbales ou physiquesparfois.depuis notre separation appelle mon fils et ne demande pas sa fille…il y aurait tant a dire sur ses agissements qui ns detruises a petits feux…et là comme elle a de mauvaises notes je ne vaux rien je suis une mauvaise mère. J’ai du mal à transcrire mon désarroi mon incompréhension moi qui ne supporte pas les conflits je me sens démunie. Comment faire face à lui. Ses mensonges dit avec une telle conviction même si les preuves existent.?? Il ne me laissera jamais vivre?
    Merci de m’avoir lu c’est la 1ère fois en 22 ans que je me livre c’est dure mais grâce à vs je sais que je ne suis pas folle.
    G.

  52. Bonjour, a force de lire tous vos commentaires je comprends que je ne suis pas folle, ca fait du bien, je vis avec un pn mais le pire cest que cest mon patron et je travaille avec ses parents. Je vis un enfer, insultes des trois, harcelement, nous avons achetes une maison depuis six mois nous ne sommes pas maries, il vient de bloquer notre compte joint, ma denigree de partout je suis seule avec mes deux filles (les miennes) et cest tres tres dur.

  53. Bonjour je suis un homme de 52 ans malheureusement victime aussi d’une MPN . On à eu ensemble deux adorables petites filles qu’elle est en train de détruire …..
    Le problème c’est qu’en France on s’en fout , ces gens avec la complicité ; et j’insiste sur le mot complicité ; des assistantes sociales , des juges , des services de police nous crachent à la gueule et font la pluie et le beau temps ……
    Quel malheur c’est un crime psychologique organisé et on ne fait rien , des milliers de personnes détruites à vie : des hommes des femmes et surtout des innocentes victimes que sont les enfants …..
    Quand va t’on réagir , comme d’habitude , quand il sera trop tard et le principe de précaution dont on nous parles tous les jours il est ou là ????
    Messieurs les politiques bougez vous et ratifiez des lois rapidement afin d’endiguer ce fléau ……
    Au secours !!!!!!!!!
    Si des personnes veulent me répondre et me donner des pistes pour engager les bonnes procédures , trouver les bons avocats , je vous en remercie d’avance ……. vous aurez sauvé trois personnes !!!!!!!!

    • Si vous souhaitez des avocats compétant, et une aide stratégique vous pouvez me contacter au 06 43 43 15 79.Laissez moi un texto avec votre demande.
      Courage! Geneviève Schmit

      • Bonjour, j’en suis à plus de trois ans de procédure. J’aimerai vous avoir au téléphone pour en discuter et connaître les avocats compétents qui seraient capable d’ expliquer le procécus des manipulateurs pervers. Il est plus que tant que quelqu’un intervienne autrement je risque la prison pour non présentation de mes enfants.
        Merci d’avance.
        Cordialement .
        Melle L.

  54. Bsr Eric, je comprends ce que vous vivez car je l’ai vécu en 2011, le père de mes enfants a essayé de priver de mes fils, mais je me suis battue pour les récupérer et j’ai réussi à avoir la garde de mes enfants depuis plus d’un an. Je ne sais pas quels âges ont vos filles mais sachez que vous pouvez demander une enquête psychologique afin que le JAF puisse se rendre compte du désarroi de vos enfants. De plus, il faut que vous trouviez un avocat compétent et qu’il connaisse ce qu’est un PN.

    Ne baissez pas les bras, battez vous.

    Bon courage

  55. Bonjour,
    En lisant tous vos témoignages je me sens moins seule (malheureusement) . Pour ma part je suis la maman d’un petit garçon de 5ans et ça fait 9 ans que je connais son pere pervers narcissique… J’ai mis 5 ans (de mal être) pour comprendre … Aujour dhui, après 4 ruptures, après avoir subi cette perversion, je suis complètement consciente du fonctionnement dangereux de ce type de personne TOXIQUE ….. Je suis dans une phase de début de reconstructio, très motivée, je suis aussi consciente que le chemin sera long !! J’ai entrepris une psychotherapie car la décision de sortir de cette relation destructrice a ete difficile a prendre… Mais ma plus grande peur c’est les degats qui vont etre engendres par le comportement de ce pn face a mon fils : le fait qu il se pose en victime face à son fils "papa est malheureux c maman qui veut pas……" "Si on est pas ensemble c une garde alternee qui t’attend, tu es la femme de ma vie mais je peux plus rester seul je vais devoir trouver une femme mais n’oublies pas c toi que j’aime" !! Il en profite pour s attirer la sympathie des autres (le pauvre lui qui aime sa chérie la méchante!!!!!!!)
    lorsque je lis que face au jaf il faut les pousser vers leurs retranchements, je suis d’accord mais comment concrètement? Si il obtient une ga ce sera juste pour m’écraser et manipuler mon fils plus facilement …. Et comme vous savez ce sera la déchéance ( je pense à tous ceux qui on subit cela ) ! Je refuse d’admettre qu il s en sortira comme ça !!
    Vos témoignages sont touchants ….
    Je précise qu il y déjà un jugement dvh 1we sur 2 et 1 mercredi sur 2 et moitié des vacances ! Je veux me battre ! Pouvez vous me dire en quoi consiste une enquête psychologique ?? Merci d avance
    Merci de m’avoir lu

  56. Bonjour

    Oui malheureusement ce genre de sale bête on en trouve un peu partout
    Pour ce qui est des expertises psychologiques , en France c’est très difficile à obtenir , il faut que la personne passe à l’acte pour que la justice commence à bouger ( j’ai une copine dont le mari est bipolaire il à été déclaré malade seulement après avoir essayé de la flinguer ) donc encore plus difficile avec les MPN qui ont le don de tout cacher et de leurrer tout le monde en bon mythomanes qu’ils sont …..
    Ma femme à des copines qui ont juré qu’elles ne voulaient plus jamais la voir , elle les à massacrées , détruites au plus haut point , traitées pires que des animaux , eh bien elles reviennent en rampant devant elle tellement elles tremblent de peur ……
    Ce sont des personnes tellement impossibles à sonder , on se noie dans leurs beaux discours , on croirait des gourous sectaires qui vous ont jeté des sorts , c’est infernal ……..
    Comme tu le dit un jour c’est mon chéri adoré le lendemain mon sale chien
    Si tu veux on pourrait dialoguer plus longuement et partager cette expérience douloureuse , je te propose , si tu est d’accord bien sur qu’on s’échange nos adresses e-mail ou yahoo messenger si tu as ….
    On doit se serrer les coudes si on veux que des lois soient promulguées rapidement …..
    Mes filles pour ceux qui ont demandé leur âge ont deux ans et demi et bientôt quatre ans ….

  57. bonsoir,
    moi aussi je me sens moins seule en lisant vos commentaires.. je suis actuellement en instance de divorce et j’ai une fille de 13 mois. je me suis mariée avec un pn fin 2010 et j’ai reussi a m’enfuir 8 mois plutard. j’etais enceinte de 4 mois. cet homme m’a gaché ma vie et ca continue. apres plusieurs mosi de separation, il a reussi il y a 4 mois de se revoir. c’est un sentiment de honte que j’ai, vous pouvez pas savoir a quel point. lorsqu’il vient chez, finalement, je n’ai jamais le dernier mot car c’est lui qui decide quand est ce qu’il doit venir me rendre visite. il n’arrête pas de me dire qu’il m’aime et que je ne trouverais aucun homme qu’il m’aimera comme lui. que si il etait aussi autoritaire avec moi, c’est seulement parce qu’il me voulait que du bien etc… et moi comme une "conne", je tombe dans le panneau, pourtant je sais qu’au fond de moi je sais que tout est faux. depuis que ma fille a 5 mois, il lui rend visite deux heures par moi dans un lieu mediatisé. bien évidemment, il essaye a chaque fois de me dénigrer devant les intervenant en me collant une mauvaise étiquette de mauvaise mère et de femme instable. certes, ces points rencontre-enfant sont censé etre neutre mais j’ai le sentiment qu’il a réussi a les manipuler…
    avant l’onc, il m’a fait une assogniation en référé pour demander la garde de ma fille qui avait seulement 3 mois. il n’a pas eu gain de cause. a l’onc il a demander un dvh classique, pareil, on l’a renvoyer vers un lieu mediatisé et voila qu’il a fait appel a l’onc pour son dvh. il est tres procédurier, il a fait je ne sais combien de constat d’huissier, bref il archive tout et il s’exprime tres tres bien. au final, c’est que j’ai encore peur de lui.. vu que moi je suis maman au foyer et que lui il est cadre dans un cabinet d’ingenierie, j’ai peur qu’il arrive a tromper les juges, il parait tellement parfait. j’ai l’impression que je dois lui obéir pour qu’il me laisse tranquille avec ma fille. svpppppp comment faire pour m’en détacher completement. je voyais une psy qui etait tres bien ainsi qu’une psy qui bossait pour sos violences conjuguale mais aujourd’hui j’ai honte de les revoir et de leur avouer que j’ai revu mon ex mari et que je le laissait faire encore ce qu’il voulait de moi… heuresment que j’ai ma famille qui me soutienne mais pareil je n’arrive pas a en parler. il a fait faire des attestations par tous les membres de sa famille qui sont totalement faux. moi de mon coté, j’ai reussi a avoir des attestations notemment celle de son ex epouse qui a vcu le meme calvaire que moi et qui a quitté le dom conjuguale au bout de 7 mois de vie commune. je sais pas pourquoi, mais j’arrete pas de me dire qu’il est trop trop fort, que si il a reussi a me manipuler et bien d’autres, il arrivera a manipuler le jaf. il vient souvent en bas de chez moi alors qu’il habite a 60km de chez moi. j’ai fait des mains courantes mais rien y fait. je suis persuadée qu’il veut me rendre folle et completement soumise comme lorsque j’etais avec lui… et de plus, j’ai trop peur pour ma fille. juste pour info, je suis d’origine maghrebine, j’etais une femme active, moderne avec une bonne situation. avec lui, j’ai du demissionner car je bossait avec des hommes, je portais le voile et je n’avait plus de vie sociale. j’ai peur qu’il manipule ma fille. il me le dit si bien: " t’inquiete pas que ma fille j’en aurais la garde et je l’eduquerais comme moi j’ai envie, toi tu es une merde et tu resteras tout le temps une merde"
    je m’excuse pour ce commentaire tres long et merci de m’avoir lu. svp aidez moi, ou dois je me tourner, ma fille et moi, pour sortir de cette situation.

  58. Bonjour, à travers toutes les lignes, ce sont les mêmes mots de peur, d’angoisse que l’on retrouve.
    Les PN nous laissent vides, malades……et démunies.
    Mais il faut que tu relèves la tête, que tu retournes voir tes psys. Tu ne dois pas avoir honte de leur dire que tu as pu revoir le père de ton enfant. C’est un cheminement normal …..un PN te fait réaliser des choses inconcevables, te met dans des états anormaux.
    On a beau savoir a quel point ils sont toxiques, on reste a espérer, un geste, un mot…quelque chose qui nous apporterait une preuve que l’on a pas déverse autant d’amour sur quelqu’un qui n’en éprouvait pas.

    Pour te défendre, il faut que tu notes dans les procédures, les contre vérités, les mensonges……tu dois trouver des preuves dans ses écrits, de violence voir même de manipulation contenue, mais lisible tout de même.

    Tu pourrais faire relire toutes les procédures, par un avocat pour qu’il te donne les grandes lignes de défenses.
    Es tu aidée par une association ?

  59. Bonjour,
    j’ai trouvé cette discussion en faisant des recherches pour une amie qui traverse ce que je viens de lire beaucoup : la justice donne la faveur à son ex pour la responsabilité de leur enfant, alors qu’il ne s’en occupe pas de puis 9 ans et leur a fait subir -en particulier à la maman- beaucoup de harcèlement, très agressif. "tu vas voir, je ne vais pas te lâcher" est sa menace habituelle.
    Je lis que vous pouvez apporter de l’aide, des noms d’avocats avertis, mais à quel prix s’il vous plait, car en plus d’être épuisée moralement par 9 ans de ce traitement, elle travaille mais gagne peu, n’a pas d’aide de sa famille, n’a pas du tout les moyens de payer un avocat.
    Peut-elle se tourner vers une association? laquelle s’il vous plait?

    • Bonjour, Effectivement, la réalité des mères exsangues financièrement et contraintes de se battre s’oppose à cette autre réalité des avocats spécialisés qui demandent des honoraires…
      Les dossiers dans le cadre de la manipulation perverse sont très gros, et très chronophages… et il n’est pas possible pour des avocats, même bien attentionné, ne peuvent consacrer tout le temps nécessaire pour les 300€ que leur donne l’état dans le cadre de l’aide juridictionnelle ….
      C’est une situation effectivement terrible …
      Les associations que je connais ne peuvent pas non plus faire de bénévolat à ce niveau là … tout le monde doit payer son loyer …
      J’ai personnellement vécu cette situation lorsque je me suis séparée de monsieur mon PN aussi je vous comprends bien…
      Dites à votre amie de me contacter directement au 06 43 43 15 79. Je verrais avec elle ce qui peut être fait.
      Amicalement, Geneviève SCHMIT

      • Bonjour Madame Schmit,
        je vous remercie et transmets votre numéro à mon amie .
        Elle appellera de ma part, Mme BONNIN.

        Bonne continuation, bien cordialement.

  60. Quand vous dites qu il faut fuir, sauver sa peau, que ça fait dix ans que vous êtes partie et mis des barrières pour éviter toute communication avec l’ex qui est PN … et qu il y a un enfant entre les deux partis c est quoi la solution? la justice ne comprend pas vous demande de règler ça à l amiable etc … dois je partir mais seule?
    Il m ‘a coincé en me remettant mon enfant et m a parlé du passé??
    Pourquoi ça fait dix années que je suis partie et là il a ri et à dit non c est moi qui t ai quitté ah ah ah et le juge t a débouté j ai gagné… et il parle du passé … bref il m a fatigué alors que ça faisait un an que je ne parlais plus ni ne l avais vu.

  61. Victime d’un pervers avec qui j’ai vécu je viens de partir avec ma petite fille ( aujourd’hui 8mois) , j’ai vécu l’enfer….harcèlement, insultes, puis un jour il m’a prit par le col de la chemise de nuit , j’avais peur ma fille avait seulement 2 mois.
    Régulièrement, il rigolait car " un de ces amis a tué sa femme avec un fusil et n’a prit que 7 ans de prison au lieu de 15 ans et celui-ci à récupérer son fils et refait sa vie sur Paris", et il répétait cela , c’était récurrant " t’as vu il a tué sa femme, t’as vu je l’ai en ami sur faceboook….."!!!
    J’avais tellement peur qu’à la fin quand il sortait pour " boire " car souci avec l’alcool, je fermais la porte du garage et je dormais avec la clef sous l’oreiller!!!!
    J’ai prit un avocat, je suis suivie par l’Unité d’Aide aux Victime de violences ( UAV) mais je ne sais pas si je dois aller au pénal, car même si j’ai mon ITT, ce sera sûrement sa parole contre la mienne!!!
    Aujourd’hui j’aimerai surtout protèger ma fille et moi ( j’ai enfin pu déposer plainte car au début on m’a prit une main courrante)!!!
    Mr m’ a déjà remplacé ,bien avant que je parte j’ai pu découvrir des relevés de banques avec des sorties dans des restaurants, mes amis me tourne le dos, il m’a vidé mes comptes et je me retrouve avec un crédit sur le dos!!!
    Je suis écoeurée.
    J’ai reprit contact avec une de ces ex avec qui il a une fille que je voyais et qu il essayait de récupérer.j’ai appelé les autres ex, certaines ont été battues, toute traitées comme des " sous merdes" mais personnes ne veut me soutenir sauf une, celle qui a une fille de lui et qui ne pensait pas qu’il était aussi dangereux!!!!
    Si vous avez des tuyaux je suis preneuse!!!
    Merci à vous tousssssss et bon combat!!! KS

  62. Bonjour!
    J’ai vécu 40 ans avec un PN! J’ai fini par demandé le divorce et je revis. Je ne suis plus la même personne. Je respire enfin!
    Presque 3 ans après, le jugement est tombé: 30 000 euros de prestations compensatoires pour un divorc aux torts partagés.
    30 000 euros, c’est tout ce que je "vaux" après mettre occupée de lui et de nos 2 filles pendant 40 ans!!!
    Mon avocat fait appel.
    Je voudrais pouvoir prouver que j’ai vécu avec un PN mais comment???
    Quelles sont les données que je peux évoquer car je sais que ce sera sa parole contre la mienne!
    Merci d’avance pour les conseils que vous pourrez me donner.

  63. En premier lieu merci pour vos temoignages.
    J’ ai vecu pendant 7ans avec un homme qui etais au debut pour moi un homme merveilleur, il avait accepté ma fille comme la sienne et sa famille aussi. Il me isait que j’etais sa princesse tres vite j ‘ai attendu notre fils et la a commencé les probleme avec sa mere. Pendant les 2 premieres années j ‘ai commencé a m’apparcevoir de l’emprise de celle ci sur mon compagnon et malgres mes remarques il ne m’ecouté pas ou peu en me disant que sans eux il ne serait rien car il n’avait jamais rien fait sans eux (tenu par le travail,argent,maison) elle rentrée en permamence dans notre intimitée , fouillée chez nous…..etc.
    Ensuite voyant son fils lui echapper et prendre "son envole "comme je l’ai cru elle s’est attaquée a ma fille moralement et spycologiquement (elle avait 7ans a ce moment) ma fille s’est bloqué et a pas osée nous en parler vu la precis qu il y avait a cause de mon ex belle-mere en permanence dans les relations avec mon ex ; plus de vie sexuelle,rabaissement sur ma personne,geste et agressivité des que je l’informais des phrases ou des attitude de sa mere sur moi et du faites qu elle s’appropriait notre fils comme le sien. Voyant en fin d’année derniere que son fils se detourné de cette famille manipulatrice,…etc mais surtout quile avait fait sa demande en mariage le jeudi,elle est venu chez nous me traiter de tout les nom m’accuser d’actes completement absure et faux ces jetait sur moi en pretestant que cetait moi mais ces bizarre il m a protegé en la repoussant et ensuite a dit qu il ne se souvenait pas ….. tou ca le dimanche quan je lui ai dit ce quelle venait e me dire elle a dit que cetait pas vrai et qu elle n’avais jamais rien dit a ce moment , il m’a dit de prendre les enfants et de partir en attachant mm son fils dans la voiture. 3jours apres ma pris la voiture a mon boulot donc je vous explique pas, bloqué les compte, il me restait juste 5 sacs d’habit ces tout
    Ca fait 6 mois maintenant et penant ce temps je me suis appercu qu il etait devenu manipulateur pn…etc et plus je repense a notre vie plus je me dis qu il devait deja etre comme ca avant mais que j’avais rien vu ou voulu voir pour mes enfants et ma famille.
    J ai eu des mots comme quoi il avait pas le droit de revenir avec nous,comme quoi il voulais avoir une amitier voir plus,qu il voulait que tout ce passe bien ….. IL M’ENDORMAIT
    Je me suis reveillé un jour avec un dossier contre moi avec des attestations faits 5jours apres nous avoir mis dehors (qu il dit etre faux aujourdhui) …etc et il dit quil s’en fou ces pas lui qui a ecrit et quan je lui demande si ces lui il it ta pas besoin de savoir on va te detruire tout ca pour quelle ,elle est notre fils car lui ne s’en occupe pas car il a 10 ans d’age car on lui a tout fait et donné depuis toujours un pourri gater . il a joué sur mes sentiments que j’avais pour lui qui etais tres forts pour monter un dossier contre moi il ecritt des choses en sms et me dit autre chose oralement en pretestant que si il ecrit des choses mechantes ces quan il est enervé mais qu’a l orale ces ce quil pense vraiment ; j’ai onc puisque j’avais pas d’avocat pris contacte et repousser la procedur le temps de me retourné . J ai la chance d’avoir beaucoup de personne qui affirme l’attitue de mon ex belle famille . Il demande une enquete du couple et que mes enfants passe devant un pedopsy et parle que je suis spycologiquement instable mais il faurai qu il se regarde .
    Je vois un psy depuis quasi le debut qui m’aide beaucoup et qui me trouve tout a fait normal,j’ai beaucoup d’appuis pour mes enfants car a l heure actuel mon fils ne veut plus aller chez son pere mes mon avocat me dit que je suis obligé jusqu au jugement , je l’enmene mm voir un psycologe a qui il a confier son malhetre vis a vis de mon ex belle mere qui lui dit comme il dit plein de mechancettés sur maman ( faut la taper, essuis cses bisous,…etc des mure et des pas mures) la je pense avoir le cas d’une famille complete pn ,sectaire,et sedentaire la total.
    Ce n’est pas evidents e combattre et faire retablir la verité devant Des personnes comme ca ; moi aujourd hui grace a des photos je demontre les attestations , les gens m’appelle pour me ire qu il les font venir chez eux pour leurs parler de leurs malaitres quils sont triste que je leur et faits du mal tout ca pour l’enquete qu il demande sur le voisinage. J’ai su que j’etais pas la premiere a qui elle fesait ca et quelle avait mm reussi a faire divorcé sa fille et dans le dossiers de cette derniere les mm accusations, ca vvous dits!!! il me it mm que ces phrases (ta pas interet , tu va voir , on va t’ecraser,….. ) SON ES INFORMATIONS ET NON DES MENACES . aujourd hui j’ai es doutes car il dit a notre fils qu il maime et que je suis belle il jure en permanence …..mais ne baisse pas les bras pour mes enfants ET JE NE VAIS PLUS DANS SON SENS MM SI CES DURE ET mm si j’ai fait beaucoup d’erreurs car il m’a fait e la manipulation pure et ure et onc des phrases et es message pour plus le recuperer au debut pour reconstruire ma famille et ensuite il n’a reproché de n avoir rien fait plutot pour notre fils demander la garde comme si lui savait quil ne pouvait pas quitter cette vie mais qu il aurait fallu que je protege notre fils donc je vous explique pas comment mentalement ces pas evidents tout ca pour me faire culpabiliser et moi je lai encor cru qu il allait revenir . je trouve qu il manque beaucoup d’information pour les personne se retrouvant dans notre cas
    Bon courrage et battons-nous

  64. bonjour,
    j’ai quitté mon compagnon il y a deux ans maintenant, notre fille avait 3ans à l’époque. Je suis partie pq je me sentais mal depuis des années, et à la naissance de notre fille, j’ai commencé à entrevoir la vérité, qui a fini par éclater au grand jour lorsque je suis partie : g enfin mis un mot sur la pathologie de mon ex qui s’est révélé un véritable PN.
    J’ai eu la garde de notre fille car à ce moment la il ne travaillait pas sur place. Quand il est revenu, il a commencé à me dire qu’il fallait que notre fille change d’école pour être à coté de son domicile à lui… j’ai refusé, et comme j’ai déménagé à 10km dans un meilleur environnement pour ma fille (maison à la place d’appartement, à coté de ma famille…) il a refusé que je l’inscrive à l’école à coté de mon domicile et j’ai du retourner devant la justice pour avoir gain de cause. Maintenant, il a déménagé pour s’installer à 10mn de chez moi, et vient de faire une demande de garde alternée par quinzaine. Notre fille va avoir 5 ans, et il ne s’occupe pas d’elle quand elle est avec lui un we sur deux et la moitié des vacances ( je précise, il s’est installée avec sa mère et c’est elle qui s’occupe de l’enfant, mais elle est aussi une PN), il est en arret maladie depuis 6 mois soi disant pour depression , il raconte à notre fille tous les détails concernant sa demande au tribunal, elle rentre triste et fatiguée de chez son père. le médecin me dit que souvent les mères manipulent leurs enfants pour se les approprier… moi je refuse la garde alternée pq j’ai peur pour ma fille qui ne se rend compte de rien pour l’instant, et que je n’ai pas envie que ce soit elle qui trinque des agissements de son père. Quelles conséquences pour ma fille si jamais la justice donne raison à son père? Avez vous des conseils à me donner pour pouvoir discuter avec ma fille ? car depuis 3 semaines, ma fille s’est fermée et ne veux plus me parler, elle pleure toutes les nuits dans son lit et je ne peux rien faire…

    • bojour anthea
      ,je me permets de vous répondre,car j ai vécu une situation très similaire,il y a 10 ans.
      1)j ai amené mon fils en psycothérapie car il était dans un état de confusion mentale:le travail de sape de son père pn était déjà bien entamé
      2) mon avocat a fait un demande d enquete sociale,qui a duré 2 ans;l enquetrice a fini par s apercevoir que le père était un pn(autant vous dire que ces 2 ans furent un cauchemar!)
      le juge a suspendu le droit de visite(grace aux conclusions de l enquetrice);un droit de visite en milieu protégé a été mis en place
      le pn n a pas tenu longtemps car ces professionnels connaissent dans l ensemble bien leur boulot
      donc pendant 10 ans plus de nouvelles;puis la semaine derniere,le pn tente de reprendre contact avec mon fils par Facebook via un demi frere qu il a eu entre temps;la réponse de mon fils(sans que que lui ai rien suggéré)
      " tu diras à mon c….. de père que si il m approche,je lui éclates la g…"
      loin d un parent pn,un enfant peut se construire;
      si vous le pouvez faites tout pour élogner votre fille,et surtout,parlez lui,surtout si elle se renferme,dites lui que vous l aimez,les enfants de pn sont très précoces,par la force des choses
      pour ma part,dès 4 ans, jai expliqué à mon enfant ,avec des mots simples,ce qu était un pn,que je ne l abandonnais pas,etc…et aujourd hui il a 15 ans et demi,et sait se défendre
      Toutes mes pensées vont vers vous,car je sais à quel poit,c est douloureux!
      carole

  65. Bonsoir ,
    je suis maman de trois enfants 7 ans, 12 ans et 13 ans après 14 ans de mariage j’ai découvert la vraie personnalité de mon mari, un pervers narcissique . Il est constamment dans la manipulation.
    Il y a deux semaines il m’a taper (morsure au bras droit)et essayer de m’étrangler . J’ai déposé plainte quand il a su , il devenu furieux . je n(arriverai jamais à démontrer son comportement devant la justice.

  66. Bonjour

    Comment as tu découvert que ton mari est un MPN , je m’étonnes que tu ait mis 14 ans à t’en apercevoir
    est tu vraiment sur de sa pathologie ?????
    Tu as l’air de vraiment croire en sa toute puissance en disant que tu ne peux rien prouver contre lui …….
    je penses que tu est toujours sous sa domination et réellement en danger s’il est vraiment pervers narcissique , tu est sa chose et tu le resteras tant que tu ne prendras pas de réelles décisions ……
    En France on condamne les actes de violence fait aux femmes ……
    On ne doit avoir aucun état d’âme avec ces gens là , ce sont des prédateurs mais si on s’y prends bien on peux les mettre à terre , attention c’est énormément de temps et d’énergie à y consacrer ….

    Si tu as besoin d’aide je suis en ce moment en train de combattre ma PN de vraie fausse femme et je compte bien gagner ….

    • Bonjour,
      Je suis intéressée par le combat que tu mènes contre ta PN.
      J’ai quitté mon PN depuis bientôt 3 ans.
      Le divorce n’est toujours pas prononcé car je voudrais prouver qu’il est, effectivement un PN?
      Mais comment? Je n’ai pas de preuves matérielles, juste mon témoignage et ce sera ma parole contre la sienne!
      Cordialement
      CATHY

      • Bonsoir Catherine,
        Je viens de divorcer au bout de 3 ans d’un PN.
        Je viens enfin de lire ce soir les conclusions de notre divorce (divorce torts partagés), et malgré une attestation du psy qui l’a suivi pendant un mois dans une clinique psy en 2009, attestant de troubles de la personnalité, la Juge n’a retenu que la contre attestation de son "ostéopathe", qui lui estime que mon ex va très bien. Et c’est vrai que comme tous les PN, il est doué d’une capacité de séduction édifiante, qu’il a largement mise à contribution devant les Juges, face à la médiatrice familiale. Qu’il ment comme il respire et est donc doté d’une force de conviction étonnante.
        Cette séduction par contre ne marche effectivement pas lorsqu’il se retrouve en situation de confrontation, et lorsque celui qui nous confronte n’est pas naïf (cf la médiatrice…) et ça a été le cas puisque par 2 fois, il a déposé des plaintes contre moi pour de soits disantes non présentation d’enfants. Je suis devenue très "copine" avec la brigade des mineurs de ma ville, qui eux ne s’en laissent pas compter et savent faire cracher le morceau au bonhomme qui finit par se révéler tel qu’il est. Ca a été de vrais moments de reconnaissance de ce que je vivais
        Je souhaite donc te dire que tu vas t’épuiser dans ton combat à prouver qu’il est PN. Je me suis pris une claque avec la lecture du jugement, et pourtant j’avais de belles attestations. Moi aussi j’ai cette appétence pour la justice, mais j’ai grandi grâce à tout ce que j’ai vécu et j’ai bien compris que la justice n’était pas toujours si juste. Qu’il ne fallait pas finalement trop compter sur elle pour se reconstruire.
        Moi, mon but depuis le début ça a été de préserver l’équilibre de mes enfants. De tenter de ne pas les embarquer dans une histoire avec expertises et contre expertises. D’avoir confiance dans le fait qu’un PN, tes enfants le sentent et qu’il te suffit de poser un cadre sain pour qu’ils poussent le plus sereinement possible. Ce cadre, l’autre tente sans arrêt de le briser, mais je m’attèle à le remettre en place, à l’améliorer. Et mes proches me disent que j’y suis parvenue. Aujourd’hui par exemple, je sens qu’il lance une entreprise de séduction auprès de nos fils (bientôt 10 et 9 ans), et je suis sûre qu’il trame quelque chose, et j’imagine que ce quelque chose (je deviens super bonne en anticipation) c’est de demander la garde exclusive de nos fils pour bien me démolir, et pour ce faire les séduire suffisamment pour qu’eux aussi ingénument me disent "mais maman ça va être sympa". Et que si ils me voient fulminer en disant que non ce n’est pas possible, l'"autre" aura gagné, parce que mes enfants ne comprendront pas l’excès de ma réaction, puisqu’il est "tellement gentil finalement papa".
        Imagine que si même toi tu t’es faite avoir pendant des années, que tes enfants se font encore avoir, pourquoi la Justice en 1 heure de temps max que dure le procès, devrait comprendre tout de suite qui est le vrai méchant.
        Et bien je suis en train de prendre du recul, et d’établir une contre stratégie, sans en parler évidemment à "mon" PN ni à mes enfants.
        Par contre, je suis aidée par une psy, et j’ai également décidée que ma vie ne serait pas uniquement un combat contre mon PN, mais que ce par quoi je suis passée m’a rendue plus forte, et qu’il faut que je me construise un après où le plaisir et le bonheur sont accessibles.
        Voilà, c’est le message que je veux te faire passer : il y a une vie après le PN, et là où tu auras gagné, c’est de la vivre justement cette vie.
        Belle continuation à toi.
        Laurence

  67. Aidez moi je vais très mal. Les idées noires me hantes. Je veux mourir pour stopper tout ça. Je suis épuisée

    • Tu n’est pas toute seule ! Il faut que tu ais confiance, nous sommes toutes passées par là…et nous sommes toujours là, debout et fortes…Appelle le 3919, c’est le numéro sos violence femmes battues…Ils pourront t’écouter et t’aider…Ne donne pas à ton PN le plaisir d’obtenir ce qu’il veut : ta destruction…tu vaux bien mieux que ça…relève toi, regarde autour de toi….Force et Courage sc, c’est ce qui moi m’a aidé à tenir….Tu es bien plus forte que tu ne le penses…Tiens bon, nous sommes toutes avec toi….bises

    • Surtout ne pas faire cela!
      Je suis passé par une phase pareille tout au début de ma séparation
      Ceci est dû à la dépression. On en guérit et votre mal-être ne sera pas présent pour le restant de vos jours
      Commencez par demander un traitement adéquat auprès de votre médecin, prenez du temps pour vous, aérez vous , faites du sport et surtout laissez le superflu de côté. Ne répondez pas au message du PN, laissez le croupir, pensez à vous et facilitée vous la vie.
      La reconstruction prend du temps mais elle a une fin! Courage! Aidez vous aussi n maximum de vos proches

  68. Là c’est vraiment la bonne solution pour qu’il se déclare gagnant , quand tu seras morte il va jubiler et prouver à tout le monde ce qu’il veux faire croire depuis longtemps que la folle c’est toi ……
    c’est à toi de le détruire ces individus là ne sont même pas comparables à des animaux car bien plus vils …..
    si tu as besoin d’aide et de conseils contacte moi directement sur ma boite mail : eric.regerat@gmail.com

  69. Bonjour, 3 mois que le l’ai quitté à présent. Et je suis prête pour porter plainte avec le soutient de la policière qui a déjà reçu mes mains courantes, le soutient de ma Psy, de mon médecin et du 3919 et surtout grâce à sos violence congugal. J’ai très peur, mes ses bourreaux doivent être dénoncés devant la loi. Il a faillit me tuer. C’est intolérable. Porter plainte est pour moi une étape capitale dans ma reconstruction extrêmement difficile. Je pense encore au suicide aujourd’hui, je foute de tout, je suis vidée, mais je vais dénoncer ce qu’il m’a fait. Il y a des gens complétants et compréhensifs pour nous aider et sortir de notre victimisation. Bon courage à toutes et à tous.

  70. J’ai vécu 16 ans avec un PN, j’ai 2 enfants 5 ans et 11 ans, quand j’ai trouvé la force de demander le divorce en mai 2011, il m’a harcellé et menacé de mort jusqu’en février 2013 "ta vie m’appartient" me disait il… En mars il a été condamné 6 mois de prison avec sursis, 2 ans de mise à l’épreuve, interdiction de rentrer en contact avec moi. J’ai un peu de répis. Les enfants ont été utilisés dans le harcellement, et ont subi l’aliénation de plein fouet. A ce jour, il les voit lors de visites médiatisées. Son attitude n’a pas changé, il est empli de haine envers moi. J’ai fait en sorte toujours de préserver le lien papa/enfant. Aujourd’hui , je me demande si mon devoir n’est pas de continuer à les protéger en demandant à ce que il lui soit retiré l’autorité parentale???? Si des personnes qui ont vécu cela pourraient me donner leur avis! A ce jour, je suis toujours mariée avec ce monstre car il a refusé le divorce en 2011 et parceque je suis partie vers une procédure pour altération du lien conjugal. Il a fait de ma fille un petit soldat. J’ai perdu de l’autorité sur elle. Il lui a demandé de proférer des allégations à mon encontre pour avoir la garde. Depuis le début, il souhaite m’enlever les enfants par vengeance "tu as voulu divorcer tu vas perdre tes enfants"… Je ne voyais pas pourquoi je les "perdrais" je ne faisais rien de mal envers eux, mais en fait j’ai réalisé qu’il faisait de l’aliénation. J’ai réussi à prouver ce que j’avançais. Aujourd’hui, l’enquête sociale se termine, nous allons repasser devant le juge des enfants et mes enfants risquent "un placement à domicile" (à mon domicile) c’est une solution intermédiaire avant le placement, une place est réservée en foyer et en cas de problème ils sont placés. Le temps que je retrouve entièrement mon autorité. Est qu’une personne a connu cela? En septembre je serais presque divorcée, un poids en moins . MERCI

    • bonsoir veterand,
      oui, jai connu cela
      l enfant soldat, c est malheureusement classique
      si vous en avez les moyens,envoyez vos enfants vers un psychanalyste;cela leur permettra d avoir un lieu qui les aide à se construire,en dehors de toute pression
      personnellement,j ai réussi à ce que le père pn n ai plus aucun droit de visite(ce fut très difficile)
      aujourd hui mon fils a 15 ans,et me remercie d avoir pu échapper à son père!
      continuez vos démarches de divorce,et queque soit l emprise du pn sur vos enfants,restez ferme avec eux,surtout ne culpabilisez pas.
      un parent pn c est l horreur pour l enfant,meme s il vous dit le contraire,c est parce qu il est manipulé et dans la culpabilité que le pn sait si bien utiliser
      et puis ,vous aussi faites vous aider:psychothérapie,groupe de parole;tout est bon à prendre
      amicalement
      carole

  71. Je suis une mère en détresse
    Mon fils 29 ans a rencontré une jeune femme juste apres une rupture.(relation de 4ans)
    La première visite dans notre famille nous a interrogé, mon mari et moi.
    Mon fils venait de recevoir un appel téléphonique qui lui confirmait son premier emploi dans les pyrénées. Ma bru a passé tout l’après-midi dans la chambre à pleurer. En partant de chez nous, mon fils a dit "je ne donnes pas suite à cette proposition."
    Dès qu’il a emmenagé avec elle, il s’est senti très mal, humilié,destabilisé.
    Moi, sa mère,je lui ai conseillé de consulté immédiatement. Ce qu’il a fait en cachette car il avait peur des réactions de sa compagne. Il souhaitait la quittait mais n’en trouvait pas la force.
    Lors de quelques jours de visite à leur domicile, son frère ainé et sa femme, une tante, des cousins, ont subi les brimades de cette femme. Une désolation pour eux tous.
    J’ai, et nous tous,avons soupconné une manipulation.

    J’ai prévenu mon fils "attention, elle va tomber enceinte".
    Ma bru a arrêté la pilule sans lui dire.
    Elle l’ a prévenu un soir juste avant une relation intime, en lui disant "là c’est pas un moment dangereux". Il s’est senti contraint de cette relation sexuelle. Et très mal après.

    Elle est enceinte. Et mon fils refuses cette paternité.
    Ils consultent un thérapeute très peu de temps avant le délai IVG.
    Elle l’emmène à l’échographie. Il accepte sa paternité.
    Les relations fraternelles sont mises à l’écart. Et nous- mêmes avons revu le couple alors qu’elle était enceinte de 6 mois.
    La visite à la maternité a failli nous être interdite. Visite sur rdv et minutée à 10 mn.
    Nous sommes très éloignés géographiquement.
    Lors d’un unique week-end avec leur petite, je n’ai pas eu le droit d’aller faire une promenade en poussette, et ma proposition de donner le bain à 19H au lieu de 19H30 a provoqué une crise. La petite n’avait pas dormi de toute la nuit et de toute la journée.
    Alors que la petite avait dormi parfaitement la nuit précédente, chez nous, le couple étant parti à Paris visiter des amis.
    Mon fils sert d’intermédiaire et m’a dit "on ne veut pas que les grand-parents se mêlent de l’éducation de la petite "
    "Ils " ont décidé de faire le baptême. Invitation pour 70 personnes le midi et environ 50 le soir.( Ma belle-fille travaille à mi-temps depuis peu et mon fils a un salaire de 1500 E.) En fait, pour payer , ils ont sollicités les pères et mères. Ma belle-fille à dit " mon père offre le champagne et le vin, ma mère prépare les entrées et la viande du midi, pour vous il reste la pièce montée."
    Mon fils est là auprès d’elle, comme statufié. Sans dire un mot.
    J’ai entendu ma belle-fille au téléphone avec son beau-père , le mari de sa mère. " peux tu t’occuper du BBQ pour le soir?" et dire à mon fils " Il veut bien s’occuper du feu mais il achète pas la viande". C’est mon fils aîné,
    qui en a eu la charge.
    Le soir du baptême, ma bru est venu remercier son père chaleureusement pour le champagne et le vin qu’il avait offert. Nous étions mon mari et moi épaule contre épaule avec son père et sa femme, buvant une coupe. Pas un mot pour nous. On ne sait pas si la pièce montée était belle, bonne.
    Durant cette grande journée, elle a joué l’indifférence totale et nous a à plusieurs reprises évités.
    Le parrain choisit est mon fils ainé. Alors que depuis 2011, les relations sont inexistantes entre-eux sauf quelques communications téléphoniques entre les deux frères. Et leur amour fraternel certain.
    Lors de cette journée, mon fils ainé a discuté avec un invité. Il s’avère que c’est un ami de notre bru. IL a expliqué qu’il avait du rompre son amitié avec ma bru, car étant tombé amoureux lui, ma bru lui a rendu la vie détestable auprès de son amoureuse. Il a du rompre pour sauvegarder son amoureuse.
    Il a dit être admiratif qu’un homme puisse rendre ma bru si heureuse.

    Au moment du départ, j’ai dis à ma bru que nous aurions aimé savoir si cette pièce montée était belle, bonne puisqu’elle n’avait pas émis le moindre signe.( Mon fils lui nous avait remercié.) Elle a répondu que de toutes facons elle ne faisait jamais rien de bien. Et elle a pleuré.
    On ne l’a pas réconfortée. Nous sommes partis.

    Suite à un mail que nous lui avons adressé, gentil mais interrogateur, sa réponse fut culpabilisante – je suis une mauvaise mère – nous sommes une mauvaise belle-famille – mensongère – ironique – déforme la réalité
    reporte ses responsabiltés sur les autres – est victime – etc

    J’ai fais le choix de la provoquer en répondant. J’ai donc une seconde réponse écrite. Le déferlement.

    J’ai expédié à mon fils à son domicile "l’amour et la manipulation".

    Elle est découverte

    Jamais je n’abandonnerai mon fils et toute la famille est réunie pour ce combat.
    J’envisage de faire des aller-retour uniquement pour embrasser mon fils et si possible la petite. J’envisage de réunir tous les intimes et à y aller ensemble. Et régulièrement. En soutien, afin qu’il se réveille. Qu’il comprenne.

  72. Bonjour Mme Legrand,
    J avoue que votre mail m alaissé perplexe,et j espère ne pas vous froisser par ma réponse;mais…
    vous posez vous les bonnes questions?
    etes vous sure que votre belle fille est une pn,ou etes vous dans un conflit "classique" avec une belle fille,certes visiblement peu sympathique
    vous payez le bapteme,mais mon dieu,pourquoi ne leur avez vous pas dit non,tout simplement;
    on ne peut pas accepter de faire quelque chose ,pour ensuite reprocher qu on ne vous ait pas assez remercié,ou honoré
    "jamais je n abandonnerai mon fils",mais il ne s agit nullement d abandon
    Votre fils est un adulte,et meme s il se trompe lourdement,vous ne pourrez pas faire le chemin à sa place!
    Sachez simplement l écouter,et etre là,quand lui,vous le demandera;vous verrez c est nettement plus constructif
    Visiblement,vous souffrez;peut etre devriez vous vous faire aider pour prendre plus de distance,avec l histoire de votre fils,qui est la sienne,pas la votre
    cordialement
    carole

  73. Merci Carole
    Pas mal d’éléments s’accumulent . Humiliation, destabilisation, "ferrage" par la grossesse , éloignement de la famille, mensonge de ma bru, demande d’un apport pour acheter une maison – en présence de mon fils statufié- indifférence au baptême, 2 mails avec des contre-vérités, des déformations, des dénis, culpabilisation, rejets de ses responsabilités sur les autres, jalousie, .

    Mon fils est indépendant depuis l’âge de 22 ans. (colocation, puis petite amie pendant 4ans puis période à l’étranger) et sommes éloignés géographiquement depuis longtemps.
    Carole, je vais consulter oui.

  74. bonjour Bernadette,
    si vous etes persuadée que votre belle fille est une pn,surtout ,ne payez plus rien;ni vacances,ni autre chose
    sachez dire non ,avec fermeté;c est un grand service que vous rendrez à votre fils
    cordialement
    carole

  75. Bonjour Carole,

    oui j’ai compris.

    D’autant plus, qu’elle a demandé et obtenu un canapé + 2 fauteuils neufs par son père. A moi, elle m’a dit , sans aucun témoin, dans la cuisine, qu’elle aurait bien besoin d’un lave-vaisselle. Il s’avère que son père et nous-mêmes avons un excellent train de vie.
    (Cependant, nous sommes très simples pas des m’as-tu vu !!!!!)
    De même, selon ses termes, elle nous a précisés qu’ils n’ont pas de budgets vacances. Alors son père les invite l’année prochaine en Corse. "Appel du pied" pour les vacances cette année ?
    Par ailleurs, cela semble un détail – je n’ai pas relevé d’ailleurs – j’ai mixé une purée de patate douce à ma petite fille, et mine de rien comme cà en passant, elle me dit "il y avait des petits morceaux dedans" – ce qui est faux – car j’étais sur mes gardes déjà !
    Elle a été élevé d’une façon très très autoritaire, c’est ce qu’elle nous a confié un jour. rupture de 8 ans avec son père.
    Elle aimerait beaucoup que mon fils travaille dans le même office de tourisme qu’elle.(il est responsable d’un OT dans le même département).

    Nous ne lui répondrons plus à aucun mail. Bien que l’envie soit là !!!!! car elle dit protégé mon fils de sa famille, que l’argent n’est pas important pour elle… et renverse habilement tout contre nous.

    Bon été Carole et merci.

    • Miaou miaou Carole,
      Un autre détail. Le petit chaton qu’ils devaient nous ramener en voiture lors de leur venue en week-end. 2 jours avant, mon fils appelle très embêté pour nous prévenir qu’il n’y a pas le choix, qu’ils n’ont pas la place de nous le ramener, sans possibilité de faire autrement, j ‘ai fais 3H3O aller et 3H30 retour pour honorer mon engagement envers ce chat.
      Je l’avais oublié …

  76. Coup de gueule d’aujourd’hui….en instance de divorce depuis presque 2 ans d’avec un PN dont j’ai subit (ainsi que mes enfants) la folie et la violence pendant 25 longues années …Mon avocate…une incapable, qui me hurle dessus , me raccroche au nez car j’ai l’outrecuidance de lui réclamer MES documents de MON divorce ….Fini par me dire il y a 2 semaines : "vous n’avez qu’à prendre un autre avocat !!" Poussée dans mes retranchements, n’ayant plus mais alors plus du tout confiance en elle,je contacte une autre avocate…40 ans de barreau, membre du conseil de l’ordre…bref, une valeur sûre (il me semble )….Le rendez vous arrive et….au bout de 10 minutes :"votre dossier est un vrai foutoir…"Elle me demande des tas et des tas de documents, que je cherche fébrilement…pour lui agréer…Mais tout ce que à quoi j’ai droit c’est : "rentrez chez vous et rangez moi ce foutoir…"Je lui explique, le plus diplomatiquement possible que je ne suis pas avocate et que par conséquent je ne sais pas ce que sont les pièces qu’elle me demande, que mon avocate ne me les a pas toutes données, que je suis navrée…Que j’ai subit 25 années de violence, de terreur, d’humiliation…Et là…la réponse de l’avocate tombe : "Mais, déjà , non de dieu, pourquoi n’êtes vous pas partie avant, pourquoi avez vous attendu 25 ans "Cette saloperie de phrase, que l’on m’assène encore et encore depuis le début de ma rupture….JE N’EN PEUX PLUS ! Je lui ai dit très calmement que , cela n’allait pas être possible entre elle et moi….et elle à pété son câble…Alors je ne me suis pas laissée faire…et effectivement, oui je lui suis "rentré dedans" , je lui ai demandé si elle avait la moindre idée de ce qu’était la violence psychologique, si elle savait ce qu’était un PN,Si elle même avait subit, de quelque façon que ça soit ce genre d’infamie : pour toute réponse j’ai eu droit à : "oui moi 40 années de barreau, tout fait tout vu, vous abusez, bla bli bla bla…" Alors non, plus jamais je ne me laisserais humilier, rabaisser, juger….Je suis sortie en larme, dégoutée, épuisée…COMBIEN DE FOIS ENCORE IL VA FALLOIR QUE JE SUPPORTE CA ?ASSEZ !!!!

  77. Je subi la même chose, de l’entourage des avocats, du JAF, de l’enquête sociale …POURQUOI ETES VOUS RESTEE SI LONGTEMPS ? qui peut s’imaginer l’emprise, la paralysie à prendre des décisions , porter plainte et cela s’empirerait …
    le simple respect , la capacité d’écoute sont importants, je demande pas qu’on prenne partie, mais qu’on comprenne que j’ai pas pu même si c’était pas "rationnel", la violence était devenue une banalité tant on est enfermé dans un huis_clos

  78. Bonjour,

    J’ étais avec un pervers narcissique et violent. Je me suis séparée car il était violent physiquement et verbalement.
    De cette relation nous avons un fils qui à maintenant 5 ans. Nous sommes passés 3 fois devant le jaf. Au 1er délibéré il a statué que son pere pouvait le voir en association pendant 2 h en pouvant sortir de l’ association. Suite à son compitement violent verbal et le fait de l’ avoir pris par le col, le juge a statué au 2eme délibéré que le pere pouvait voir son fils en association mais sans sortie.le 4 juillet nouveau délibéré ou mon avocate et moi avions expliqué pendanr la procédure que le papa risque d’ être dangereux si il se retrouve seul avec l’ enfant.malgré cela et l’ expertise médicaux psychologique qui précise que l’ enfant se sentirai plus en sécurité en présence d’ une autre personne, le juge à quand même ordonnée que l’ enfant puisse voir son pere de 14h à 18h tous les 15 jours en visite simples. Ceci jusqu’ à une nouvelle procédure qui aura lieu le 7 novembre. Mon fils ne veut pas y aller, je suis obligée de suivre le délibéré! Aidez moi svp.quels conseis pouvez vous me donner. En sachant que le papa avait eu l’ opporrunité de voir son fils certai.s we avant le 2eme delibere, mais il m’ a appelé une fois pour me dire que mon fils était à l’ hôpital blessé, alors que c’ était faux et une autre fois pour me menacer qu’ il allait se suicider (en presence de mon fils) et que je n’ aurais plus que mes yeux pour pleurer

  79. J’ai aussi une petite de 1 an aujourd’hui. Malgré que son papa ne l’ai vu durant 4 mois et ces violences envers nous le jaf a décidé qu il l a prendrait au début de samedi 9h a 17 h. Puis en août du samedi 9h au dimanche 18h… jusqu’en novembre car la décision est provisoire. J ai obtenu l enquête psychiatrique mais je suis choquée d une telle decision – eut egard les violences et la parano que mon ex avait .A 6 mois de grossesse il me reveillait la nuit et me disait que je ne portais pas sa fille- il a même commandé dez tests de paternité a l etranger et malgré les 99.7 % mr continuait a me dire qu’il y avait un problème. La décision de justice prise n est pas géniale j avais demandé une visite médiatisée j ai quand meme 10 jours d I.t.t et j ai peur qu il s en prenne a ma fille vu qu il n a pu d emprise sur moi. .. bon courage a tous le combat est long!!!!!

  80. bonjour Sophie, bonjour szwarc,
    une petite lueur d espoir, comme une lumière qu on aperçoit au bout du tunnel….
    je suis passée par ce que vous vivez et décrivez il y a 12 ans; mon fils avait 3 ans,
    j ai vécu 1 an et demi de véritables cauchemars ( coups qui ne laissaient pas de traces, manipulations de toutes sortes toutes plus sadiques et subtiles les unes que les autres !), mais j ai fini par nous en sortir
    mon fils a maintenant 15 ans, et il va bien
    je vous envoie tout mon courage, et mes amitiés
    carole

    • Bonjour Carole,
      Je compte les années mon enfant grandit 10ans et demi bientôt l’adolescence,j’ai hâte d’en finir avec le PN… Malgré, la distance et je ne lui parle plus hors de question de donner mon numéro je passe par un tiers de ma famille et bien, il a réussi à me parler dans la rue en bas de la maison lorsqu’il m’a ramené notre enfant et bien je l’ai laissé tel qu’il était lors de ma dernière assignation en 2009… On a fini par mal se parler du coup il aboie en promettant de se venger quand notre enfant sera majeur.Vu votre témoignage ça laisse une pointe d’espoir!

      • Bonjour Adrianass,
        beaucoup de courage pour vous…il en faut!
        les enfants de pn souffrent beaucoup, et il faut énormément les accompagner; ténacité et endurance, voilà ce qu il nous faut
        pour ma part, M. pn était un individu dangereux, mais heureusement la justice a fini par s en rendre compte; ce fut une lutte très dure, et on garde des séquelles de tout celà
        mais lorsque je regarde mon fils aujourd hui, je sais que j i bien fait de me battre…
        tous es encouragements
        carle

  81. Bonjour, j’avais deja posté mon histoire un peu plus haut et je vous onne la suite . On est passé devant le jaf , j’ai apporté toutes les preuves que ce qu’il raconté etais entierement fausses mm ses attestations completées les miennes ….etc on avait vraiment l’impression que tout etait e mon coté en sortant du tribunal mais la surprise !! A la reception ducompte rendu , etant onné qu’il ne tienne compte que de la mere , du pere et e l’enfant , le juge a demandé une garde alternée avec enquete medico psycologique . J’avais fourni quand mm une atestation d’un psy rattaché au tribunal qui attesté qu’il y avait une angoisse de separation de mon fils avec moi , sa mere et le juge a bien pris en compte le role de la mere de mon ex la dedans et comme quoi si elle ne serait pas intervenu dans notre vi on n’en serait pas la , le juge a mm noté une manipulation de la famille de mon ex dans le compte rendu et pourtant , il a emandé la garde alterné jusqu’au depot de l’enquete spyco . Le spy qui suit mon fils m’a dit qu’elle ne comprennait pas le juge vu tout ce qui se passé et du fait que le petit ne veut plus allé chez son pere car il ne s’ en occupe pas lui mais le lege a sa mere et sa soeur ( il le leve à 7H sachant qu’il est en vacance , le depose chez sa mere à 10 M DE CHEZ LUI qui l’emene chez sa soeur , le midi il est a 5min e chez sa soeur ne va pas manger avec le petit mais avec sa mere et son pere et le soir sa mere le recupere le lave il mange encore avec et lui laisse jusqu’a 20H30 car lui internet ou ordi et la il le mets au lit .il ne sent occupe pas on irait 2 enfants avec les parents pourtant il fait 8h 12h ,14h 18H )
    La , il a le petit pour les vacances (15 jours)et en 1h , il a reussi a le manipuler et a lui faire dire des choses aberantes de plus quand je l’ai au tel il ecoute tout jusqu’a prendre le tel a son fils et a me couper au nez si le petit me raconte une choses qu’il ne veut pas . Lautre jour mon fils m’a dit et a sa psy que par peur de son pere car il lui cri dessus il etait obligé de me dire des choses et a un moment ou son pere s’est absenté mon fils m’a dit qu’il avait peur et qu il ne voulait pas rester la bas . Il lui a emané une photo de sa maman , son pere lui a refusé. Cet homme interdit mm que les deux enfants car j’ai une grande fille ne puisse se parler au tel donc ne decroche pas quan elle appelle et moi ,il ecroche au bout de 5,6 coup de fil encore mieux il m’a dit enlever les pille et faire crois au petit que je ne l’appelle pas . Le pire s’est quand il te regarde et qu’il te dit ta vu je suis gentil moi et confiance ……ca me degoute il est devenu comme sa mere un pn .il ment oblige le petit a mentir ….etc encore mieux j’emmene le petit au medecin samedi ,il a eu une pommade ben non monsieur le ramene lundi pour verifier soit disant . tout ce que l on me dit qu il faut que j’attende l expertise du spy qu’on repasse devant le juge et apres …. J’ai deja une pension qu’il doit me versé mais je sais pas si ces bon signe .
    Par comptre le juge n’ayant pas statué sur l’ecole , il faut que l’on s’arrange et la , il ne veut rien entendre il faudrai que je fasse 75km juste pour enmener mon fils a l’ecole par jour (fatigue ,;;;pour lui ) qu’il n’a que 5 ans . Je pense qu’il fait ca pour me bloquer et garder un yeux sur moi car comme il dit t avais pas a partir aussi loin , je vais te faire demenager tu sera obliger tu vas voir . DONC SI QUELQUUN A UN CONSEIL par rapport a ca , je suis preneuse car garde alterne pour le moment , j’ai pas de gros moyen financier …..etc comment je peux reussir a au moins avoir le petit à mointier de lui et de moi . Comment faire entendre la voix de mon fils (je pense que l’enquete sera un bon point pour ca ) mais aussi celle de ma fille a qui on veut couper les pont avec son frere . MAIS SURTOUT COMMENT REUSSIR A FAIRE VOIR AU JAF ET AUTRE QU ILS SONT PN ?

    • Bonjour,
      je suis très étonnée de la décision de la juge… surtout au vu de l’age de l’enfant! Je suis moi meme passée devant le jaf en catastrophe juste pour avoir l’autorisation d’inscrire mon enfant à l’école à coté de mon domicile… et le père lui voulait l’inscrire à coté de son domicile! il est vrai que c’est moi qui en avait la garde mais le père a profité de l’occasion pour demander la garde alternée et il a été débouté de toutes ses demandes, pour l’instant!
      Il faut garder espoir et pourquoi pas faire appel de la décision. De toutes façons, si l’essai n’est pas concluant pour votre enfant, j’espère que le juge ouvrira les yeux et ne continuera pas dans cette voie!!
      bon courage!!
      Surtout se dire que tout ce que vous faites pour votre enfant se paiera un jour, c’est ce que je me répète dans les grands moments de doute, et c’est ce qui m’aide à tenir!

  82. bonjour éléa , c’est une famille qui est connu vers chez moi et de plus , comme je l’ai ecrit , le juge a regardé le pere, notre fils et moi et non la famille de mon ex mm si elle en a prit note de leur role dans cette situation (surtout celui de sa mere car je suis pas la premiere dans leur famille a subir ca!!elle note : l’enfant a des soucis mais est manipulé par la famille paternelle ,l’imition de la mere de monsieur permanente dans la vie du couple etant determinante dans la dechirure de la famille qu’avait construit monsieur x et madame amandine ….ETC ) et mm si elle a mis ca dans le compte LE JUGE a Demandé la garde alterné !! de plus c’est les vacances et comme il y a l’enquete medico psycologique , je dois attendre d’apres mon avocat .
    Il ont fait pleins d’attestation fausse sur moi et horrible et de mon coté , je n’ai jamais mis des choses audieuse car j’en avait pas mal pourtant sur le pere car mon avocate me l’avait déconseillé . Par contre , je le ferais valoir devant l’enquete psycologique et j’ai gardé des cartouches comme m’a conseillé la psy de mon fils et la mienne pour cette enquete . Moi aussi ,j’ai ete tres etonné !!! j’ai lu aussi que le juge a pris en compte l’attestation de notre meecin de famille mais pas de ma psycologe et ca je comprend pas . ANS TOUT LES CAS je ne sais pas comment faire pour l’ecole en esperant que les avocates arrivent a trouver un accord . j’espere reussi car maintenant ca fait eja 8mois et j’ai l’impression que je m’essouffle et que personne nous entend avec les enfants ces dure …..

  83. BOnjour AMandine,
    Apparement il faut que l’on reste patiente et qu’on ne s’agace pas!Les avocats commencent de plus en plus à soit disant connaître les PN ( j’avais acheté l’express du mois d’avril dans lequel il y avait un article sur eux et des avocats spécialisés dans ce genre de problème). Pas facile de garder son calme avec ses malades! Le tribunal a décider que je laisse ma fille de 1 an , à partir de ce we ( chez un homme paranoîaque , qui me disait que ce n’était pas sa fille…) . Je dois me plier a ce que l’on appelle " Décision de justice PROVISOIRE" lol!!!Et pour ce…mon avocate me dit " manque de fait"!!!lol….et quand Mr me ramènera ma fille dans une petite boite en bois, il y en aura là des faits??? C’est un homme en plus de sa parano qui boit!!!!Dans cette meme decision est écrit " le taux de Gamma GT de Mr X est dans la normal (HAUTE) car bien évidement il s’est arrangé pour arrêter de boire des semaines avant mais difficile pour lui donc le taux est pas loin du 1er palier Mais comme Mr est 2 g en dessous , pas de garde médiatisé et donc il prend sa fille. Pour moi qui travail auprès des tribunaux je suis attèrée!!!Malgré cela j’ai obtenu l’enquête psychiatrique….Pourvu qu’il s’aperçoive du dysfonctionnement de Mr , mais je n’attend plus rien car ces "ordures" ils sont trop fort et passe a travers les mailles du filet. Je vous souhaite du courage à tous car il nous en faut face à ces machines de guerre!!!!!Bonne journée

  84. bonjour élea,
    Je te compren en plus ta fille est encore petite donc ca doit etre tres dure !!! Je pense que ces personnes connaissent toute les faille du systeme francais et comme tu dit , il n’y a pas encore assez d avocat ou juge q ui arrivent à desseler un pn . Je sais que pour certaine subtence, renseigne toi , le cheveux est la partie qui garde le plus longtemp les trace s mais je sais pas si ca marche pour l alcoOL.
    Il a interdit a mon fils d’avoir une photo de moi et sa soeur , il le fait mentir pour pas qu’il me dise qu’ils le font travailler (encore une chose qui n’a pas ete utiliser devant le juge mais que j’utiliserai pour l enquete psy) …..etc
    j’ai eue la psy de mon fils au tel car son comportement est devenu odieux envers moi et sa soeur et elle n’en revient toujours pas que le juge a demandé la garde alternée provisoire .
    elle veut voir mon fils es le lendemain que je le recupere de chez son pere .
    toi qui comme tu ecrit connait les tribunaux ta pas reussi pour le moment ! iL se servent aussi de ces nouvelles lois pour les peres et du coup les juges ne voiyent pas .
    Ces dure mais je ne l’acherais pas car mon fils et ma fille me soutienne et que ces pour eux et leur avenir.
    De tout coeur avec vous toutes.

  85. Merci Amandine pour ton soutien, je pense qu’il faut être patiente, irréprochable et se rapprocher de la justice en effet.Il utilise les enfants contre nous, moi je ne sais pas ce qu’il peut faire avec ma fille d’un an, car il ne peut pas me dénigrer à cet age!!!Iil veut surement jouer le bon papa alors qu’il a abandonné sa 1ere 9 ans et que la notre il ne l a pas vu depuis 4 mois et ne sais jamais révolté, vraiment battu,lol!!! Un truc qui m’a fait du bien dernièrement ou qui m’a beaucoup aidé à comprendre ce qui m’était arrivée, et qui sont ces "monstres" c’est un livre de HIRIGOYEN, sur le harcelement et les pervers, génial!!!j’achète dès demain " un autre livre d’elle,femmes sous emprises"…ça répond à certaines question et ça permet de s’apaiser!!!!bon courage à vous éléa

  86. J’ai une fille avec un pervers manipulateur.
    Nous sommes séparées depuis 3 ans.
    Pour moi aujourd’hui la seule option est de le fuir.
    De ne régler les détails que par mail, pour toujours en avoir une preuve car il met toujours en avant la loi, à l’affut de la moindre erreur, du moindre détail.

    N jamais rentrer dans le jeu, refuser la colère que cela peut occasionner, car c’est ce qu’il cherche en vous.
    Ces gens sont les personnes les plus minables que je connaisse, sans aucune conscience de la morale. Il me fait peur surtout par rapport à ma fille, car il est extrêmement intrusif, à vouloir manipuler, il lui fait subir de vrais interrogatoires.

    Juridiquement personne n’est prêt à entendre.
    Je dédramatise au maximum.
    Mon unique objectif est de minimiser le conflit pour que notre fille n’en patisse pas.

    Le jour ou ils sentent qu’ils n’ont plus de pouvoir sur vous ils sont perdus et cherche une autre personne car ces gens sont vides et se nourrissent de l’autre.
    L’unique pouvoir que vous avez c’est de leur faire comprendre qu’il n’en n’ont plus sur vous. Quand vous comprenez que toutes les suggestions, et sous-entendu qu’ils font sont faits pour vous déstabiliser, vous faire peur, vous intimider, alors vous
    pouvez prendre de la distance.
    Il faut fuir, toute forme de conflits, de confrontation, et surtout ne pas essayer de comprendre ou de raisonner. Ils s’en foutent.
    Enfin, c’est la conclusion que j’en tire.

    • Vous avez raison, c’est exactement de cette façon que j’ai procédé. J’ai fui.
      Nous avions une garde alternée et nous résidions à proximité durant les deux premières années de notre séparation (je l’ai quitté, en m’organisant sans qu’il n’en sache rien), mais je finissais par ne plus pouvoir voir notre fille, il y avait toujours quelque chose d’organisé, ou il était absent sans motif….

      J’ai changé de région, inscrit notre fille dans une nouvelle école, contre l’avis de mon avocat. J’ai mis 250 kilomètres entre lui et nous.
      Il peut voir et chercher sa fille chaque fois qu’il le veut, les premières fois systématiquement il refusait de la ramener ou même de me permettre de la rechercher.

      J’ai systématiquement déposé plainte, fait en sorte qu’à chaque fois qu’il soit entendu ma fille soit présente, pour m’être rendue et scolarisée.
      Finalement, le juge m’a donné raison, j’ai la garde et lui un droit de visite qui est scrupuleusement respecté par moi (mais j’ai toujours respecté son droit parental, il ne peut pas en dire autant).
      Ce fut une période houleuse, avec des échanges terribles qui me laissaient vidée, nauséeuse, malade.
      Il arrivait à distance à m’atteindre. Je suis tombée gravement malade.

      Et puis, j’ai décidé de ne plus communiquer que par mail, de refuser tout contact. Il appelle sa fille, plus moi.

      Depuis, je pense qu’il a du comprendre que son emprise sur moi n’existe plus.
      Notre fille, elle…….et bien, je sens que parfois elle est en plein tourment, je crains les séjours prolonges.
      Mais pareil….j’essaye toujours de dédramatiser, je fais en sorte qu’elle ait une vie stable, sereine chez nous…….on ne parle de lui que de très rares fois, hormis pour les choses anodines….( ce qu’elle veut amener chez li, ce qu’elle a fait)

      On y parvient, le chemin est long, vraiment difficile…..mais je me dis qu’il y a une vie après lui……
      Longtemps j’etais convaincue que cela ne serait pas possible…….
      Il m’avait laissé vide, morte……
      Le quitter m’a fait renaître….

  87. @delescluse,
    Je pense que tu a tout à fait raison.
    Essayer de démontrer que l’autre est pervers face à un juge, est vain. Il est plus sage d’attendre que le juge s’en aperçoive lui même. Et il s’en aperçoit obligatoirement. Le nombre de procédure, le temps a rallonge de ces procédures….(appel, contre appel, ….) nuise au pervers.

    Le sujet sensible reste bien évidemment les enfants,mais là encore, tu as raison.
    Le mieux, quand ils sont en âge de comprendre, est de leur expliquer ce qu’est cette maladie dont souffre leur père.

    Mais il est vrai que parfois, la séduction marchera quand même, sans qu’on ne puisse le reprocher à l’enfant.

    Je suis séparée du père de ma fille depuis presque cinq ans, la procédure est toujours en cours, longue et difficile, mais ma fille qui avait six ans au moment de la séparation, grandit.
    Elle comprend mieux, et arrive à être sereine, même si parfois, le climat entre son père et moi, la laisse encore nostalgique.

    Elle sait aussi que je suis l’élément stable et franc, quand elle doute, c’est sur moi qu’elle s’appuie.
    Il faut garder le dialogue le plus possible avec l’enfant, lui faire savoir qu’il a le droit d’aimer cet autre parent.

    Le père de ma fille aussi, demande sans arrêt la garde de notre fille……et à chaque rendu de décision, je suis malade à la peur de me dire que la juge pourrait la lui avoir accordée…….
    Pour le moment, elle vit avec moi……..

  88. merci pour tous vos témoignages…qui me confortent , dans la prudence
    M pn, s était vu interdire par la justice tout droit de visite…il y a 10 ans
    et voici qu il resurgit( mon fils a 15 ans maintenant)
    donc, méfiance, méfiance
    carole

  89. Bonjour,
    voila , j’ai recupere mon filss ,je l’ai enmené des le lendemain voir sa psy et la surprise !!!!!
    Il avait une nouvelle attitude trés agressive envers moi et lui a dit le contraire de ce qu’il lui disait jusqu’a present.
    La psy m’a expliqué que mon fils se renfermait suite au deux semaine passé chez son pere . Mon fil a ete mechant desagreable pendant 3 a4jour et d’un coup apres que je lui ai expliqué qu il ne pouvait pas etre comme ca avec moi et sa soeur , il m’a avoué que pendant les 2 semaine chez son pere , il n’ont pas arreté de lui repeter lui et sa mere que j etais la mechante , plus de bisous pour la mechante,elle veut tenlever à nous pour plus que l’on te voye mais plus jamais …………etc Vous vous rendez conte pour mon fils !J’ai reeu sa psy au tel pour lui dire et elle m’a dit ces horrible ,elle me dit de faire tout constater c’est le seul moyen . MOi, et malgres le jugement et malgres mes conviction qu’il faut suivre la loi , je suis a deux doigt de ne plus lui presenter .t pour etre sur , j’ai it a son pere que cetait odieux ce qu’il fesait et la rigolé au nez en me disantje vais te trainer dans la boue ……etc que faire ??? Vers qui puis-je me renseigné sachant que ces les vacances , y a til un moyen pour proteger nos enfant de ces monstre malgres un jugement provisoire help….

  90. bonjour ,

    ca me fait du bien de voir les commentaires , j’ai cru que je suis seule mais non je vois aussi pour vous .

    Moi c’est ma belle mère qui est MPN . elle me détruite tout depuis 18 ans mais cela fait 2 ans que mon mari a ouvert les yeux suite a un choc , et il s’est fait aussi manipuler par sa mère depuis l’enfance (est ce que ca signifie l’amour ? )

    maintenant elle veut prendre mes 5 enfants elle m’attaque en justice en disant que je suis une mauvaise mère mais c’est pas facile pour nous car on manque d’info puisque je suis sourde et mon mari et mes enfts aussi c’est dur je ne connais rien .

    j’espère que vous pouvez m"aider en me donnant des infos j’ai besoin d’aide , je suis une maman perdue manque de confiance en soi .

  91. alors vous n’avez rien à craindre……. si votre mari est convaincu de votre capacité à élever vos enfants malgré votre handicap….
    la justice privilégiera toujours les parents naturels aux grands parents….

  92. bjr
    je suis victime ainsi que ma fille de 14 ans d’un manipulateur (type3) je suis vidée ma fille est triste et pleure quotidiennement, je voudrais me défaire de ce monstre mais cette fois par voie officielle ; la justice ! je voudrais s’il est possible de combattre ce genre d’individu et le faire payer pour ces années de destruction pour nous 2. merci un grand merci s’il y a des lois pour nous protéger, nous victimes…

  93. Bonsoir,
    Que de tristes expériences..
    La mienne n’est guère mieux: mariée pendant 17 ans à un homme qui s’est révélé au fil des années, je me bats encore quotidiennement pour rompre cette emprise psychologique qu’il tente de maintenir à mon égard par le biais de nos enfants.
    Nous sommes séparés depuis 5 ans. Dès le départ, il a donné le tempo, refus de divorcer, demande de la garde des enfants alors qu’il ne s’en souciait jamais, décrite comme une dépressive à tendance suicidaire auprès des instances…
    Il menait une double vie depuis 5 années avant notre séparation, et l’a toujours niée, m’a toujours écartée de son activité professionnelle de l’époque à tel point que sa maitresse (sa secrétaire) était considérée comme son épouse, il ne rentrait jamais manger en famille prétextant du travail, et arrivait suffisamment tard pour se coucher sans donner d’explication. J’étais infirmière à l’époque et démarrais aux aurores, il m’est arrivée de me réveiller alors qu’il n’était pas rentré, ne sachant que faire de mes enfants pour pouvoir partir travailler Je lui laisser des messages, il ne répondait pas, et comme par magie arrivait tel un sauveur me permettant de partir. J’appréhendais les rares fois où il rentrait plus tôt, angoissée à l’idée qu’il puisse trouver la maison en désordre, que le repas ne soit pas à la hauteur.
    J’ai tout un catalogue d’histoires de cet ordre, toutes aussi sordides les unes que les autres.
    Et puis je suis partie en formation, un concours réussi alors qu’il m’avait mis tous les bâtons possibles dans les roues. La distance m’a permis d’ouvrir les yeux, s’en sont suivies les longues procédures, des menaces, j’avais peur, il avait une arme. Le jour de mon déménagement, il avait changé tous les barillets de la maison, j’avais interdiction de revenir à la maison. Il m’a laissé un simple carton d’habits m’expliquant que je n’avais plus rien à récupérer. J’ai tout recommencé de zéro, une nouvelle ville, un nouveau travail, des meubles empruntés à gauche à droite, mas je l’avais quitté et j’avais gagné la garde des enfants.
    Pendant 4 ans il a voyagé dans les 4 coins de l’Europe, aux frais des autres, a mis en faillite son affaire, donc insolvable pour une pension alimentaire, j’ai bataillé et finalement gagné une pension.
    Depuis 1 an il se réveille pour mieux revenir par le biais des enfants, le grand c’est un peu tard, mais la plus petite…Il s’est formé lui aussi, à une méthode de médecine parallèle considérée comme dérive sectaire par les instances gouvernementales. Il donne des consignes, des traitements aux enfants, me demande de me soigner moi aussi…

    J’ai l’impression qu’une partie de ma vie d’avant reprend, la partie la plus moche, la plus triste. Il faut que je puise à nouveau dans mes ressources, c’est épuisant…

    à tous courage, nous avons tant besoin d’énergie pour nous battre.
    Kristell

  94. Bonsoir,
    J’ai vécu pendant 15 ans sous le toit d’un PN qui était mon beau-père. A l’époque, ma mère venait de divorcer de mon père et elle avait 3 enfants en bas âge, lui, dans l’enseignement, avait 27 ans de plus qu’elle…
    Dès le début, il a réussi à mettre TOUTE notre famille sous son emprise: mon premier souvenir est qu’il m’avait renversé le reste de mon assiette dans les cheveux et en faire un shampooing pour m’apprendre qu’on ne devait pas gaspiller…ensuite, les violences et les humiliations n’ont jamais cessé de pleuvoir sur moi, mes frères…et ma mère. Nous avons subi des coups quotidiennement accompagnés d’acte totalement irrationnels ( sur une route nationale, il a tiré le frein à main de la voiture alors que ma mère conduisait car en se réveillant, il a vu le panneau de la ville natale de notre famille paternelle…la voiture s’est retrouvée sur la voie de gauche, et par chance, il n’ya eu aucun blessé), il pouvait aussi commettre des gestes gratuits et mesquins comme casser toutes les K7 de mon chanteur préféré que ma grand mère paternelle m’avait offertes…Ces faits remontent à mon enfance.
    Avec le temps, son comportement a évolué, les violences physiques ont cessé sur moi mais non sur mes frères qui ont commencé à se défendre. Il s’attaquait à détruire mon image de jeune fille en m’humiliant. Nous fréquentions le même lycée, lui en tant qu’enseignant et moi en tant qu’élève. Il faisait courir des bruits sur moi (disant que j’avais des relations intimes avec ma meilleure amie, que j’étais aguicheuse et que je me "tapais" des profs…). Nous avons vécu des années dans un climat de terreur et d’angoisse quotidiennes, il maintenait sans cesse un état de stress, comme si nous avions passé notre vie à jouer à la roulette russe. On ne savait jamais sur qui sa colère allait tomber…ni pourquoi…. A chaque repas, il y avait des scènes de violence, d’humiliation, nous n’avions pas le droit de nous exprimer librement. Dès que quelque chose le contrariait, il cassait toutes les assiettes…et bien sûr, il s’arrangeait toujours pour que la faute retombe sur nous.
    Ces scènes étaient de plus en plus violentes, car mon frère aîné tentait de nous protéger et a commencé à se (nous) défendre lorsqu’il devenait violent, au point qu’une fois, mon beau-père a tenté de le soulever et voulait le jeter par le balcon de sa chambre au 1er étage de la maison. Ma mère a dû lui donner un coup derrière la tête pour qu’il s’arrête. Bien sûr, c’était la faute de mon frère…qui suite à cette dispute est parti vivre chez mon père. Ces scènes de violences étaient ensuite banalisées, il s’est même vanté auprès de ses collègues de son oeil au beurre noir et ne cachait pas que c’était mon frère (qui lui aussi était dans le même lycée) qui lui avait fait. Etant plus âgé que ma mère, il s’érigeait en modèle, en "mentor" et disait que nous étions mal éduqués, incorrigibles….alors que franchement, nous étions des enfants sans histoire. Ma mère était muselée et s’est enfermée dans le déni. Car pour jouer au beau père modèle, il mettait les formes: nous avions matériellement tout ce que nous désirions, nous partions en vacances au moins 4 fois dans l’année…la belle vie aux yeux de tous, et l’enfer aux yeux des miens.
    Nous nous sommes enfermés dans un mutisme absolu. Mon père, qui pourtant était très proche de nous, est à peine au courant de ce que nous avons subi. Quoi de plus normal…depuis notre plus tendre enfance, mon beau père nous répétait: "je vous obligerai toujours à aller voir votre père, même en prison"…combien de fois ne nous a-t-il pas répété cette phrase…et à tout âge. Mais ce n’était certainement pas anodin. Mon père est un homme qui a fait une brillante carrière, qui a changé de métier pour nous suivre (car mon beau père a rapidement demandé une mutation à l’autre bout du monde après avoir rencontré ma mère…), qui a toujours été présent pour nous, il venait même régulièrement chez ma mère et mon beau père…avec mon frère aîné, on se demandait toujours pourquoi il nous disait cela…et on en était venu à penser que si on racontait à mon père ce que nous subissions, il serait arrivé un malheur, et il aurait fini en prison. Aujourd’hui, je me sens encore incapable de lui en parler.
    Les violences se sont intensifiées: je garde une cicatrice d’un projectile qui était destiné à ma mère et que j’ai pris en pleine figure…par accident…bien entendu. Il a sorti mes frères de la maison avec des armes blanches sous les yeux de sa propre fille, née de l’union avec ma mère. Elle n’avait même pas 8 ans…
    Jusqu’à la naissance de notre petite soeur, nous pensions qu’il nous détestait car nous n’étions pas ses enfants. Mais il a fait subir à cet être innocent des choses ignobles: violences physiques, humiliations, insultes. Il était capable de sortir "ahhh…qu’est-ce qu’on était bien quand on était tous les 5…" ma petite soeur (9-10ans) "euh, papa, mais on est 6" et lui de répondre "non, c’était avant que tu naisses". De l’ignoble, du gratuit, de l’impardonnable à toutes les sauces…

    Tant que nous étions tous ensemble dans le foyer, nous arrivions à nous évader (quand il était en cours ou en réunion) et à profiter d’instants de calme avec ma mère. Mais, nous avons quitté un à un le domicile et ma mère s’est retrouvée seule avec lui et ma petite soeur. Et ce que nous étions 5 à subir, elles l’ont subies toutes les deux, lui ayant de surcroît pris sa retraite, c’était du H24.
    Ma mère a fini, sous les conseils de son médecin et le soutien de ses amis, par partir du foyer avec ma petite soeur. Elle disait que c’était devenu invivable. A plusieurs reprises, j’ai tenté de lui ouvrir les yeux, de lui parler, de lui faire comprendre que nous avions passé un calvaire durant toute notre enfance, mais elle n’arrivait pas du tout à l’admettre. Nous nous sommes fâchées à de nombreuses reprises à ce sujet, et nous ne nous sommes plus parlé pendant de nombreuses années. Je n’arrivais pas à comprendre qu’elle n’ouvre pas les yeux sur cet homme qui nous avait fait tant de mal. Pour lui, il avait toujours fait son devoir, il nous avait éduqué comme ses enfants…Elle a mis du temps à comprendre qu’elle était sous l’emprise totale de cet homme, et pire, elle a totalement occulté de sa conscience les faits les plus violents. Aujourd’hui, nous pouvons en parler et j’ai l’impression de lui raconter sa vie, notre vie…Elle a déposé une plainte à la gendarmerie en disant qu’il ne l’avait jamais frappée "bien heureusement sinon ça ferait longtemps qu’elle serait partie…"alors que cela se passait très souvent.
    Nous avons tous décidé de la soutenir dans sa démarche, le procureur a donné suite à sa plainte car chaque enfant a été obligé de nous rendre à la gendarmerie pour apporter son témoignage (même sa fille née d’une précédente union qui a l’âge de ma mère mais qui couvre son père alors qu’elle a subi les mêmes choses que nous). Mais maintenant, je dois avouer que j’ai un peu peur de sa réaction et des conséquences de cette démarche…j’ai peur qu’il tente de détruire ma mère qui est déjà très fragilisée par les procédures du divorce.
    Au début de leur séparation, j’avais gardé des contacts avec lui, il m’appelait, me répétait que j’étais comme sa fille, que nous avions vécu d’inoubliables moments…et il en profitait pour raconter des détails sordides sur l’intimité de ma mère, il a procédé exactement de la même façon avec ma petite soeur, sa propre fille qui avait 12 ans. Il lui a dévoilé toutes les confidences qu’une femme peut faire à son mari… Il tenait absolument à ce que je vienne le voir et m’appelait à toutes les heures. Je continuais à lui répondre car j’avais toujours une peur bleue de lui, même si cela faisait 10 ans que nous n’habitions plus sous le même toit.
    J’ai peur qu’il réussisse par renverser la situation et qu’il ne soit pas dévoilé au grand jour…Lui, l’enseignant modèle, le beau père aimant, le mari fidèle…j’ai peur qu’il se serve aussi de nos souvenirs d’enfant, d’adolescents pour détruire ma mère. De plus, il est alcoolique et ses réactions peuvent être vraiment inattendues…dès qu’on ne rentre pas dans son jeu et qu’on ne se range pas sous son autorité, il devient incontrôlable. Cependant, lors de la conciliation de divorce, il a obtenu un simple droit de visite (qu’il n’a tjs pas honoré, il n’a pas vu sa fille depuis 2 ans mais a écrit des lettres au maire, au proviseur de son collège pour lui dire qu’elle était gravement en danger et pour raconter au passage la vie privée de ma mère) et condamné à verser une pension

    Je vous remercie d’abord d’avoir porté attention à mon témoignage, et je voudrais savoir si il est possible d’anticiper la suite (et fin) de cette histoire…
    D’après le gendarme qui a entendu ma déposition, l’affaire devrait passer en correctionnelle…

    Une image qui m’a marquée : "vivre auprès d’un PN, c’est comme revenir de la guerre du Vietnam…"

    A ma mère, et à toutes les femmes courageuses qui luttent pour tout simplement vivre, et vivre simplement…

  95. bonjour Musardine,
    si je puis me permettre, coupez TOUT contact avec cet individu( si possible, que votre mère et vos frères, fassent de meme…); tout doit passer par voie de justice; il y a de fortes chances, que vous meme, votre mère et vos frères, souffriez de syndromes de stress post traumatique( d ou l " amnésie" de votre mère, qui a " occulté" , pour ne pas mourir;) faites vous aider psychologiquement: l emdr est très efficace, pour traiter les syndromes de spt…j y suis arrivée, vous y arriverez, car vous semblez une personne très courageuse!
    ne lachez rien
    tous mes encouragements
    carole

  96. Kirstel,
    Votre histoire, hormis pour la partie sectaire, est la mienne.
    5 ans de séparation bientôt, toujours pas de divorce, et notre fille dont j’ai la garde (après âpre bataille) mais sur laquelle ses armes sont redoutables. A 11 ans, l’image que lui renvoie son père est flatteuse, alors parfois elle doute de notre histoire depuis que j’ai quitté le domicile.

    Kristel, vous l’avez vaincu une fois, courage, vous le vaincrez encore.
    Visualisez ce cancrelat,…….

  97. Je vous remercie pour l’attention que vous m’avez accordée. Nous avons effectivement rompu tout contact et nous attendons que la justice poursuive ses investigations.
    Pouvoir en parler librement et être reconnue en tant que victime fait un bien considérable!

    Le courage dans le ventre, l’indifférence dans le coeur.

    Merci pour ce site et ce forum qui permet de guider et d’apaiser.

  98. Bonjour
    J’ai lu les commentaires…Moi aussi séparée d’un pn, et une enfant en commun, de 5 ans…J’ai coupé tout contact, reste les mails, je passe sous peu en référé, il s’en ai pris à la petite, qui à connu ça? Outre la violence psychique il y’a maintenant la violence physique, sur mon enfant
    J’espère que le juge ne minimisera pas les faits, et m’entendra pour protéger ma petite
    Courage à vs tous

  99. je suis d’acord avec toi la justice se fait plutôt compljce de ces individus
    Ils laissent en grand danger des conjoints et des enfants de MPN ……
    Je ne comprend pas cette attitude alors qu’aujourd’hui on protège au maximum ces mêmes enfants ?????
    on nous parle de mesures de prévention et de principe de protection tous les jours mais on ne les applique pas .
    Je suis avec une MPN depuis bientôt 7 ans , on à deux filles de 3 et 4 ans ( j’ai dénoncé son comportement aux services sociaux et à la gendarmerie nationale , on m"a répondu que je devais être content de vivre avec une femme aussi charmante qui m’avait donné de si beaux enfants alors qu’elle à des plaintes pour harcèlement à la même gendarmerie de la part de personnes à qui elle s’est attaquée .

  100. Simplement pour répondre a celle qui a fait 3 mois de prison et qui conseil d’éviter les uniformes, les arabes etc….
    Je peux juste te dire de bien vouloir retourner en prison ou dans un Hopital Psy!!! Parcke que pr écrire des choses comme ça, tu dois pas être bien nette!!

  101. Je vous comprends je suis séparé depuis peu d’une MPN Camerounaise …..
    En plus c’est vrai MPN + étranger alors là vous ne pouvez pas gagner devant un juge ( Manipulation + protection extrème des étrangers ) .
    C’est encore un scandale à la Française .

  102. la mère de mes enfants m’accuse d’être un PN il s"semble qu’elle en soit réellement persuader . elle m’a fait douté que je devais être un monstre. je suis priver d’élever mes filles un vrai acharnement judiciaire. élever mes filles maintenant n’est plus une option c’est une obligation elles sont mon oxygène et aujourd’hui je me meurt.. je suis contrains à l’enlèvement de mes filles et m’attribuer la garde exclusive loin de ce pays qui n’est plus le miens ! je ne pardonnerais pas a ce qui mon offenser. c’est un assassinat sans sang et dans indifférence la plus total au nom bien sur des enfants.

  103. bonsoirFredo,
    Vous rendez vous copte de la gravité de vos propos?
    l enlèvement d un enfant est un traumatisme majeur pour celui ci; ne pensez vous qu à votre propre souffrance?

  104. je suis peu être pas nette mes déjà avec le prénom de carole tu me donne envie de vomir ensuite le jour ou tu passera par ou je suis passez j espère que je serai en face de toi et la on Vera ci tu sera capable de garder le sourire et ton calme j espère qu une chose que cela t arrive et après on en reparlera je te demande pas de comprendre juste de le vivre et je t insulte pas car au jour d hui j ai décider de rester calme et je maintien ce que je dit j irai peu être en psy mes moi je ferme pas m as bouche face a des manipulateur et des gens comme toi sylvie

  105. là je suis bien d’accord avec toi …..

    Tu vois je m’aperçois que sur ce site souvent le cadre au sujet des MPN est complètement oublié et chacun déverse des propos qui n’ont rien à voir avec le sujet et complètement abjectes ……
    Il faudrait vraiment que chacun respecte ce blog uniquement réservé au sujet des manipulateurs pervers narcissiques …..
    Beaucoup de personnes souffrent trop quand ils sont dans cette situation et souvent des enfants innocents ….
    On doit s’entraider pour gagner contre ces vermines ……
    Pour ce qui est d’être raciste , tu te trompes gravement , j’ai des amis de toutes nationalités ….

    • Merci pour ce recadrage Eric
      N’étant vraiment pas dispo ces derniers temps que n’ai pas pu gérer cet enchainement de "bêtises"…et j’en suis désolée.
      Pour mémoire, ce site possède ces "Motions de prudence" :"Ce forum est librement d’accès. Tout le monde peut lire ou poser ses réflexions à condition toute fois qu’il n’y ai pas de propos injurieux ou poussant à la polémique."
      Donc, dès maintenant je ne validerai plus les post contenant des propos pouvant provoquer des remous inutiles.
      Amicalement, Geneviève SCHMIT

      • oui en effet, un petit contrôle des propos s’imposent. un laissé allé s’est installé.
        POur votre information, un amendement a été voté en septembre 2013 mentionnant la résidence alternée comme mode de garde par défaut du moment qu’un des deux parents la demande (et 5 ans comme age auquel un enfant peut être entendu par la justice). Que pensez vous de tout cela avec les PN?
        une manifestation organisée par sos maman est organisée le 9 11 2013 à paris (mais aussi dans certaines régions) au jardin du luxembourg pour faire tomber cette inepsie soit disant voté au nom de l’égalité hommes- femmes!!!

    • M; regerat,
      je vous interpellais sur " protection extreme des étrangers"; ayant été moi meme victime d un pn, étranger du moyen orient, avec un fils ( qui a aujourd hui 16 ans), et ayant vécu des choses lui comme moi , totalement atroces, je crois que je n ai jamais mélangé, différences culturelles, et attitudes perverses…
      maintenant, si je me suis trompée, quant à la teneur de vos propos, veuillez m en excuser
      carole

  106. Madame SCHMIT et vous autre "victime" comme moi,je reviens vers vous ce soir, je pense que je ne vais pas continuer à me battre, je suis épuisée!!!! Compte rendu d’analyse psychiatrique d’un très bon psy " ce Cher Mr va bien, on ne décèle de perversité, de syndrome de SAP envers ma fille de 15 mois, par contre la maman (donc moi), une forte angoisse, que je devrais faire attention de ne pas la transmettre à ma fille et que je devrais me faire suivre ( lol c’est déjà fait par un psychiatre, une psychologue du CIDFF et dans des groupes de paroles pour femme violentée aux planning famillial). Angoissée oui quand on se fait réveillé par un malade qui me dit que je ne porte pas sa fille, quand Mr commande des tests de paternité a l étranger car il est persuadé de ne pas être le père et ce malgré les 99.97% continue de nier en prétextant un copier coller de la conclusion de sa 1ere fille sur notre fille, quand Mr envoie des textos a un de mes ex pour savoir de quelle couleur sont ces yeux ??,quand on sait que mr a des soucis d’alcool ( mais qu il a réussi à passer a travers les mailles ,devant le JAF avec des résultats d analyses ( 2 g en dessous du seuil autoriser "mr se présente avec un taux de gama gt dans la normale (haute)), et quand on sait qu il y a un fusil de chasse a la maison, que j’ai 10 jours d’itt???je pense que la "maman est stressée, à l’idée de savoir que Mr prend sa fille", cela me parait logique si ce n’est humain!!!!!Donc face à la justice, aujourd’hui je sais qu’il gagne, qu’il fait un " beau pied de nez" au psychiatre, au jaf, il est trop fort, j’ai plus envie de me battre!!Je ressors ce soir de chez mon avocate j’ai toujours cette impression que la folle c’est moi et que personne ne peut me croire sur ce qui ce passait dans le "huis clos familial" je ne pensais pas que celui ci pouvait voir des allures de cercueil. Bonsoir et bon courage à ceux qui ont trouvé la force de ce battre, je repasse bientôt devant le jaf , je me plierai au bon vouloir de Mr et de cette justice qui est faite que pour la " vermine".

  107. Bonjour,
    Juste pour vous dire que moi aussi j’ai beaucoup espèré et cru en la justice et tout ceux qui gravitent autour :enquêteur social, avocat,éducateur….tiens parlons en de l’éducateur, ce beau voyeur, être malsain qui jubilait du"pouvoir" de rencontre ou non avec ma fille, des propos que nous pouvions tenir mais surtout qui faisait tout pour que nous nous éloignons au lieu de nous retrouver !!!! Aussi pervers que mon ex….discours ambivalent , parti pris pour mon ex , me dévalorisait, m’accablait devant ma fille…..était ce là son rôle ??? Je ne pense pas , il aurait du tempérer la situation au lieu de ça il jetait de lui sur le feu.Pour finir, j’ai arrêté de voir ma fille par ce biais de "médiation" : je redoutais tellement d’y aller parce qu’il était là que j’en étais malade plusieurs jours avant la rencontre avec ma fille: maux de tête, insomnie, maux de ventre et gastriques…..envie de pleurer avant d’entrer, bouffées de chaleur, peur panique…..insupportable !!!! J’avais quitté un manipulateur pour retomber dans celle d’un autre, un inconnu protéger par la justice et qui voulait profiter de ce pouvoir qu’on lui conférait mais à bien mauvais aissiant….il m’a même dit que je n’avais pas le choix si je voulais voir ma fille.Il m’a engue..er au téléphone une fois car bien que je voulais attendre pour voir ma fille, je revenais sur ma décision et voulait la voir plus tôt.Bref, le père était encore une fois parvenu à trouver un allier !!!!
    Ce père qui se contentait d’amener notre fille à ces rencontres et allait attendre pendant 1 heure…pas concerné.
    L’enquêteur social s’est rendu en 1er chez mon ex, ou réside ma fille…..donc là aussi c’était plié d’avance : lui détenait la vérité sur tout mieux que moi qui l’ai vécu !!!! Il a donné tout le crédit possible au père et n’a pris de moi que ce qui l’arrangeait…..Mon ex voulait me faire passer pour une alcoolique, ça on en n’a plus entendu parler car je lui ai relater plusieurs épisodes ou mon ex était bel et bien rentré entre 2 potes tellement il était ivre….ah le père n’est pas si clean que ça, bon, et bien, on n’en parle pas !!!!
    Une psychanalyse familiale a même était ordonnée: j’ai eu "la chance" de passer la 1 ère , de dire qu’il ne verrait pas que mon ex était un PN …et bien, oui, il n’a pas vu…..
    Pour finir, si c’était à refaire, je ne ferais plus rentrer l’enquêteur social, car en plus il n’a pas contacter les personnes proches de moi, donc boulot baclé car tout le monde s’en fout, ils ont trouvé un coupable , mission accomplie : on accable la mère et on valorise le père.BELLE JUSTICE !!!!!

  108. déjà pour commencer ne lui faite pas voir ni vos peur ni votre colère ensuite faite
    comme s il exister plus et car ces personne Save comment vous atteindre et vous affaiblir l indifférence car je peu vous dire que dans ces affaires ces la loi du plus fort que ce sois devant la justice comme les psy il son tellement malin et les psy tellement con même moi qui n est pas fait de grande étude je peu demain être psy car il ne fond pas leur travail et le social pas grand chose et n attendais rien ni de vos amie ni de votre famille ces dans certaine situation ou l on voie le courage de certaine personne faite en sorte que aux Moins votre enfant ne subisse pas car même enfant même petit on a une mémoire et lui ou elle n as rien demander

    • Vous avez raison quant à votre jugement des psy….les éducateurs sont même pire car ,comme pour mon cas, quand les problèmes touchent un ado ,c’est un cas particulier qu’ils ne rencontrent pas si souvent,alors ils délectent: les rencontres sont plus surveillées que les rencontres conjugales en prison (enfin,j’ imagine) les détenus peuvent au moins être seul et avoir un peu d’ intimité avec leurs enfants:moi,je voyais ma fille dans la salle commune,très bruyante car les autres enfants plus petits jouaient ,si bien qu’on se s’entendait pas.lors du 2 eme tdv,j’ai donné une carte rigolote à ma fille,j’ y avais écris qq mots gentil.l’ éducateur m’ a demandé pour la lire,j’ai refusé,il m’a répondu que par qq mots je pouvais"anéantir"le "travail" qu’il était en train de mettre en place!!!! Quelle intrusion dans notre vie!!! Je vous dit,même les détenus ne sont pas si mal traités. Ce monsieur n’ a pas arrangé les choses ,bien au contraire,je pense qu’il eprouvait un grand plaisir à user à mauvais essian de ce pseudo pouvoir que lui conférait cette satanee grande justice.il m’a dit que lui seul décidait,que je n’avais pas le choix si je voulais voir ma fille….je suis écœurée et tout le monde cautionne cette association car y a rien d’autre pour permettre aux parents et enfants de se rencontrer mais elle devrait être contrôler car être éducateur,c’est juste sur concours,je crois,donc pas forcément de compétence en psychologie,d’empathie…..un job comme un autre pour certains sans vocation,par hasard,mais avec un tel pouvoir qu’ils bousillent encore plus les familles: tu te noies,t’as besoin d’aide,ils te regardent couler en riant et t’appuient sur la tête…. Quelle honte,quel pays,quelle justice….le pire c’est que c’est en France le "moins pire"…..quelle désolation

  109. voyer je vous juge pas mes j aurai eu un enfant ni un homme ni la justice ne me l aurai pris car a par ci j avais était réellement un danger pour mon enfant ceux que je peu concevoir le papa je l aurai tue et croyez moi je l aurai fait quitte a partir en prison maintenant quand l enfant et en Age de décider ces 14 ans je pense la j aurai
    tenue conte de sa décision

  110. Y’a t-il d’autres personnes qui ont demandé l’enquête psychiatrique et que leur pn s’en est sortie ??? Qu’avez-vous fait???Dois-je demander une contre expertise??? Je suis perdue!;

  111. un expert psy je vais vous faire sourire même si vous en avez aucune envie
    il m as parler comme a une attarder mentale m as demander si je croyez a la télépathie ou en la magie noire alors en plus vous pouvez pas le prouvez croyez moi contre les psy ces un milieu ou il ce connaisse et ce soutienne ces des tarer si vous avez un médecin en qui vous avez réellement confiance demandes lui de vous faire des attestation que vous avez aucun problème et demander lui de vous aiguiez et si vous travaillait faite vous faire des attestation et après porter plainte contre les personne responsable et même le psy car eu ces de grand malade

  112. Ex maman, je voudrais vous dire à quel point votre récit m’a fait de la peine……vous êtes privée de votre fille, c’était ce que je craignais le plus au monde…..mais…..j’ai eu de la chance, une juge plus "ouverte" a mon désarroi.
    Je ne saurai que vous dire, sauf de ne pas baisser les bras, de continuer à rendre visite à votre enfant, afin que personne ne puisse la convaincre que vous l’avez oublié, délaissée. Donnez lui mille petites choses, mots, grigris….afin qu’à chaque moment de sa vie sans vous, elle se souvienne que vous l’aimez, que vous pensez à elle……écrivez lui, parlez lui de votre vie……..je dirais même si elle ne peut vous lire, écrivez un cahier pour elle……pour qu’un jour si son père a réussi son travail de SAP……pour qu’un jour, elle trouve une trace de votre amour pour elle.

    Enfin, je sais à quel point tout cela doit être souffrance pour vous, sachez que je l’entends, si je peux vous apporter un soutien quelconque…….je suis là

    • Merci pour votre réponse .Je vais écrire comme vous me le suggèrez,ça ne me coûte rien,pour ma fille,pour un " plus tard",au cas où….mais pour moi,c’est trop tard pour la fameuse médiation,je ne la vois plus depuis mai 2013 grâce aux assauts de cet éducateur à qui je souhaite le pire: chapeau bas à lui,il m’a vaincu lui aussi!!! J’ai qq rares"contacts" : quand la demoiselle pense avoir oublié qq chose chez moi….sinon,rien. Pas de réponse à mon mail pour sa fête;je sais par son frère aîné que je vois de temps en temps,qu’ elle l’a reçu et aimé. Je lui avais proposé de se voir 1h par mois,ou plus si elle voulait,pour boire un verre,faire du shopping….elle a refusé prétextant que tant que nous ne serions pas sur la même longueur d’onde quantité à la raison de son brutal départ de chez moi…. Je pense que son frère a essayé de la raisonner mais que rien n’y fait.elle ne veut plus me voir,je ne fais plus partie de sa vie.Alors,au fil du temps,elle sort petit à petit de la mienne. Elle est repartie chez son père alors que ce dernier ne la voulait pas avec lui!!! Le père avait décidé de"garder" notre fils aîné à qui il a réussi à démontrer que c’ était"équitable"….pour les….parts fiscales…!!!!j’ai cru halluciner quand j’ai entendu ça de la bouche de mon ex….ma fille souhaitait la garde alternée car elle ne voulait pas choisir entre ses parents,normal me semble t il. Elle s’est sentie rejetée par ce père qui soudain la monte contre moi,car jaloux et vexé que je m’en sorte sans lui. Il a tellement cultivé un sentiment d’insécurité en elle si elle restait avec moi,qu’ à la 1ere occas elle a pris ses affaires et est partie chez son père non sans m’ avoir sommée de me soigner car j’etais malade,qu’elle reviendrait quand je serais guérie….. Je ne pense pas qu’elle reviendra ni demain,ni. dans 1 an,5,10 ou 15 ans….pour elle,je n’existe plus,je suis morte,quand ça arrange.Mais étrangement,je n’en souffre plus,je me suis habituée à cette idée. Voilà,ainsi va la vie….triste et sans sens véritable pour le moment.J’ attends et espère des jours meilleurs et heureux mais j’ avoue trouver le temps long d’ici cette"renaissance"….sans mes enfants,apparemment.

  113. Je suis un père de deux petites métis de 3 et 4 ans .
    Leur mère est MPN , elle m’a foutu ma vie en l’air
    Au début je n’ai rien vu , c’est quand elle à commencé à se déchainer contre sa meilleure copine que j’ai compris sa sauvagerie extrême…
    j’ai pris peur pour ma vie et celle de mes filles car elle peut- être très violente car
    elle est aussi adicte à l’alcool
    j’ai demandé une enquête sociale diligentée par les services sociaux
    La conclusion Mme est la meilleure des mères de la terre et moi je suis le couillon
    Par contre quand pour se venger elle va au commissariat raconter que je me comporte mal avec mes filles on me prends pour un criminel …..alors que c’est elle même qui à une pile de plaintes provenant de son entourage pour harcelement moral incessant à ce meme commissariat
    Je comprends les réactions de dégout face à la police ou à la justice qui se font tout simplement complices de ces fous furieux
    Le mère de mes filles à manipulé pendant des années un étudiant en psy et s’en est servi pour détruire son entourage familial , le gars n’a rien vu ; imaginez le maintenant dans un cabinet face à des patients MPN
    Ces personnes sont horribles ; la dernière que m’a fait C.( mes filles ont eu leurs photos de classe j’ai demandé comment je pouvais en avoir pour moi et sa réponse a été tu n’as pas a avoir les photos de tes filles je me demande ce que tu pourrais bien faire avec )
    on nous parles tous les jours de la protection de l"enfance ‘ balivernes ‘ alors qu’on les laisses avec des fous furieux et que leur propre vie serà aussi foutue
    beau pays que la France Merci

  114. moi les visite que j ai eu en centre de détention c était une personne de m as famille a qui je montre pas mon mal être ca sers a rien et j aurai eu un enfant je n aurai surtout pas voulu qu il vienne ces surement pas leur place par contre la personne
    qui m as envoyer la bas lui un jour ou l autre je lui réserve un chiens de m as chienne comme on dit souvent rien ne sers de courir il faut partir a point lui je l oublierai jamais pas Pasques je l aime l amour rend aveugle sauf que moi je porte des lunette maintenant le mal qu il mas fait lui il a énormément d humour mes j ai pas le même mes après certes la prison on peu pas dire que ces l horreur non certes mes quand vous avez rien fait si mes le pire ces les 2 mois ho préfectoral alors croyez moi un homme pour moi ces pas grand chose et je cherche même pas
    car une foi que l on a grattez la couche il reste pas grand chose car même le plus formidable ces le jour ou il y a une séparation que vous voyer réellement ceux qui valent? rien

  115. excuser moi monsieur mes voyer moi aussi j ai des plainte pour harcèlement alors que le premier c était une explication qui n as jamais donner car vous les hommes des couille vous en avez pas trop juste pour certaine chose et encore et le second qui a prix peur que je le viole donc garde a vue voyer je donne raison a votre femme a 100 pourcent car Quesque vous pouvez être con et je le pense j aurai jamais crue un jour dire ca mes vous valait même pas la peine que l on vous calcule

  116. Formidable enfin on reconnait qui manipule qui , vous vous êtes dévoilée toute seule ( une personne comme vous qui prône la violence , le meurtre et qui ne respectes personne ne peut-être que du côté des MPN ) .
    Je penses que les personnes inscrites sur ce site et qui ont vraiment souffert auprès de vrais manipulateurs et qui sont leurs victimes vous auront aussi reconnue ….
    Quand à l’expression on ne vous calcule pas je connais l’origine merçi d’arrêter de polluer ce blog et respectez les vraies victimes .

    • Je suis d’accord avec regerat eric, il est proprement inconcevable de laisser cette personne, qu’elle quelle soit, continuer de déverser son venin et sa haine dirigée vers …on ne sait qui, car c’est tellement tordu comme réflexion et tellement "truffé" de fautes d’orthographe (ça encore ce n’est pas trop grave…) et surtout de fautes de syntaxe que…j’en perd mon latin !!! Bref, cette personne n’a ABSOLUMENT rien à faire ici…le terme de "polluer" est très bien choisi…Est ce que vous ne pouvez pas, Madame Schmit, essayer de faire quelque chose contre ce type de personnes ?

  117. si ces pour moi que vous parler j écrit ceux que je pense et quand je dit que les homme ce fond passez pour des victime quand vous pouvez voir vos enfant vous en avez rien a faire combien de ces monsieur pour emmerder leur femme ne paye pas la pension ces les enfant qui en pâtisse oui je n ai pas de respect pour le sexe masculin car vous valez même pas la peine que l on vous calcule de vrai manipulateur

  118. moi je viens d un milieu ou du moment ou on est pas étranger on a droit a rien les bourse Mr moi j y et pas eu droit car dans mon milieu ouvrier et de surcroit a son compte on donne pas des bourses mes pour les milieu soie disant modeste et de surcroit étranger et nombreux on leur donne le droit donc je fait peu être des faute mes vous monsieur ces moi qui suis pas bien dans ma tète mes ces vous qui voyer plus vos fille et ces bien fait pour vous Mr intellectuel

  119. J’aimerais porter plainte, tout du moins faire une séparation familiale en bonne et du forme du coté maternel, car elle aussi est une Perversse Narcissique.
    Mais voila, j’ai 19 ans, pas de ressource financière, et aucune idée à qui l’adresser. Je me sens presser par le temps vis a vis "des preuves" cela fait depuis mes 15 ans que je ne la vois plus (jour ou elle ma mise dehors) et je sens mon avenir menacer car elle commence à remonter à la charge depuis peu envers les autres membres de ma famille. Des conseils s’il vous plait?

  120. Bonjour dsl ca fait un moment que je suis pas venu! Déjà elea ne baisse pas les bras fait appel! Pour moi, l enquête a commencé,le psy chargé a demandé un autre psy en plus au juge qui a était accepté. Mon fils la rencontré et la après la séance de mon fils on a étais recu le père et moi et la la psy fesait que regarder Mr car il soupirait, regardait ses pieds le plafond…. Je pense du bon pr moi . Par contre quand mon fils a rencontré le psy demandé par le juge , j étais seule avec mon fils et la des que je lui répondais il detournait son regard et j’aime pas ca . J ai eu le malheur de lui parler de mo. Autre enfant et il ma recadré en me disant au il n était pas la pour lui . Mais il subit aussi cette situation? Mr pn n a mm pas donné signe dd vie q l enquêteur qui lui a tel un 15ene de fois quand mm en lui laissant des message ,pourtant ces lui qui a demandé cette enquête. MR pn a avoué enfin que ces tiers qui dirigé derrière lui et que tout était faux (attestation..etc) mais j’ai aucune preuve car avoué oralement. Trimballer mon fils est très dure car lui subit,lui qui veut plus de la garde alternée . J ai étais obliger de prévenir la gendarmerie a chaque fois q il doit partir de chez moi et on me dit au il faut que j attend la fin de l enquête et que je peut rien faire avant mm si ca le perturbe car chez son père tiers a recommencé ,il est métamorphosé …etc ces plus un enfant mais un pentain ! Mr Pn qui m a avoué les manip de tiers ,pour trouver une certaine entente pour le bien de mon fils,j ai accepter car j le sentai vraiment sincère, que l on arrive a retrouver une entente et la, maintenant,il fait l inverse en me disant qu il allait se servir de ca pour faire valoir une attinte a sa personne .toujours rester sur la défensive et pas lâcher!! J ai voulu crois et en réalité c’était pr me remettre dans leurs filets car il n’avait plus d emprise sur moi. Alors attention ne faite pas la mm bêtise que moi . Je ne lâcherais pas pour au temps . Maintenant ca va être mon tour devant le psy et je craint car vu ce que j’ai lu ca me rassure pas car moi aussi je suis inquiète pe mon fils quand il est la bas mais ces aussi un sentiment normal pour une maman??j’ai des crainte ,…etc des conseils s il vous plait des conseil pour que ca se passe au mieux !!merrci et courage a toute et tous .bizzz

  121. Bonjour amandinr, reste naturelle, parle de tes enfants , des changements que tu as été amené à constater, étaye par des exemples. Appuie toi que sur des faits si tu as envie de parler du comportement du papa, avec des exemples concrets. Cela leur permettra de comprendre comment fonctionne Mr et de voir éventuellement si il présente une pathologie, ce qui peut arriver. Lors de l’enquête sociale, tu commences par parler de ton enfance jusqu’à présent, avec le moment des naissances, comment çà s’est passé etc…leurs apprentissages. Ce sont eux qui dirigent l’entretien. Perso, j’ai eu de trés bons rapports avec eux, ils m’ont même peut être sauvé la vie car ils ont fait en sorte que mes plaintes soient traités rapidement. Mr me menacait de mort à l’époque. Le papa de mes enfants a un comportement déviant, et le fait qu’il présente bien qu’il est une bonne élocution, investi dans tous les domaines : école/conseil d’école, politique, syndicat, éducatif sportif…je craignais ne pas être entendue. Mais cela a été tout le contraire. Ils ont rendu leur rapport : aliénation, comportement déviant des grds parents maternels aussi, donc visites médiatisées pour tous, Il serait bien qu’ils interrogent les personnes qui savent qu’il a produit des fausses attestations mais sache qu’ils sont pas obligés de le faire. Pour ma part , je leur avais fourni une liste de personne étant dans le quotidien des enfants mais ils en n’ont pas tenu compte. Ils ont fait leur travail tout de même. Ce rapport est trés important, le juge va s’appuyer dessus avec l’expertise lien enfant ou des parents si c’est le cas. COURAGE

    • Bonjour,voila je suis passé devant l’enquêteur je pense avoir eu des point négatif pour moi car il m as dit que je n avais rien a dire sur tiers personne du moment ou mon fils était avec son pere et tant qu’il se fesait pas mal . Mais comment appelé la manip que cette personne fait sur mon fils ? J ai pleuré 2fois et la deuxième ca lui a pas plus malgres puis avoir dit que je suis qu une maman et que ca me fait du mal ce qu il fait a mes enfants. Monsieur vient d apprendre et il ma passer un savon et la je crains pr mon fils car il est avec lui ! Il ma dit q ca allait mal se passer pr moi .je pense qu’il se sent en danger !!

  122. Bonjour je viens de lire ton commentere qui me fait peur car ces ce qui se passe mr a demandé la garde alternée et mm mon avocat ma pas prévenu de cette loi ! Je vais me renseigné sur le fait que les enfants peuvent avoir la parole malgré leur âge avec sa psychologue et pouvoir compléter mon dossier avec elle . Merci et ne les laissons pas gagner.

  123. Bonjour magi22, je ne sais pas quoi vous dire . Moi j ai presque le même souci. Essayer de voir un pedo psychiatre. C est vrai les juges sont incapables de voir quoique ce soit ou ils ont de la "m….. dans les yeux" j ai l impression qu im est impossible de prouver quoique ce soit et que de victime nous sommes les coupables! C est lamentable. …pauvre France! Certains pays sont plus en avance et protège mieux les enfant. En France ils attendent les drames pour agir!!! Courage a vous tous

  124. Re amandine…
    J ai dit qu il buvait régulièrement il est arrivé ac une prise de sang, gama gt 2 mg en dessous du seuil autorisé….puis une enquête psychiatrique…mr s en sort bien mais la maman est stressée et a besoin d un suivi. Je viens de repasser devant le Jaf….et mr demande la garde complète de notre enfant, ne veut pas dz pension alimentaire et me paierai mes aller retour jusqu’à son nouveau domicile ( 3h ) de chez nous! C est le monde a ml envers. Il dit qu il a déménagé pour le travail alors que c est faux il est encore avec une nouvelle proie, il dit vivre en appartement alors qu im vit ac sa nouvelle compagne..et il dit même qu il s est arrangé ac le nouveau patron qu il pourra garder sa fille si problème! !!! J ai halluciné. …il ne s est plus quoi inventer. ..
    Le juge sait que j ai un I.t.t de 10 jours pour menaces de mort ac fusil de chasse….tout va bien ….le papa peut prendre sa fille ….il n y a jamais eut de soucis ac son aînée ( qu il avait abandonné 9 ans)…. pour les juges un papa violent sur sa femme n est pas un mauvais père! !!!! Quels bande de c…. lorsqu une maman subi des violences et que son enfant est là c est comme s il était maltraité aussi car l enfants ressent la violences et mit la détresse dans le regard de sa mère. …mais amlez leur faire comprendre. …

  125. Bonsoir Eléa82,
    Comment faire pour protéger nos loulous sans qu’au final c’est nous qui passions pour les mères possessives !!! C’est tout a fait ce que vous dites les jaf que j’ai rencontré ont toujours dit que ça n’est pas parce qu’il a été violent avec moi qu’il le sera avec l’enfant. Enquête sociale de la M…., totalement inutile, tout est faussé car convenu à l’avance, il s’est fait passé pour le père parfait et aimant qui est privé de son enfant…alors qu’en privé, il boit, il séquestre, il insulte, il violente !!! Et à part ça c’est un bon père !!! Comme vous dîtes pauvre France ! Courage et dites moi si des fois vous avez des infos

    • maggi 22, bonsoir, et pas de souci je reviendrai vers vous. C’est un long combat et souvent je me sens à bout de force aussi
      courage courage courage

  126. Re,

    Oui ,oui, je sais celà….mais entre la raison qui me rend extrément lucide sur la situation et l’émotif qui n’accepte pas, c’est dur voire même parfois impossible à vivre, à supporter….Je sais que si je vais bien ou mieux( c’est déjà mieux) mes enfants seront mieux.Mais mon ex les a tellement persuadé qu’avec moi ils seraient dans l’insécurité qu’ils ne me font plus confiance !!! Comment peuvent ils oublier que j’ai toujours été là pour eux, plus que leur père….ont-ils tout oublier ??? Ils ne me "pardonnent" rien alors qu’ils excusent tout à leur père !!!! Pourquoi ????
    Ca me dépasse….visiblement ils préfèrent une personne absente, moins aimante, moins disponible, moins compréhensive et intentionnée, je ne comprends pas .Je suis punie de les avoir trop aimés….puis ils me reprochent de ne pas être là pour eux ??? J’ai beau faire, ça n’est jamais bien; tout est sujet à critique…c’est une perpétuelle prise de tête intérieure, un chien qui se mord la queue, je me débats dans des sables mouvants…..

    • La violence des sentiments qui vous mettent à terre sont ceux que j’ai pu traverser. Vous les décrivez si bien que j’ai l’impression en vous lisant de les revivre, ils me refont souffrir. Je peux parfaitement imaginer votre souffrance.
      J’ai eu de la chance, j’ai ma fille avec moi, un juge me l’a accordé bien que son père avait déposé plainte pour enlèvement et déménagement forcé à distance(je suis partie à plus de trois cent kilomètres et j’ai inscrit ma fille dans une nouvelle école sans lui demander à lui son autorisation, alors qu’elle était scolarisé près de son domicile à lui)
      Mon salut et le fait qu’aujourd’hui j’aille mieux est lié au fait qu’elle soit avec moi.
      Je ne peux que vous répéter ce que je faisais quand elle vivait avec lui……je lui écrivais dans un petit cahier mes journées, je lui faisais de petits dessins, des montages photos de ma vie….et quand j’arrivais à la chercher, elle pouvait lire (ou pas)…… Mais elle savait que je pensais tous les jours à elle. Elle avait quelque chose pour s’appuyer et ne pas croire son père qui faisait le même travail de sape que celui de vos enfants. Le père de ma fille lui disait que je ne l’aimais plus, que je l’avais oubliée, que je lui préférais la fille de mon compagnon, que je ne voulais plus la chercher……tout cela était bien évidemment faux…..mais un enfant est influençable….répétés tous les jours..les mots font leur chemin dans l’esprit des enfants et des dégâts…..
      Tenez bon….je sais comme c’est difficile, mais tenez bon….

      • Je voulais compléter en relisant ce que vos enfants vous reprochent.’.trop aimés, pas assez proche, trop de ceci pas assez de cela…..
        Remémorez vous le rouleau compresseur des mots de votre ex mari………quels étaient vos sentiments, votre état d’esprit quand vous viviez avec lui. Moi, le père de ma fille, il me détruisait et je l’aimais sans condition….je le défendais bec et ongles quand mes amis ou ma famille élevait la moindre critique.Vous vous en êtes sortie, vos enfants le feront aussi……ne les sous estimez pas. Donnez leur les armes pour comprendre cet homme…..votre amour pour eux vous permettra de le faire

  127. une dernière précision….mon ex m’a dit au moment de notre séparation être jaloux de l’amour que je portais à nos enfants…..il sait que c’est mon talon d’achille et a su et sait encore en profiter car mes relations avec mon fils étant espacée et sous le contrôle de mon ex, j’en viens à me détacher de mes enfants: il aura gagner, grand bien lui fasse !!!!
    C’est l’injustice qui me ronge…..

  128. Bonjour Reiner,
    Toujours là !!!ça fait du bien d’échanger sur un vécu similaire car ceux qui n’ont pas vécu cette situation ne peuvent pas comprendre, même avec la meilleure volonté du monde : il arrive un moment où les autres en ont marre d’entendre vos plaintes, ils ne comprennent pas que vous ne puissiez pas passer à autre chose!!!! On n’est pas maso, mais ça s’accroche à nous comme une sangsue , on voudrait ne plus y penser mais ça fait partie de nous, de notre quotidien….
    Comment donnez des armes à mes enfants pour qu’ils comprennent qui est vraiment leur père ??? Avec ma fille , ce sera impossible puisqu’elle refuse de me voir.Parfois, mon fils agit et parle comme son père, effet miroir….pour toute réponse à ma question :" vous allez me punir encore longtemps ? "il a sourit mais un sourire qui voulait dire :"tu as fait mal, faut que tu paies et ça durera tant qu’on voudra "
    En fait, je suis une souris entre leurs griffes : quand je lui demande s’il vient, il répond toujours qu’il ne sait pas, faut qu’il voit, peut être, puis refuse….si c’est moi qui demande, j’ai toujours ou un refus ou un autre jour; ça n’est jamais comme moi ça m’arrange.Et même en faisant comme il veut, il y a souvent contre ordre au dernier moment ….c’est à devenir chèvre !!!! Comment puis je savoir ce qu’il faut faire, ce qu’il veut, ce qu’il attend de moi ???? Si bien que je suis mieux quand je ne le vois pas, il sème la confusion dans mon esprit, dans ma vie, dans mon équilibre si fragile.Il n’est pas correct avec moi.
    Noël approche, je l’inviterais bien à passer qq jours avec moi, mais le refus me fera mal alors je préfère ne rien lui demander au risque de passer à côté , peut-être, d’un bon moment avec lui.Peut être attend-il que je l’invite ??? Tout ceci est tellement compliqué mais c’est à l’image de mon ex qui agissait de la même manière: quand je lui demandais son avis, il n’en avait pas, ça lui était égal, puis le moment venu , il critiquait , râlait, prétendait que je ne l’avais pas concerté avant…..
    Que de noeuds au cerveau j’ai eu….pas étonnant que j’ai pété un câble, ça use à la longue et je trouve avoir supporté longtemps.Mais je ne suis pas maso et l’auto flagellation ça n’est pas mon truc….c’est insupportable de ne pas être entendu, de se battre contre des moulins…..Que faire ???? Comment réussir à tourner la page ???? Refais ta vie, me dit on sans cesse.Ca paraît si simple vu de l’extérieur, comment faire confiance à qq un ???
    En fait, je me dis que ça n’est pas difficile pour ma fille de me jeter de sa vie, si elle réussi à se convaincre que je ne suis plus de ce monde….d’autres enfants ont survécu à la perte de leur maman et s’en sortent bien, pourquoi pas elle??? Je ne pense donc pas lui manquer.
    Beaucoup de questions, toujours les mêmes….sans réponse qui m’apaise réellement….l’impasse…..

  129. Bonjour,
    Je suis père de 3 filles, j’ai eu la chance de rencontré ma compagne actuelle et d’avoir une 4eme fille avec elle.
    Si je puis me permettre, en sachant qu’une histoire n’est pas l’autre que vous devez arrêter d’être leur pantin. Ces gens cherchent à se faire valoir, à savoir qu’il sont incontournables, que tout tourne autour d’eux.
    Vous dites que quand vous demandez pour voir votre fils c’est souvent un refus ou postposer… je vois exactement de quoi il en retourne.
    Il est temps pour votre bien-être de réagir autrement: demandez mais si il y a un refus, ne montrez pas votre déception, feignez l’indifférence. Si quand bien même au début ce sera difficile, refuser vous aussi de le voir pour des raisons valables: vous avez quelque chose de prévu, ca ne sera pas possible ce soir mais surtout ne JAMAIS vous justifiez, vos choix sont les vôtres, et ils vous appartiennent.
    Après quelques fois comme ca, il y a fort à parier que les relations entre vous changeront…. pas nécessairement pour retrouver votre fils, mais pour vous retrouvez vous.

    courage et bonne route

  130. Xtof, je ne suis pas tout à fait de votre avis, peut être parce que je suis aussi maman……est-il possible de renoncer à son/ses enfants ?….. Pour aller mieux, pour qu’ils aillent mieux ? …..cela ne peut se faire que dans une immense douleur, si l’on est un parent, un parent normal j’entends…..

    Ex maman (rien qu’à écrire ce pseudo, je peux sentir votre douleur….comment choisir un tel pseudo sans cela)
    Vos doutes sont les mêmes que ceux qu’on les autres parents dans votre attente, ceux que la justice à privé de leurs enfants.
    Actuellement, ces enfants, les vôtres, vous ne pouvez les reconnaître et les cerner, ils sont sous influence, vous le savez, vos le decrivez. Cela a de quoi rendre fou le plus sensé des adultes…….alors vos enfants, même s’ils vous semblent forts et bien, ils sont totalement dans la souffrance. Je pense que. E construire auprès d’un PN est la chose la plus compliquée qui soit. Je ne peux qu’espérer qu’ils soient assez forts tous deux pour ne pas suivre le même schéma.

    Le seul toxique que j’ai connu et côtoyé (du moins je l’espère) est le père de ma fille, aussi je n’aurais la prétention de dire que je connais la façon de faire….malgré tout, dans ce que vous décrivez si bien de vos enfants….j’aurais presque à penser que peut être votre fille est dans la position la plus confortable pour elle…..et qu’elle est dans ce qui m’arrange à penser, d’attente…..je peux espérer qu’elle vous reviendra…..il faut qu’elle pose tout ce fatras, c’est tellement dur de grandir avec un parent toxique……l’autre, malgré toute sa bonne volonté ne peut alléger cette charge. Cela lui prendra peut être du temps, mais gardez espoir, ne la reléguez pas ….elle ne vous oublie pas, elle nées considéré pas orpheline de mère……pensez simplement qu’elle reste dans un état supportable.

    Vous pensez que certains enfants grandissent facilement sans l’un de leur parent, Ex-maman, vous devez terriblement souffrir pour écrire cela, le plus mauvais de psychologue vous dira à quel point il n’en est rien……
    Votre fils est peut être plus dans le miroir de ce que peut projeter son père……les parents sont les plus grands modèles et pour le moment votre fils semble sous influence. Il s’exprime de la seule façon qu’il connaît….peut être, je te dirais…..ces deux phrases, incroyables qui ont rythmées ma vie de couple et que j’entends encore régulièrement de la bouche du père de ma fille quand il se trouve que je suis dans l’obligation de lui demander quelque chose (toujours pour ma fille)
    Étrange et pourtant révélateur…….du mal être dans lequel il doit être. Ne croyez pas qu’il se délecte de vous mettre dans l’attente…..
    Vous devriez peut être vous faire aider, par quelqu’un qui connaît parfaitement les PN. Mais encore une fois, même si aujourd’hui je pense que je me suis posée, ce n’est que parce que ma fille est avec moi. Je l’ai recherchée à la fin du week end chez son père et sur le trajet du retour,elle m’annonçait nerveusement qu’elle subissait à nouveau la pression pour aller vivre avec lui…..la nervosité se réinstalle aussitôt.

    Votre cœur et votre amour pour eux, vous dirige mieux que le meilleur des conseils……vous proposez et il choisi. Il viendra s’il en a envie. Faites savoir que vos deux enfants seront toujours les bienvenus, que vous continuez à demander leur venue. Ils doivent savoir que votre maison leur est ouverte, sans quE vous n’ayez formulé d’invitation…..
    Enfin tout cela c’est ainsi que je ferais…….je crois que je ferais le mieux possible, en sachant que rien n’est facile……chaque jour de micro joies et de grosses peines
    Je vous souhaite beaucoup de courage, et vous en prie…..changez votre pseudo….vous êtes une vraie maman, tous vos tourments suffisent à le prouver……je pense à vous

  131. Vous avez tous 2 de bons éléments d’analyse, cependant dans le domaine des relations humaines et donc de l’affectif, il n’y a pas de solution miracle….une jambe cassée, un rhume , on peut approximativement estimer le temps de guérison mais pour les "coeurs brisés, déçus", personne ne peut dire et c’est bien là tout le problème.Trouver du réconfort est déjà beaucoup.
    Tout le système lié de près ou de loin à la justice m’a "déchu" de mon rôle de Maman ….on ne me reconnaît pas comme une personne qui a souffert d’avoir entendu son ex partager les enfants.On ne reconnaît pas que ma tentative de suicide le jour du violent départ de mes enfants traduisait une extrème souffrance : mon ex m’avait dit que j’allais en ch….que j’allais payer , qu’il me pourrirait la vie, il avait réussi, il avait atteind son but ultime, me faire mal.
    Cette tentative a été interprétée comme une faiblesse, une instabilité de ma part; facile de jeter le bébé avec l’eau du bain !!! Qui plus est mr arrive au tribunal et dit au JAF que ma fille a peur de moi : la machine s"emballe , tout dérape et voilà où nous en sommes aujourd’hui mais bien sûr mr n’est, comme toujours, responsable de rien….Enquête sociale faite par dessus la jambe, mr détient la vérité, la seule ; chez mr tout est bien, chez moi rien ne l’est : lui a un F3 suffisant pour lui est 2 ados, moi j’ai la même chose mais là, ça pose problème: "les conditions d’accueil de la mère sont limitées " ….j’hallucine.L’enquêteur a vu mr avant moi et n’a pas fait d’enquête auprès des personnes qui me connaissent ( ma mère, ma propriétaire….) mais il sait et le "verdict" tombe , voilà mr a encore manipulé son monde….sous prétexte de "protéger" ma fille d’une mère "instable" selon quels critères, selon qui ???? Personne ne s’est posée la question de savoir ce qui m’a poussé à cet acte ultime ??? On ne se lève pas un matin en se disant "tiens, ce soir,je vais me tailler les veines….." quels fins psychologues !!! mais en attendant il m’ont encore plus chargé et culpabilisé qu’aidé !!!! Il leur faut un gagnant et un perdant, c’est tout.
    Belle justice …..

    • Bonsoir,
      Je viens de relire mon mail de ce matin….en fait, la reconnaissance de ma souffrance m’importe peu….mon ex est un sale type, je le sais.Il ne mérite pas nos enfants.
      Vous savez, je repense souvent aux moments où mon fils , plus jeune, me soutenait quand il me voyait bien découragée ou triste par certaines "épreuves"quotidiennes : il y a qq années, j’ai cumulé les petits problèmes :vol de mes papiers, problèmes professionnels, problèmes de santé….bref, une mauvaise période où tout s’enchainait mal.Alors que mon mari s’en souciait guère, du moins il ne me soutenait pas comme aurait du le faire un époux, mon fils m’a pris dans ses bras et m’a dit gentiment avec justesse du haut de ses 15 ans :" tu sais, quand on est aussi bas que tu l’es en ce moment, on ne peut que rebondir"….ce petit homme a toujours été là pour moi, bien plus présent que son père….l’an dernier, après mon hospitalisation, de retour à la maison où la tension était à son comble, une broutille m’a fait éclater en sanglots, malheureusement devant lui….Une fois encore, il a pris le temps de rester juste là avec moi assis sur le canapé, me témoignant de sa présence, sans mot, mais me réconfortant simplement.
      Mes enfants m’ont vu souvent pleurer, ça n’est pas normal , je le sais.Je comprends qq part qu’ils ne veulent plus me "booster", enfin je ne sais pas comment m’exprimer….je les soutiens, c’est mon rôle, l’inverse est plus difficile à vivre, je le sais.Par le passé, j’ai du affronter seule des problèmes car mon mari , bien que concerné aussi, n’assumait pas ces responsabilités…Là aussi, j’ai commis des erreurs, j’aurais du le laisser assumer ses erreurs et ses actes.
      Faire face à ma souffrance est lourd à porter , j’en ai conscience.J’ai reporté tout mon amour sur eux et ils me le rendaient bien; j’avais une grande complicité avec eux, m’intéréssant à leurs centres d’intérêts m^me si je n’y comprenais pas grand chose ( mon fils aime les maths, pas moi, mais ça m’était égal , je l’écoutais m’expliquer ….) Ma fille aimait les jeux de société, pas moi, mais pour lui faire plaisir, passer du temps avec elle ,je jouais.Le temps passé avec eux n’avait pas de prix pour moi….
      Mais en écrivant ces mots, les larmes me viennent aux yeux: je n’ai pas réussi à être forte pour leur épargner tout ceci.Mais tout n’est pas de ma faute, par orgueil, mon ex a accepté un emploi dans un autre département et nous avons du déménager et c’est réellement depuis là, en 2007, que la chute s’est précipitée: ma fille ne voulait pas partir, elle était triste, ses amis, sa maison, ses papi-mamie…lui manquaient.Elle pleurait souvent, elle ne dormait pas beaucoup, je l’entendais dans sa chambre la nuit….Elle était tellement malheureuse que je m’en voulais d’avoir suivie mon ex, lequel ne voyait rien, ne l’entendait pas pleurer…..
      Mon fils aussi a été fort malheureux et je l’ai consolé souvent aussi pendant que le père regardait le journal télé et se souciait peu de notre mal être ……
      Je sais que nous leur en avons demandé beaucoup, je pense aussi qu’ils sont arrivés au bout de ce qu’ils peuvent supporter, je le comprends et j’en prends plus conscience à écrivant ces lignes.
      Malgré tout, je ne suis pas la seule responsable de l’échec de notre histoire:notre vie avant le déménagement nous convenait bien, mais il a fallu que Monsieur foute tout en l’air pour satisfaire son égo professionnel qui finalement n’a pas été ce qu’il espérait !!!! Cerise sur le gâteau, non ???
      La vie c’est aussi se satisfaire de ce que l’on a , pourquoi courir après on ne sait quoi ????
      L’instabilité du père a foutu tout en l’air mais à vrai dire, je pense que je n’étais pas non plus heureuse avec lui, seulement je m’accommodais de ma vie :mes enfants,ma famille, ma maison, mes amis, mes voisins, mon travail, mes hobbits….Maintenant je sais que ma vie de couple n’était en fait qu’une mascarade, mon époux n’était pas un époux, je ne contribuais qu’à son confort…
      Mon fils passe pour être qq un de gentil , et je le sais, c’est dans sa nature mais le restera t il ?? Ne va t il pas imiter son père et ne plus se soucier des autres, être égoîstes comme son père ???Peut être est il malheureux, je pense même qu’il l’est mais pourquoi ne m’en parle t il pas ?? Sans doute pour me préserver….
      Je changerai mon pseudo, mais je n’ai pas d’inspiration ce soir….
      Bonne nuit et merci pour vos précieux commentaires.

  132. Bonjour,
    besoin d aide absolument!! Qui peux me répondre ou me conseiller car je viens d avoir mon avocat qui me dit que s’ est normal mais moi , je comprend pas…. Mr a rencontré l’enquêteur psychologique chargé de l’affaire et il ma informé que celui ci lui avait donné des information sur l entretien que j’ai eu avec le psy pour l’enquête!!pourquoi a t il eu ces info,? Pour moi cet entretien étant confidentiel, l’enquêteur s est il mi en faute a t il pri partie en faisant ca??
    Mon ex était tellement fier qu’il n a pas hésité a me le balancer au tel en ricanant et en me disant que j aurai beau essayer c’est tout ce que je pourrai et rien d autre .. Car avec ses connaissance et sa notoriété , il endort tout le monde ! A l heure actuel,l enquêteur lui a mm dit que mon fils avait un psychologue depuis plusieurs mois en lui donnant mm son nom ..etc malgres l avoir informé que le père n était pas au courant et que le petit ne voulait pas que son père le sache .pour moi, il a mis mon enfant en danger encore plus car il est avec lui la et étant donné que ca fait parti de mon dossier pour contre attaqué ses attestation devant le juge je fais quoi maintenant c était ma carte maîtresse!!mon ex a tel, prit rendez vous avec la psy de mon fils pour la rencontrer et vous savait la suite ….. Elle ma dit qu’ il avait été très sec avec elle au tel ..etc j sais qu’il va faire son manège mais heureusement ca fait moment qu elle suit mon fils et ma fille donc elle est au courant de tout . Seront nous les coudes devant ces gens néfaste ,ces pn qui arrive a enrouler les gens avec des paroles endormante …etc courage a nous toutes bises

  133. Bonjour amandinr,
    D abord, quel est le statut de votre enqueteur social? est il nommé par le juge? est il assistant social, psychologue judiciaire, ou autre? les obligations ne sont pas nécessairement les meme
    si le père a encore l autorité parentale, l enqueteur a le devoir de l informer de la prise en charge de votre enfant par une psychologue
    pour etre passée par là, je me permettrais quelques conseils:
    1) évitez de vous opposer à l enqueteur frontalement: ils ont beaucoup de pouvoir, et le savent
    2) ne cherchez pas à demander à l enqueteur, ce qui se passe chez le père( ça les indispose, et vous taxe vite de " mère possessive", cherchant à régler un compte avec son ex, meme si vous et moi, savons qu avec la problématique pn…on est souvent coincé)
    3) usez de stratégie: répétez lui souvent que " vous etes tout à fait consciente que la place du père est très importante dans la construction identitaire d un garçon, blablabla"vous verrez, vos demandes passeront plus facilement…
    4) coupez tout contact avec M;pn, en expliquant à l enqueteur, que vous le faites pour éviter les conflits: en général, ils apprécient
    pour la garde alternée, oui, c est une nouvelle loi
    j éspère que ces que ces quelques conseils vous aideront
    plein de courage à vous
    carole

  134. Bonjour carole,

    C’est une enquête psychologique et l entretien a déjà été fait avec le psy et j’ai des doutes vu la remarque du psy a la fin de l entretien. C’est dommage que tes conseils,je lai eue avant … Un entretien d 1heure ,j ai oublie pleins de choses,….etc des que je parlais pour argumenter il me coupait ..etc ils ne prennent pas en compte la tiers personne et donc tout ce que le psy ma di ces que tant que le petit na pas de trace physique je peux rien et les trace psyco quil lui font, il n a mm pas voulu en entendre parler.il a mm pas pris contact avec la psy de mon fils qui le suis depuis 9mois bientôt ni les médecin…etc et il rend le compte rendu au tard fin de semaine prochaine. Pour le bien de mon enfant ,qui veut rester avec ses soeurs ,la non plus on ne le prend pas en compte . Bouton,diarrhée,pleure pourr partir,se cache ,le dit a tout le monde…etc et l’enquêteur lui ben oui et puis…. J ai l impression que c est pas grave pour eux .mais c est le petit qui en paye les conséquences !! Et la fraternité la dedans,il en prenne compte? Maintenant ,je m appercois vraiment

  135. De tout , jusqu’au les pn arrive a nous enmener et tant que l on ne ss en aperçois paS vraiment ou tant que l’on n arrive pas a se détacher car il font en sorte que l on devien dépendant d eux en nous vidant complètement pendant la relation ,en nous endormant..etc et mm si on le voit ,la puissance est tel qu a la séparation on met du temps a .! Donc on ne peu réussir a avancer dans notre combat réellement si l on est pas entouré correctement car il essaye de partout ecole,voisin,..etc pour nous atteindre . Courage a toutes ,bises

    • Bonsoir Amandine,

      Je suis aussi dans ton cas, mais moi, mes enfants ont 19 et 16 ans…c’est ni mieux ni pire car un PN reste un PN….Je crains seulement que mon aîné n’ait "pris" ma place comme souffre douleur de son père…
      Celà fait de nombreuses années maintenant que je vois un psy….j’en ai changé d’ailleurs car le 1er ne m’était d’aucune aide bien qu’il ait ciblé le problème tout de suite mais hélas, j’ai botté en touche et déplacé le problème.Je suis actuellement suivie par un psychiatre( j’ai fait une très grave dépression , et lui me suit pour les médocs,que j’ai arrêté avec son accord en octobre et c’est une grande victoire pour moi) et une psychologue avec qui je pratique de l’EMDR .C’est là que je rejoins Carole, si tu peux choisis un psy pratiquant l’EMDR par le biais de l’association dont tu trouveras les coordonnées sur le net: tu peux les appeler pour plus de détail.Cette pratique aide vraiment à réduire les angoisses et c’est totalement inoffensif.Moi, j’ai choisi ma psy par le biais de l’association et parce qu’elle avait à la base un diplôme de médecin….ça me rassurait , je ne voulais pas tomber sur un charlatan.Les consultations ne sont pas remboursées et il faut un moment pour mettre en place la technique car il faut parler et trouver comment apaiser la haine, les angoisses, les peurs….mais je t’assure que ça en vaut la peine, moi ça m’aide énormément: j’en étais arrivée à ce que recherchait mon ex, détester mon fils et vouloir le rejeter, quelle erreur j’aurais fait !!!! J’en ai parlé à ma thérapeute et elle a réussi à faire que je n’éprouve plus celà contre mon fils.Je dirais que mon amour, que je pensais perdu, pour mon fils est revenu.
      Je pense que ça peut t’aider à gérer une partie de ta délicate situation, à ne pas devenir "folle", à lutter contre ses manipulations en te détachant et en reprenant confiance en toi.
      Voilà, si ça peux t’aider….bon courage, accroche toi.Suis de tout coeur avec toi.

  136. bonjour amandine,
    D abord , désolée pour toi, que mes conseils soient arrivés tard…les psys sont comme les autres gens: il y en a des bons, des mauvais, des bornés, des " empathiques"; bref, c est la loterie!
    par contre, ne désespère pas
    1) le travail de ton fils en psychothérapie, va l aider à élaborer lui meme des mécanismes de défense; fais lui confiance…
    2) si tu le peux, fais toi aider psychologiquement, pour décharger ce trop plein d angoisses ( tout à fait normales)
    bien du courage à toi
    carole

  137. Bonjour,

    Je suis en procédure de divorce avec une perverse narcissique. J’ai quitté le domicile il y a 2 ans. J’ai un fils de 3 ans avec elle.

    J’habite en Suisse et la pathologie PN n’est absolument pas reconnue. Mon ex-femme a réussi à manipuler tant la justice que les pédopsychiatres. Elle a gagné sur les tous les fronts, s’est faite elle-même passer pour la victime et a obtenu la garde de mon fils. La bataille juridique est définitivement perdue.

    Bien que je suive une thérapie depuis plus de 2 ans avec une psychothérapeute très compétente, je suis perdu et je n’arrive pas à accepter cette injustice et l’horreur de cet environnement très malsain dans lequel vit mon fils.

    Que faire?

    Je vous remercie de m’avoir lu.

    • J’ai beaucoup de patients Suisse …
      Vous pouvez prendre rendez-vous avec moi pour une ou deux consultation par Skype afin de mettre à plat tout cela et trouver des stratégies cohérentes.
      Courage! Geneviève SCHMIT

  138. Bonjours de vous lire,malheureusement me rassure ,je ne suis pas fou,car entre la supposition et la réalité il y a un fosse dans lequel le pn vous y a déposé sans force comme dans un cercueil c est impressionnant comment nous pouvons subir autant et à si Long therme je ne sais pas comment mon histoire avec ma pervers narcissique va se terminer j ai honte de moi elle ma tout pris j ai eu un bébé avec elle,si vous saviez l enfer qu elle me fait je n habite plus avec elle depuis 3ans et elle a réussit à me tenir comme attache a elle sans jamais s’occuper de moi ma santé mon être ,d une sois disante jalousie sans aucun (je t aime).mon fils est ne en 2013. elle est vraiment folle complet mais envers les lois ses démarche sont très logiques elle est même exemplaire pour une personne vivant seul bien sur car en couple sa ne tiens pas 48h elle me fait l enfer.cette femme est très très dangereuse c pour cela que je ne sais pas comment faire car il faut vraiment que je m’éloigne d elle en marchant sur des œuf m’ait comment faire je suis fou d amour pour mon petit et je n ai aucune confiance en elle pour lui donne l amour nécessaire c est impossible il faudrait que j ai mon petit au moins un week end sur deux pour le recharger et pour l équilibrer moi je vois ce que la justesse ne peut pas voir, c’est très grave,je souffre mais ne peu rien faire.j ai réussi dans l isolement a me remettre en question et a annualiser ma situation désastreuse malgre tout le bien que je lui ai fait a elle et ses 3 enfants nous sommes je m imaginais une famille recomposé ,alors je remercie dieu d être encore en vie et que ma vrai famille ne m’a pas tourné le dos car il en souffre lourdement c est aussi pour cela que j ai honte.mais comment faire car si j entame une procédure sa haine va être sans égal ,après vous avoir beaucoup lu je pense que j ai la pire de toutes les pn .c est enfants et mon fils et moi sommes de la déco de façade ,le temps d être vu par les gens (utile) pour5mn et après l horreur .et la justice ne vois rien et nous on souffre c de la réél torture,c très gravé .sincèrement j attends son passage à l’acte c est ce qui ferra prendre conscience a tout le monde qu’elle a un souci et si elle est reconnu pn skisophrene et psychopathe par eue malgres les apparence elle est antisocial et violante et bien au moment ou elle va craquer car elle va craquer sur une impulsion violante j en suis sur et en hôpital psychiatrique elle est parti pour c est très chaud et bien malgres tous mon récit et bien je serais la pour elle et ses enfants et elle ne pourra plus renié sa nature et moi la mienne.en fait suis encore sous l emprise ce n est pas évident les amis courage essayer de rester debout ,il fait beau a l horizon .

  139. après tant d’années, d’espoir, d’efforts, de désespoir, de l’énergie ++++etaprès ==== le PN
    détruit tout encor et encore, moi aussi, jugement dernier à ma totale défaveur, salie, dépossédée dans tous les sens du terme;
    COURAGE, COURAGE, il faut se battre, digne et parfois se reposer aussi mais l’idéal de justice est évanoui depuis longtemps…..

  140. bonjour. apres avoir montré les preuves de violence à la nouvelles copines de mon ex celle ci s est empressée de le quitter. mais une semaine apres elle y est retournee. elle est sous son emprise et est persuadee que j invente tout alors que les preuves spnt là. il a une telle fore persuasion. j ai peur qu un jour il momte ma fille que j eleve seule contre moi

    • Un pas à la fois !!
      Laissez cette femme vivre son expérience, vous avez fait ce qu’il fallait, maintenant cela la concerne.
      Pour ce qui concerne votre fille, mettez tout en œuvre dès maintenant pour être heureuse … c’est de cela qu’elle a besoin !!!
      Lâchez prise et vivez !

      Courage, Geneviève SCHMIT

      • oui vous avez raison…et votre reponse me reconforte car mm si je suis sorti de cet engrenage je suis toujours en train de penser à tout ca c est fou… en tout cas merci…

  141. Bonjour,

    Je vis en Belgique, je suis une femme étrangère et Je suis une mère des deux enfants qui subit un combat lourd et insupportable pour obtenir la garde des enfants à cause de mon ex compagnon extr̀mement manipulateur et pervers narcissique. Nonseulement contre lui mais contre toute ma belle famille.

    Il a réussi à me priver les enfants complètement au début en obtenant la garde exclusive ‘par défaut’.. Puis j’ai eu droit de voir mes enfants dans une espace de rencontre avec surveillence pour une durée ‘d’une heure tous les quinze jours’ et puis ‘deux heures tous les quinze jours’ et puis avec sorties autorisées. Ensuite c’est 4 heures par semaine et actuellement les enfants dorment avec moi une nuit tous les semaines..

    Comment je suis arrivée jusque là?? C’est en restant forte meme dans le niveau moral à zéro. Et jamais levé mes bras meme c’est impossible. Je n’ai eu que des bons rapports de la part de centre espace de rencontre qui est 100% favorable pour moi et a pu finalement bien constaté son comportement trés manipulatoire.

    la bataille est encore trop longue jusqu’à je ne vois meme pas le bout d’un tunnel. Plusieurs rendez vous à tribunal m’attendent. et je suis réellemnt anéantie. En plus, je suis une étrangère vivant seule en Belgique, pas de famille et peu d’ami.

    j’ai l’impression de crier dans le désert et en train de se noyer peu à peu.

    Help s’il vous plait.

  142. je suis étonné qu’aucune réponse claire de la part de Mme Schmit apparaisse ,par rapport aux questions posées. Les seules réponses qui apparaissent sont de prendre rendez vous et je suppose que les consultations ne sont pas gratuites, hors la plus par de ces gens sont dans le besoins financier face a la justice

    • Bonjour,

      … Madame Schmit fait ce qu’elle peut sachant qu’elle ne peut tout lire bien malheureusement et qu’elle bosse 6 jour sur 7 ou plus parfois dans du bénévolat et dans du tarifé …

      Ce Groupe fonctionne dans une bonne collaboration entre différents membres qui disposent peut être un peu plus de temps que moi et en qui j’ai confiance …
      De plus, je trouverais totalement anti déontologique d’apporter des réponses précises à une situation dont je n’aurais aucune vision globale !
      Je me suis toujours refusée à faire de l’à-peu-près dans un domaine ou chaque décision peut être lourdes de conséquences.
      C’est donc aussi pour cela que parfois je suggère à la personne en demande de contacter un expert, que ce soit moi ou un autre, afin d’avoir une vision plus claire de la situation.
      Que notre travail soit payant est hélas une réalité… nous avons comme vous peut être charge de famille et ne souhaitons pas vivre uniquement à la charge de la société…
      De nous le reprocher par contre ne me parait pas très correct, mais bon … chacun fait comme il le peut.

      Vous pouvez vous rapprocher des CMP si vous êtes en France ou des médecins conventionnés.
      Peut être même trouverez vous des associations qui puissent nourrir ses membres actifs par des subventions d’état … ce n’est pas mon cas.
      Il y a donc d’autre solution que celle que je propose.
      Dans l’un des autres de mes blog, Manipulateurs il y a une dynamique d’entre aide encore plus grande qu’ici … Je vous y invite.
      Dans l’un de mes sites, Soutien psy en ligne, en dehors du protocole d’accompagnement tarifé, il y a énormément d’informations pour aller vers le mieux …
      Je vous y invite aussi.

      Personnellement j’ai vécu cette absence d’aide puisque je me suis retrouvée pratiquement sous les ponts avec mes deux fils…
      J’ai réussi par la force du poignet à m’en sortir et pourtant , à l’époque on ne parlait pas encore de cela comme aujourd’hui !
      Je crois que si j’avais disposé des informations que je propose aujourd’hui, nous aurions échappé au pire … ce ne fût pas le cas.

      Je ne doute pas que vous puissiez tourner votre énergie dans ce sens positif plutôt que de mordre les mains qui se tendent vers vous .
      Et comme vous le dites vous-même dans votre Facebook, "les enfants ne doivent pas souffrir des problèmes des grands", et je rajouterais que vous n’avez pas à devenir bourreau à force d’être victime.

      Courage!!

    • bonjour costes,
      Je me permets de répondre…car Mme Scmit n est pas un sevice public; elle a déjà la gentillesse de tenir ce blog d entraide, pour nous, les victimes ou ex-victimes de pn, de façon à ce que nous puissions nous entr’aider
      carole

      • Effectivement, je ne suis pas un service public. Merci de le rappeler Carole.
        Je viens de faire une petite recherche…
        Monsieur Costes… Je n’ai trouvé aucun autre commentaire vous concernant …
        Vous m’accusez de de pas vous répondre … mais à quoi donc ???
        COrdialement, Geneviève SCHMIT

  143. je viens de mettre dehors mon conjoint qui est un pur pn, non seulement il m a menace,maltraitee et humiliee mais il m a trompee d une maniere odieuse.j ai un enfant avec lui et craint ses futures manigances sournoises.il me fait croire qu il prend bien la chose mais je pense qu il n en n est rien et qu il me prepare quelquechose derriere.il sait que je n ai pas beaucoup d argent car jusqu a present il payait les charges en me faisant du chantage
    mais maintenant que j ai dit stop a cet enfer je crains le pire.

  144. Bjr. Je suis victime de ce genre de personne depuis notre séparation (peut être et surement même avant) d’il y a un an. Nous sommes passées devant JAF et quelques temps avant, notre fille me dit que son père lui a fait mal a son intimité. J’ai tout fait en attendant le passage au jaf pour la protéger au cas ou cela serait vrai (il ne l’a plus revu). Le jour du passage au jaf, ce dernier ne m’a pas cru car je n’ai pas porté plainte contre lui (car j’attendais les résultats des expertises, etc et d’être sûre car je ne pouvais y croire et je ne pouvais pas non plus faire n’importe quoi et gacher la vie du père si ce n’était qu’un mensonge de notre enfant), le père a dit que j’étais aliéné parentale et demanda la garde exclusive,…donc expertise psy + médiation. En attendant mesures provisoires, j’ai la garde principale et lui un week end sur 2.L’expertise psy démontre que mon ex est un pn (sans le dire réellement mais il dit qu’il met la pression aux autres pour obtenir ce qu’il veut, qu’il est narcissique, égocentrique,…) et contre moi, rien. Un expert psy m’a dit qu’il avait surement dépasser la ligne rouge avec notre fille mais le procureur a décidé d’un non lieu et l’expertise psy demandé par le jaf a dit que la petite ne présente pas de symptômes qui pourrait porté à croire que si… Mon avocat me conseille de ne pas faire de contre expertise pour ne pas que la petite en souffre et que le père sachant que la petite parle maintenant ne lui fera plus rien de douteux (ce que m’a dit aussi le premier expert psy). Je suis démuni fasse à cette justice incompréhensible !!Depuis, il m’en fait baver à me mettre la pression (calcule tout et n’importe quoi) et à clamer au scandale !! La médiation n’a servi à rien car il refuse le dialogue ! Il essaye d’inverser les rôles et à faire croire que j’ai menti et même mit ça dans la tête de notre fille pour lui faire du mal alors que c’est faux !!!! Nous repassons devant jaf dans quelques jours. Je sais qu’il va redemander la garde exclusive et encore mentir à la juge pour me faire passer pour une mauvaise mère alors que je m’occupe très bien de notre enfant !! Il me fait peur car il a touojurs l’air très sur de lui et n’a aucun sentiment !! Mon avocate me dit que tout va bien se passer mais il arrive à me faire douter ! En plus, la date approche et j’ai très peur de perdre mon enfant !! Nous avons tout les deux une bonne situation mais nous ne nous entendons pas du tout et j’ai peur que la jaf demande aussi une AEMO et qu’on place notre enfant alors qu’elle va très bien car je fais en sorte qu’elle ne soit pas au milieu de nos querelles et je ne dénigre jamais son père !! Comment réagir devant la jaf ? Peut elle changer sa décision première et lui laisser la garde ou demander une AEMO ?

    • Bonjour Un soir ma fille m’a également dit que son père lui faisait certaines choses. Confiante en notre police, je suis allée voir la brigade des mineurs mais elle a tout réfuté. Comme vous, je n’avais pas porté plainte. Mon histoire est aujourd’hui close car ce monsieur est décédé en prison (avéré psychopathe). Je ne saurais trop vous conseiller de vous blinder. Si vous habitez près de Marseille, j’ai une excellente avocate JAF à vous conseiller qui a bien compris le fonctionnement des PN. Bon courage à vous et à tou(te)s les autres victimes. Nathalie

      • Que s’est il passé devant le jaf ? Moi, la première fois, elle ne m’a pas cru et à surement penser que j’avais inventer ça contre le père mais elle m’a laissé la garde provisoire… Que va t il se passer cette fois ci ? Avez vous eu la garde de votre fille quand le père de votre enfant était vivant ? Que dois je faire pour protéger mon enfant de cet homme et me protéger aussi ? Comment avez vous fait ? J’habite loin de Marseille malheureusement. Mon avocat est réputé par ici mais ne s’inquiète pas outre mesure et me dis que je dois être confiante mais ces gens là ont le don de nous faire douter !…

  145. Merci de vos réponses. Mais vous ne m’avez pas répondu sur le fait que je perde ou non la garde de notre enfant ou qu’une demande d’AEMO puisse t-elle être possible ? Pour être blindée, je le suis même si ce n’est pas tout les jours faciles car il fait tout pour me déboussoler et veut à tout pris et par vengeance m’enlever notre enfant !… Que peux décider le jaf sachant que l’ordonnance provisoire m’a laissée la garde et lui un week end sur 2 + moitié des vacances ? Que dois je dire au jaf pour montrer ma bonne foi et ne pas perdre la garde ? Nous passons dans quelques jours et j’ai très peur malgré la confiance de mon avocat.
    Nathalie, que s’est il passé pour vous ? Avez vous eu la garde de votre enfant malgré tout ?
    Je ne comprend pas non plus le commentaire de Milady. De quelle escroquerie parle t-elle ? Si elle parle de mon affaire, je ne comprend pas car je suis honnête dans ma démarche et je suis vraiment une maman qui s’inquiète pour son enfant et pour son devenir !

    • Bonjour Personne ne m’a cru et j’ai même failli avoir des problèmes avec la police. A ce jour je ne sais pas si ma fille disait la vérité ou si elle était téléguidée par son père. La JAF lui a accordé un droit de visite en centre social car il s’en occupait peu et que j’avais réussi à prouver qu’il mentait sur tout son argumentaire d’attaque. Je ne peux malheureusement pas vous dire ce que decidera votre JAF mais si votre PN n’est pas satisfait du jugement attendez vous à ce qu’il fasse appel. J’ai eu l’occasion de discuter avec "ma" jaf après le décès du père de ma fille, elle m’a dit que c’est le regard de monsieur qui l’avait décidé à ne surtout pas lui laisser notre fille autrement que sous surveillance. Je vous souhaite tout le courage possible, ne craquez surtout pas.

      • Ps c’est Nathalie qui vous ecrivait dans le commentaire ci dessus mais big erreur dans le pseudo

      • Merci pour votre soutien. Moi, le soucis, c’est que depuis cette histoire, lui qui ne faisait rien avec notre fille s’est mis à faire pleins de sortie, histoire de montrer qu’il s’en occupe…Mais lorsque tout cela sera terminé, il ne lui prêtera plus aucunes attentions… Ils calculent vraiment tout ces pn !! Je vous tiens au courant du jugement qui arrivera bientôt ! Merci encore !

  146. @ Tatoo, comment vous dire qu’elle pourrait être la décision du juge, c’est tout à fait impossible. Malgré tout, vos écrits permettent de penser que vous avez été entendue. Votre ex ne peut avoir votre enfant qu’un week end sur deux, malgré sa demande de garde.

    La bataille est toujours compliquée et les conseils toujours les mêmes.

    Restez vous même, n’entrez plus en conflit avec lui, communiquez le plus possible (enfin le moins possible) mais uniquement par écrit. Les PN laissent des traces par écrit, ils finissent toujours par se contredire, s’emmêler …..et cela reste la seule chose que vous pourrez mettre en avant.

    J’ai aussi une fille, aujourd’hui elle a onze ans, elle en avait six au moment de la séparation. Malgré toutes les procédures qu’il a engagées, (nous ne sommes toujours pas divorces !!), j’ai obtenu la résidence de ma fille, lui un week end sur deux, l’intégralité des petites vacances et la moitié des grandes vacances.
    Pour nos enfants aussi, ces PN sont ravageurs, mais les enfants instinctivement ouvrent les yeux plus vite que nous…..vous saurez démontrer avec des mots adaptés à votre enfant que ce que dit son papa n’est pas juste. Vous aurez les preuves pour contester toutes les dérives. C’est épuisant, mais cela permettra à votre fille d’apprendre à s’appuyer sur ce qu’elle voit, sur ce qu’elle a entendu, sur ce qui est justifiable et non sur ce qu’il lui suggère.
    Vous serez l’élément stabilisateur…votre enfant l’apprendra. Répétez lui toujours que vous l’aimez, qu’elle n’est pour rien dans cette guerre.

    Au Jaf, apportez les preuves des activités que vous faites avec l’enfant, si possible ses résultats scolaires, démontrée qu’elle est bien avec vous, que son environnement est stable, qu’elle est entourée. Montrez aussi que vous laissez une place au papa, envoyez lui (par mail) les résultats scolaires, les réunions de l’école, les rendez-vous chez les médecins. Les juges aiment que les enfants restent dans un environnement positif. Mais ils n’aiment pas non plus romprent les liens familiaux. Le jugement provisoire sera très certainement validé en l’état……

    Oublier cet homme sera impossible, mais gardez le à distance de votre vie.

    Je ne saurais quoi vous dire de plus

    • Je voulais rajouter que j’ai changé mon pseudo, car il s’agissait de mon nom Reixxx et apparemment il sort dans les moteur de recherche, cher PN en a trouvé la trace……

    • Merci beaucoup pour vos commentaires. ça fait chaud au cœur ! Je vais suivre vos conseils (apparemment, je fais bien puisque je continu à communiquer avec lui par mail ou texto sur la santé de notre enfant et je fais suivre le carnet de l’école ainsi que le carnet de santé à chaque fois qu’il l’a ). Je sais que notre fille ouvrira les yeux un jour, du moins ce que j’espère et ce que j’espère SURTOUT, c’est qu’elle n’en ressorte pas meurtri. Comment va votre fille aujourd’hui ? Quels sont ses rapports avec son père ?
      Pour l’oublier, ce sera chose difficile étant donné que nous sommes amenés à travailler ensemble mais je m’efforcerais de garder la tête haute, et ce, grâce à mes amis, ma famille et maintenant grâce à vous ! Nous repassons dans 1 semaine, je vous tiendrais au courant de la situation. Merci encore !! ça fait du bien de voir qu’on n’est pas seule à traverser ce genre de situation !

  147. Voilà,,samedi un courrier de mon avocat (sous aide juridictionnelle, l’autre cela faisait un moment que je ne pouvais plus assurer ses notes d’honoraires), me transmet la copie du jugement de mon divorce.

    Alors voilà, je suis divorcée, sans le savoir.
    J’ai fait(c’est écrit que c’est moi) une demande de divorce pour altérations de liens) et il est mentionné que je n’ai fourni aucune pieçes…..et pour cause !!!
    Donc pas de prestation compensatoire, le tribunal s’est juge incompétent pour le partage, et incompétent également pour ordonner une expertise des revenus de mon ex mari.
    Pourtant, dans un preçedent jugement, un notaire avait été désigné, notaire que j’ai payé de moitié (donc j’ai perdu 2000 euros) mais Monsieur, lui bien sur, n’a pas payé et il n’y a aucune proçedure qui permette de l’obliger à le faire. Le notaire n’ayant pas été intégralement réglé n’a procédé à aucun audit.

    Les revenus de monsieur sont pourtant TRÈS conséquents, ils disparaissent dans des paradis fiscaux et seul un audit aurait permis de le mettre au jour…..

    Alors bien sur qu’en l’absence de l’audit qui aurait permis de constater que Monsieur a bien les revenus que je prétends, pas de prestation compensatoire, parce que Monsieur n’a que 3750 euros par mois ! Moi, rien….

    Donc nous avions, du temps de notre vie commune, deux belles propriétés, plusieurs comptes bien nantis (qu’il a déplacé) je me demande bien aujourd’hui qui procédera au partage, maintenant que le divorce est prononcé et que je n’ai pas les moyens de justifier ou de m’adjoindre un avocat remunere.

    La seule bonne nouvelle de ce document, est que j’ai conservé la garde ma fille, bien qu’il ait réitèré une demande de garde exclusive. Il versera également pour elle une pension de 350 euros et je n’aurais plus à faire les trajets, nous sommes distants de 250 kilomètres.

    Voilà, cette bonne nouvelle est un peu entachée du fait qu’il fera certainement comme à son habitude, appel…….mais je suis soulagée de savoir qu’elle est avec moi.

  148. Je ne sais pas si l’expertise psychiatrique va donner des résultats …..
    Moi ma Manipulatrice à réussi à berner un Psychologue clinicien pendant trois ans de temps ( malgré mes avertissements incessants , car je connaissais le psy en question ) à chaque fois c’est moi qui passais pour le fou de service )
    Ces gens là travaillent toujours en miroir et arrivent à transférer leur pathologie folle dans leurs interlocuteurs

      • Les MPN n’ont aucune âme , ils n’aiment que leur ego , ce ne sont pas des êtres humains .
        On ne peux même pas les comparer à des animaux , ils sont plus vils qu’eux …

  149. Nous sommes passés devant JAF il y a quelques jours. Il s’en ait pris pour son grade et a encore dit des absurdités. Il s’est emporté devant JAF qui la remis en place. J’attend d’avoir la décision dans 15 jours mais je reste confiante. Pour faire appel, il faut qu’il ait des pièces complémentaires, non ??

  150. Bonjour,

    Ma femme est sous l emprise de son pere qui est Pn.
    Nous passons devant le juge pour un divorce par consentement mutuel mercredi et je ne peux pas dire oui …
    Nous avons une fille ensemble qui a 2 ans et nous nous sommes mis d accord pour une garde exclusive par la mere….
    C etait avant que je realise que son pere souffre de cette maladie et que j en deduise qu il tire toutes les ficelles
    depuis le debut….
    Pouvez vous me donner un conseil pour protéger ma fille…..?

    D avance merci

    Stephane

  151. Voilà, je me suis rendu compte que mon ex mari est un perver narcissique grâce à ma Psy. Je suis au début de la procédure de divorce.. J’ai un enfant de 4ans, il commence à ne plus vouloir aller chez son père. J’ai toujours voulu un arrangement à l’amiable pour le bien de mon fils, il va donc une semaine sur deux chez son père mais la il demande à rester chez moi plus longtemps. Son père joue avec mon fils pour me faire du mal à moi et ça marche.. Je suis victime de harcèlement morale que se soit par texto, appels, message et même à mon domicile.. J’ai peur de perdre face à lui car je sais qu’il est très fort je veux me battre pour mon fils.. Mais j’ai besoin de conseils!! Merci de m’avoir lu..

    • Vous êtes plus forte que lui, c’est entre autre pour cela qu’il vois a choisit. Ne ne lui prêtez pas plus de pouvoir qu’il n’en a, faites vous confiance. Je bataille depuis plus de trois ans, je suis restée, dans les Clouds, je n’ai pas céder à la petitesse ni les basses vengeances, je me suis appuyée sur la loi, a chaque fois. Répondant le moins possible. Aujourd’hui, 7eme procédure et divorce à peine introduit, les choses changent tout doucement. Je vais mieux depuis peu, mais je n’ai aucun regret. Faites confiance au temps et à votre enfant. Si il pervers, je crois qu’aucun accord amiable sera possible malheureusement. Si vous voulez le quitter, c’est possible, le prix est celui de multiples renoncements, de moments de solitudes éprouvants, de peine et de douleurs indescriptibles, mais si vous pouvez payer ce prix, une vrai libération est a venir, et elle viendra. Je vous l’assure.

      Faites vous confiance, appuyiez vous sur tout ceux qui peuvent être là, vous n’êtes pas seule. Ce site en témoigne et je pense peut rellement vous aider. Peut être votre famille et vos amis, parlez parlez et parlez, dites qu’il il est, vous finirez par être entendue.

      Plein de courage à vous

  152. Bonjour,
    Mon histoire ressemble à toutes les autres ici présentes :
    Une rencontre avec un homme adorable, gentil, compréhensif, qui a accepté mes enfants comme les siens au début…je suis restée méfiante un bon moment pourtant, et plusieurs signes auraient dû m’alerter, seulement je ne voulais pas voir, pas croire…
    Il venait chez moi à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, m’appelait à 3h du matin…ce qui a engendré des privations de sommeil, et ensuite des crises de migraines si importantes que j’ai dû avoir un traitement important qui a annulé l’effet de ma pilule…Bref je suis tombée enceinte ! Il est venu de plus en plus souvent à la maison, semblait content parfois, voulait que j’avorte d’autre fois…jusqu’à ce que je lui propose d’emménager pour de bon avec moi et mes enfants, dans ma maison ( j’étais enceinte de 5 mois…).
    Et là le cauchemar à commencé pour de bon et pour nous tous…j’ai d’abord été obligée d’emballer son canapé dans du papier bulle, pour le protéger dans le transport, à 4 pattes enceinte alors que j’étais en menace d’accouchement prématuré, plus de 3h !!!, ensuite , une fois le canapé à la maison, il est resté emballé pendant 2 mois, puis une fois déballé, on a eu interdiction de nous y asseoir ( et ce jusqu’à ce que j’arrive à le faire partir de chez moi…au mois de septembre dernier…). Interdiction pour les enfants de lire un livre en voiture, obligation de regarder le paysage ( voyage pour la Grèce dans sa famille : 24h de route dont une bonne partie de nuit !), on devait faire une pause (il l’avait promis à ma gyné…)mais vu qu’on était partis plus tard avec le temps que j’avais passé à emballer le fameux canapé ( trop lente…), il a refusé de s’arrêter.
    Ensuite tout était brimade, je devais faire le ménage à 4 pattes, interdiction de m’habiller avant d’avoir terminé ( çà pouvait largement prendre 5h/jour !), les enfants devaient couper l’herbe avec des ciseaux, ramasser des bouses de vaches dans le champs en face de la maison ( il trouvait çà drôle !), il avait en plus de nombreux tocs, donc le linge devait être plié tjs de la même façon à faire des piles de mêmes dimensions, de même largeur, rien ne devait dépasser sinon il fallait tout recommencer ! Une fois il a même nettoyé un endroit que j’avais oublié avec ma brosse à dent, afin que je n’oublie plus jamais…( du coup je m’étais racheté une autre brosse à dent que je cachais soigneusement et utilisais quand il avait le dos tourné…). Je n’avais pas le droit de fermer la porte de ma salle de bains, ni celle de mes toilettes, il voulait pouvoir contrôler tout ce que je pouvais y faire… Il trainait les enfants par les cheveux, nous jetait par terre, nous menaçait de mort…Rien n’était jamais bien ! Trop cuit ou pas assez, trop salé ou pas assez…
    J’ai fais venir la police en juin 2013, et en avait déjà parlé à mon médecin en avril ou mai ( il m’avait envoyé voir un psy qui m’avait orienté vers des associations…), il avait frappé ma fille de 17 ans qui étaient en train de passer son bac. La police est bien venue, mais je n’ai pas eu le courage d’aller porter plainte le lendemain , et je pensais qu’après c’était trop tard…
    Les associations m’avaient conseillé de partir de chez moi, sauf que c’était uniquement CHEZ MOI et pas chez lui…je lui avais demandé de partir, mais il le refusait…Le bail est à mon nom, les factures je les ai toujours payées toute seule ( il n’a jamais participé sous prétexte qu’il avait d’autres frais ailleurs…) et où voulez vous aller avec 4 enfants ??? Chez qui ??? Il y avait l’école, le bac…si encore j’avais été toute seule…
    Donc de juin à septembre il me promettait chaque jour de partir, et chaque jour il était là…venait se coucher dans mon lit…Quand je parle d’enfer…
    Il a décidé de partir début septembre, au moment où j’entrais en formation, me laissant dans les soucis car n’ayant du coup aucune solution de garde pour son fils, vu qu’il avait été convenu qu’il s’en occuperait, évidemment il n’en était plus question pour lui…Le but étant évident : que j’abandonne ma formation ! J’ai passé bcp de coup de téléphone et finalement j’ai trouvé une place provisoire ( jusqu’en décembre) en crèche. Bien évidemment il a refusé que le petit y aille, et vu que j’avais besoin de sa signature pour les papiers…( oui, il a l’autorité parentale car il a reconnu son fils 4 jours avant ses 1 an…). Donc on a commencé le " bras de fer"…il s’est montré de plus en plus violent jusqu’à déraper fin octobre où il m’a attrapé la main si violemment que j’ai eu un hématome qui m’a permis de porter plainte cette fois ! Les enfants ont aussi porté plainte.
    Après qqs péripéties ( il devait être déféré en comparution immédiate, mais erreur de la justice qui a envoyé le dossier dans un autre département…, puis nouvelle comparution prévue 3 semaines plus tard et là il a changé d’avocat, donc renvoi…), il a été jugé le 14 février dernier. Malheureusement mon dossier n’était pas très épais, les personnes qui pouvaient faire des attestations en ma faveur ne les ont finalement pas faites car trop effrayées par le personnage, et celles que j’ai eue, disais les choses à demi mots…toujours par peur des représailles…Heureusement il y avait le rapport de l’expert psychiatre qui le décrivait comme une personnalité psychopathologique, à tendance perverse et narcissique ( intolérant à la frustration…). Le procureur a demandé 4 mois avec sursis et mon avocate une mesure d’éloignement. Finalement il a eu 8 mois de sursis et rien d’autre !
    Donc maintenant il me suit partout où je vais, va chercher son fils à l’école…
    La garde devait être jugée le 13 février mais ( là encore !) a bénéficié d’un renvoi au 14 mars. En ce moment il se fait voir partout avec son fils, (école, commerces, amis…) et a réussi à faire de fausse attestations sur moi disant que je bats mes enfants, qu’il était paralysé par ma violence ( il a une force herculéenne ! a chaque fois qu’il m’a poussé, j’ai volé à plus de 8 mètres de distance !), il retourne chaque évènement qu’il m’a fait vivre contre moi…( une fois il m’avait enfermé dans la maison avec les enfants : il prétend que c’est moi qui l’ai enfermé !).
    Mon avocate m’a prévenue qu’il risquait tout de même d’avoir la garde de son fils, j’en ai une peur panique! Mais que faire ???

    • Le 5 mars il aurait pu me tuer sans l’intervention de deux hommes qui passaient par là ( une chance, car il m’avait attiré dans une partie de mon quartier plutôt très sombre et non fréquentée…).Il a tenté d’écraser ma tête dans la portière de sa voiture à plusieurs reprises alors que je me penchait pour parler à mon fils et m’a donné d’autres coups ( je ne me souviens que du premier coup de portière…). Il a été placé en garde à vue, j’ai vu le médecin légiste, porté plainte, les témoins ont déposé…malheureusement ce monsieur a fait une phlébite en garde à vue ! Donc suspension de la GAV, hospitalisation( 5 jours…) puis reprise de la garde à vue. Le parquet demandait la comparution immédiate et le placement en détention provisoire, mais étant donné son "état de santé" il a été relâché et placé sous contrôle judiciaire seulement avec renvoi du jugement au 3 avril en juge unique ! Comme s’il n’avait presque rien fait ! Il va donc pouvoir comparaitre libre et pendant ce temps préparer sa défense…essayer d’intimider mes témoins sans doute…peut-être va-t-il encore essayer de me toucher ( tenter de me tuer, prendre son fils…)…Rien ne me protège et surtout pas la justice ! Nous sommes passés vendredi dernier devant le JAF qui ne rendra son verdict concernant la garde seulement le 22 avril en attendant ses droits restent identiques aux miens ( mis à part qu’il n’a pas le droit d’entrer en contact avec moi d’une quelconque manière que ce soit, enfin s’il respecte cela…). Cette fois-ci je ne suis plus une femme violente avec les enfants, juste limite alcoolique et il aurait fait vivre toute la famille, lui qui vivait entièrement à mes crochets…Mon avocate me demande de fournir des attestations qui pourraient prouver son incapacité et sa dangerosité vis à vis de son fils, mais comment prouver qq chose que personne ne pouvait voir ??? Il m’avait isolée du reste du monde, personne, sauf ceux qui font des attestations contre moi aujourd’hui, ne peut dire qu’il ne s’est jamais occupé de son fils…Je sens que je vais le perdre…Il m’a frappé, frappé mes autres enfants, à failli me tuer, il y a des témoins, mais vu qu’il nie encore les faits je crois qu’il va encore s’en tirer…Je me dis que la justice on doit se la faire soi-même, au moins on peut peut-être retrouver le sommeil…
      Pour dire que je comprends ces autres femmes, çà n’arrive pas qu’aux autres, pas qu’aux seuls " cas sociaux", pas à des femmes idiotes ou sans caractère…Cela peut arriver à chacune d’entre nous, c’est comme dans les films sauf que dans les films il y a en général une fin heureuse alors que dans nos cas, le cauchemar est sans fin…

      • Enigma, vous me faites peur….n’avez vous aucune famille ou trouver refuge jusqu’à la date de réception du jugement. Vous ne pouvez pas rester seule au vu de la violence qu’il vous a fait subir…..il semble déterminé et prêt à tout……
        Protégez vous….

  153. Bonsoir,
    Moi aussi victime d’un PN :/
    J’ai vecu 2 ans avec lui, un enfant de 5 ans avec ce moins que rien.
    J’ai appris fin decembre 2012 que lorsque il prenait le ptit le week end, qu’il ne s’en occupait pas , il demandait a sa compagne du moment de s’en occuper. Il ne payait rien car jamais d’argent, donc ses copines du moment payaient. Il na jamais payé un seul cadeau d’anniversaire ni de noel a son fils. Ses 3 dernieres ex ont ete victimes de ce PN.
    Il les a ruinées comme moi autant financierment que moralement.
    J’ai appris des choses horribles sur lui et malsaines, j’ai honte d’avoir donné un pere pareil a mon fils.
    Ni aurait-il pas un moyen de faire connaitre ce genre de personnes pour eviter qu’ils ne fassent d’autres victimes?! Une emission?
    Si j’avais su que ce genre de personnes existaient, je pense que je ne serait pas tombé aussi facilement dans le panneau .
    Je suis prete a participer a une emission pour denoncer qu’il existe des PN
    Aidez nous a qu’ils ne fassent plus de victimes! Car je ne sais comment faire.
    Merci

    • Il y a énormément d’émissions, de publications presse et de sites sur le sujet.
      Je crois qu’aujourd’hui on ne peut plus dire qu’il n’y a pas d’information.
      Le problème est que, malgré les information, les victimes potentielles se laissent toujours attirer par le chant des sirènes !!!
      C’est à ce niveau là maintenant qu’il faut agir …
      Si vous êtes dans la région parisienne, je puis vous proposer de participer à une émission TV. Une journalistique m’a contactée hier et nous cherchons une victimes qui accepterait d’y participer…
      Cordialement, Geneviève SCHMIT

    • Votre histoire ressemble étrangement à la mienne. 2 ans avec ce pn; une petite fille de 19 mois.Et 3 ex dépouillées financièrement, qui ont vécu des violences. ….et aucune n a porté plainte. Je suis la 1 ere. 10 jours d itt pour menace s de morts et 1 ans que j ai porté plainte et rien pour l’instant. Courage

  154. Non je ne suis pas d’accord , il y a peu d’émissions sur ce thème et de publications de presse au niveau natiional…..
    C’est vrai que de plus en plus de sites et de blog sur ce sujet se constituent et c’est tant mieux …….
    Les informations il faut vraiment bien les chercher , surtout que personne ne veux en parler et n’y croit vraiment , il faut être une victime pour s’interesser vraiment aux MPN ……
    C’est un sujet qui dépasse tout le monde et est trop méconnu ( des manipulateurs pervers narcissiques il y en à partout et même au plus haut niveau !!!! )
    Comment peut -on en sortir quand les personnes qui sont censées nous sortir de là ou nous défendre sont eux mêmes MPN ou se font leurs complices .
    Quand à jeter la pierre aux personnes qui se laissent leurer par les pervers narcissiques , ce n’est pas faire preuve de fair-play quand on sait les souffrances endurées par les victimes ……
    Allez dire à des victimes de sectes qu’ils étaient complices de leur gourous …..
    Je sais les psys disent que les victimes se font les complices des MPN alors qu’ils prennent notre place on verra s’ils feront mieux …..
    Oui il faut aider toutes les victmes ou futures victimes rapidement en les informant beaucoup mieux car même quand on vit au quotidien avec un ou une MPN on ne voit souvent rien et on se laisse entrainer dans la folie de l’autre et on en crève ….
    Merçi de nous aider et de ne pas nous juger ……

    • Bonsoir,
      Je serais bien mal placée pour "juger" étant donné que je suis passée par là tout comme vous !
      Je sais ce qu’est l’emprise !!!
      Et je sais aussi ce que sont les conséquences sur la durée …
      Le fait est pourtant qu’il ne se passe pas 10 jours sans qu’un journal ne parle de cela, et pour la TV c’est très fréquent aussi …
      Je suis moi-même sollicité constamment !
      Et en ce qui me concerne, tout comme d’autres personne engagées, j’écris et diffuse constamment.
      Mais il est également vrai que ce ne sera jamais assez …
      Là où je suis parfois en colère, c’est lorsque un évènement comme récemment l’assassinat de Rachel par son mari … les victimes se mobilisent un jour… deux ou trois si je relance constamment et puis … plus rien … le désintérêt et le retour vers le ronron habituel. Pourtant, ce type de drame, peut aussi devenir un tremplin pour diffuser ENSEMBLE et aider les autres femmes …
      Il nous est constamment demander d’agir … et on le fait … Mais … pourquoi les victimes qui se disent prêtes et engagées ne le sont que par l’intention ?
      Amicalement, GS

      • Pour ma part, au contraire, s’il est certain que chaque semaine, il se passe des horreurs, je trouve que tres tres rarement, les déviances de caractère sont évoquées. Il est beaucoup plus facile de parler de crime passionnel ou de jalousie excessive, ou de parent désespéré, que de dire clairement, pervers narcissique.

        Combien de reportages pour évoquer vraiment cette folie ?
        Peut être un ou deux sur les chaînes payantes, celles qui osent…..mais sur les chaînes publiques, rien. Ou alors à des heures que personne ne regarde.

        Pour en avoir côtoyé un durant 18 ans, sans me douter de ce qu’il était, relevant tout au plus à quel point il devait être incroyablement patient pour vivre avec moi qui était si minable, si j’avais vu un reportage, peut être aurais je compris que je vivais avec un monstre.

        J’aurai aussi pu partir en conservant une partie de nos biens.

        Aujourd’hui, je réside en caravane, pendant que lui s’est attribué notre maison "légalement"…. Pendant qu’il multiplie les voyages,
        Heureusement la résidence de notre enfant m’a été attribuée, chançe….hasard?……

        Voilà pourquoi peut être vous ne trouvez pas l’implication que vous aimeriez……
        Les enfants………

        Quand les procédures sont sans cesse remises en jugement parce que le PN les multiplie, comment voulez vous que l’on parle de ce que l’on a vécu……comment se passeront les échanges avec le PN ensuite ?…..

        Parce que le père de ma fille, ce n’est peut être pas le cas de chacune de ce forum, mais lui…..il passe sa vie à me pister……sur le net, PARTOUT
        Les huissiers font fortune à certifier qu’en suivant tel ou tel lien…..ils ont trouvé un écrit de moi à joindre aux prochaines conclusions.

        Ses conclusions qui doivent peser 10 kg, alors que les miennes doivent faire cinq petites pages.

        Je repense à ces moments ou les nausées me vrillaient au sol, quand notre enfant était chez lui, que je mourrais littéralement de peur à l’idée qu’un gendarme puisse venir me dire qu’il était arrivé un drame.
        Quand il ne voulait pas la ramener, quand personne, PERSONNE ne prenait au sérieux mes angoisses.

        Aujourd’hui, elle a grandi, je me tranquillise en me disant qu’elle est grande et capable de discernement, elle se battrait pour qu’il ne prenne pas sa vie. (Même si je n’ai JAMAIS évoqué mes craintes du pire avec elle)

        Mais témoigner, être reconnue par lui, ramènerait sa colère, son désir de vengeance……toujours actif, je le sais bien.

        C’est une immense solitude que la victime d’un PN côtoie.
        Un désespoir presque quotidien.
        Le 21 avril 2014, cela fera 5 ans que je l’ai quitté……..et pourtant, il fait partie de ma vie, encore……même si il ne dirige plus tout, comme avant……

      • Bonjour Geneviève,
        Vous parlez d’agir, de faire……
        Ne pensez vous pas qu’Enigma est dans l’urgence…..elle est vivante, mais en très grand danger, ne pensez vous pas.

        Voilà un exemple concret de ce que vivent les femmes qui veulent sortir de l’emprise, la terreur…….les coups….et peut être la mort.
        Je sais bien que le cas de Rachel vous a fortement secouée, mais il me semblerait judicieux d’aider Enigma qui est encore en vie.
        Je suis prêté à verser une aide (petite) mais si chacun participe, elle pourrait être logée dans un endroit sécurise le temps que son jugement arrive…….
        Je vous en prie, vous pouvez peut être l’aider……la contacter pour savoir ce dont elle aurait besoin.
        Pardon, mais son histoire m’a bouleversée……..

      • Bonjour Littlelena,
        Je n’ai malheureusement pas eu le temps de lire tous les message d’Enigma mais j’ai pourtant perçu un problème gravissime…
        Ce que je propose serait qu’elle me contacte directement afin que je puisse voir avec elle comment tenter de l’aider au mieux.
        Elle peut me joindre par mon site ou me laisser un texto sur le 06.43.43.15.79 si elle est en France.
        Je ne peux aller par moi même vers elle, même si je le voudrais…
        Merci à vous toute pour la merveilleuse entraide que vous avez su apporter dans ce blog …
        J’attends son appel…
        Bon courage à toutes ! Geneviève

  155. Bonjour. Je vous tiens au courant de la situation. le jugement est arrivé et notre enfant reste toujours chez moi. J’attend de voir si monsieur fait appel (je le saurais vers le 5 avril). Il s’est présenté le jour du jugement sans avocat (le dénigrant même, le juge n’a pas apprécié) et m’accusant de multiples aberrations sans fondements ! Il s’est fait tapé sur les doigts par le juge qui lui a dit qu’il fallait qu’il tourne la page et que le tribunal n’était pas là pour lui apporter les preuves de ses allégations !Aujourd’hui, il est venu chercher notre enfant pour "son week end et sans raison apparente (si ce n’est qu’il la grondé pour rien en arrivant et qu’il s’est réfugié dans mes bras), m’a insulté et m’a menécé de me "casser la gueule " si je ne le lachais pas car c’était "son" week end. J’ai laissé notre enfant choqué de l’attitude de son père et de la situation. ça me fais mal au cœur !! J’attend dimanche qu’il le ramène mais j’avoue qu’il me fait peur Et pour moi ET vis à vis de notre enfant ! Que dois je faire maintenant que le jugement à été rendue ? Demandé à ce qu’il vienne le chercher dans un lieu public, demander que toujours quelqu’un soit là quand il vient le chercher ? Je pensais qu’il se calmerait et je me suis trompée !! C’est invivable !! Comment réagir vis à vis de lui ? Que répondre à mon enfant quand il me demande pourquoi son père me parle mal ? Notre enfant à 4 ans… J’ai l’impression qu’il ne s’arrêtera jamais !!

  156. Bonjour, je suis d’accord pour participer à l’emission TV,je suis en region parisienne. j’en ai parler aux ex du pere de mon fils, elles sont d’accord pour temoigner, mais ne souhaitent pas etre vu a la tele.
    Contactez moi si c’est toujours d’actualité.
    Cordialement
    Carine

  157. Tout à fait d’accord et même à 100% avec Littlelena et Regerat !!!! Vous lire me "rassure" ou plutôt me fait me dire " ah tu vois que ce que tu as vécu, que ce que tu dis mais qui paraît tellement irréel, limite fabulatoire, et bien, d’autres aussi on eu ce vécu quasi similaire et personne ne veut les croire comme toi ou on du mal a le croire tellement tout ceci dépasse l’entendement !!!! " Je ne vais pas dire que vos témoignages me font du bien , oh non, mais je connais votre souffrance , votre frustration à ne pas être reconnue comme "victime " et non coupable d’avoir vécu et subit ce PN….moi aussi je dis qu’il veut me voir tout perdre, me voir finir dans un minable appartement, me dépouiller de tout et je constate à vous lire qu’ils finissent presque toujours par parvenir à leurs fins !!! Leur parole est d’or, ils détiennent la vérité, n’ont pas à prouver que ce qu’ils disent est vrai par contre moi, je dois en donner des preuves !!!! Lui peut dire ce qu’il veut, moi je n’ai pas le droit de penser qu’il agit pour me nuire…..Il m’avait dit qu’il me pourrirrait la vie, que j’allais en ch…., il m’a menacé, manipulée, influencée,intimidée, conduite à faire 2 tentatives de suicide, pris mes enfants…..Ben oui, ma pauvre dame, vous avez à faire à un PN, et oui….mais n’attendez pas réparation de la justice car elle n’est pas là pour ça !!!!! Voilà ce que m’a répondu une juriste.J’ai été victime mais comme vous le dites peut être aurais je ouvert les yeux plutôt sur ce mal qui me rongeait depuis tant d’années et dont je ne connaissais pas la cause si j’avais été informée …..et quand bien même on en parle maintenant, la réponse devient :" ah ben oui, ça c’est facile, c’est la théorie psy à la mode, votre ex est un PN !!!! " Globalement, c’est de notre faute "pauvres" que nous sommes d’avoir été trop connes et pas assez malignes pour ne pas nous laisser manipuler !!!!!
    Ma propre avocate semble même lui donner plus de crédit qu’à moi ; lui peut m’attaquer , impliquer les enfants ….et moi, faut que je courbe l’échine.Lui peut être incisif,incohérent, flou même remettre en question des certificats médicaux ….oui, il a le droit de tout; en fait , il n’a pas le droit de tout mais comme il est immoral et se fout de la loi qu’il contourne, rien ne semble l’atteindre!!! J’hallucine quand avocats, juristes me disent que c’est comme ça, qu’on ne peut rien faire puisque rien ne les atteint et que si mes enfants m’ont quitté c’est que j’ai conduit la justice à les confier au père !!!! Et oui, c’est une véritable torture mentale….vous me lisez peut être et vous vous dites que je suis fêlée, que je divague; il arrive un moment où la folie nous guette tant l’incompréhension des autres est grande.Moi, ça fera bientôt 2 ans que je ne lui ai pas parlé , plus aucun contact direct mais je dis qu’il m’atteint toujours sournoisement par le biais des enfants : nouvelle incompréhension "mais enfin, comment peut il vous faire du mal puisque vous ne vous parlez plus !!!!!" Ben voyons, je suis capable de voir quand les mails envoyés par ma fille sont bien d’elle, ou de lui ou incité par lui qui souffle la "bonne "parole qui assassine !!!!!
    Comme tu le dis si bien littlelena :C’est une immense solitude que la victime d’un PN côtoie.
    Un désespoir presque quotidien.
    Je rajouterais une rumination sans fin, matin midi soir, voilà la prescription….une omnibulation de chaque instant m^me au cinéma, même avec des amis , même quand tu fais du sport…..c’est obsédant , une gangrène de l’âme, jamais ton cerveau ne te laisse de répit par rapport au mal qu’il t’a infligé, il est marqué au fer rouge et te rappelle inlassablement la souffrance que tu as subit longtemps , bien trop longtemps si bien que même la mort de ce bourreau n’apaiserait pas cette souffrance…..
    Par chance mon fils ne me rejette plus, enfin pour le moment car le PN rôde toujours , alors je ne me fais pas trop d’illusion……
    J’aurais tellement à dire aussi mais tellement peu entendue par ceux qui auraient le "pouvoir" de le contrer mais qui ne veulent pas se lancer sur ce terrain glissant…..Nous sommes dans une impasse, dans des sables mouvants mais solidaires vous et moi dans notre malheur et c’est déjà beaucoup …..
    Courage à vous, et merci si vous m’avez lu…..

    • Petite Pat, le rythme et les mots me font penser qu’il s’agit de celle qui écrivait sous ce pseudo terrible "ex maman", si je ne me trompe pas, je suis ravie d’avoir de tes nouvelles.

      Nos histoires se ressemblent parce que certainement leurs comportements se ressemblent. Ce qui m’avait d’ailleurs tant déstabilisée quand je l’ai découvert. Comment ces êtres peuvent ils être tant schématisés et finalement si peu détectés, par l’ensemble des personnes chargées d’assurer notre défense……

      Combien de fois me suis-je heurtée à ces mots blessants, "vous êtes sûre, actuellement c’est un phénomène de mode, tout le monde est pervers" et puis, lui….jamais de violence, aucun coup….aucune preuve. J’aurai du me dire que j’avais de la chance, pas de violence physique et bien j’ai fini par me dire qu’il aurait mieux valu qu’il me frappe, j’aurai pu justifier …..prouver, puisque pire que tout il faut sans cesse prouver.’.ce qui est impossible.

      Finalement, je me suis muselée, je ne l’évoque plus qu’ici……pour ne pas être prise pour une folle, une menteuse. C’est d’ailleurs ce que lui met sans cesse en avant, ma folie……

      Je me souviens d’un film que j’avais vu avec lui au cinéma, "l’associé du diable" un film qui m’avait laissé sans voix, vide, malade en 1997. Sans que je n’avais expliqué pourquoi, en sortant de la séance, il m’était impossible de remettre mes émotions en place alors que lui avait trouve ce film génial.

      Aujourd’hui pour l’avoir revu, toujours avec un sentiment de malaise extrême,,je sais pourquoi……
      La manipulation perverse……mon esprit l’avait détectée, mais même si je commençais à me poser des questions dans mon couple, mon cerveau était incapable de me dire…..c’est ÇA, c’est ça que TU vis et qui te rends si nostalgique…….

      La fin est différente, l’actrice en a perdu la raison et la vie, moi non……je suis toujours là……oscillante entre deux monde…..la raison et l’abandon…….

      Je ne peux qu’espérer que tu vois tes enfants te revenir…..ils grandissent……..chaque nouvelle d’eux est une petite victoire de toi sur lui………

      • Oui c’est bien moi …plutôt perspicace!!!! Je suis "démasquée"!!!!!non, je plaisante, ça n’est pas le but……j’ai changé de pseudo effectivement; Mme Schmitt m’avait dit qu’il n’existait pas d’ex maman et c’est vrai que quoi qu’il arrive, qu’ils le veuillent ou non, c’est moi qui les ai mis au monde !!!! Il faut dire que vu tout ce que j’ai pris dans la gu…., j’avais fini par me dire que le père, la justice, éducateurs, enquêteur social, avocats…..voulaient en arriver à me déposséder de mon rôle de mère et de guerre lasse, ce pseudo venait confirmer que je rendais les armes, que je ne voulais plus me battre, qu’ils avaient gagné.

        Moi aussi j’ai cru devenir folle, j’ai même pensé souffrir de troubles bipolaires graves …..ma thérapeute m’a tout de suite dit de m’ôter cette idée de la tête….le vrai malade ce n’est pas moi, déjà parce que je me rends compte que j’ai besoin qu’on m’aide et que même si j’aimerais avoir raison pour tout à 100 %, j’admets avoir été dans l’erreur de jugement et de comportement par moment.

        Je me retrouve quand tu dis que tu aurais aimé qu’il te frappe ; moi aussi je l’aurais souhaité par moment pour que" ça "se sache !!!! Mais tu sais, ils ne nous auraient pas cru , auraient dit qu’on s’était infligé nous même ces coups !!!! Je ne crois plus en la justice.
        Toutes les notes d’information sur la violence psychologiques me font hérisser le poil car je les ai contacté aussi et même là, ils doutent, te demandent ce que tu cherches réellement , que c’est facile d’insinuer des trucs….bizarre non ??? de ne pas avoir une écoute un tant soi peu compatissante ou simplement rassurante de la part d’un organisme qui est sensé militer contre les violences psy …..pourtant, je sais que ce que j’ai vécu n’est pas normal, je sais que le diagnostic qu’on fait certaines personnes concernant mon ex est vrai .je sais que je ne mens pas,car mon récit ne peut pas avoir été inventé et quand enfin on te dit "mais Madame, fuyez ce pervers, il en va de votre vie !!!! " alors là, tu en restes bouche bée :"mais vous me croyez ??? " "oui Madame, car je ne vous connais pas, je n’ai pas de partie prenante pour l’un ou l’autre de vous 2 , je connais les effets de la manipulation perverse et votre récit , vous ne pouvez pas l’avoir inventé " Ce jour là, je m’étais confiée pour la 1ère fois à une assistante sociale qui , par chance, avait suivi des formations sur ce thème….malgré tout, elle ne peut malheureusement que constater que les moyens pour les vaincre sont quasi inexistants et quand bien même , la lutte est perdue d’avance car ils ne renoncent jamais et usent leur victime à petit feu.
        Moi, j’espère qu’il trouvera un autre bouc émissaire , en ce moment c’est "mon tour" mais quand nous étions ensemble, c’est vrai qu’il avait toujours qq un dans le nez, qq un qui était responsable de ses échecs ou manquements : ses parents, ses frères et soeurs, ma tante, ma soeur, mes parents, un collègue à lui…mon fils commençait a devenir son souffre douleur, alors je me suis interposée parfois, je le regrette comme ça mon fils aurait subit et vu quel homme est réellement son père….j’ai cru bien agir pour le préserver et le protéger….

        Le sujet est intarissable, l’apaisement de si courte durée que parfois ce blog est la seule écoute qui procure du bien……car le temps passe et l’entourage voudrait qu’on aille bien, qu’on passe à autre chose, qu’on arr^te de se torturer comme si on aimait ça finalement….l’entourage ne peut pas comprendre ce que représente ce mal qui nous ronge; on ne divorce pas d’un PN comme d’avec un autre homme et ça, personne ne peut le comprendre.

        Bien à toi Littlelena……(de quelle région es-tu ? pas de ville , juste la région)

  158. Je suis du Vaucluse, une belle région…..juste à côté d’Avignon. Quand j’ai voulu le fuir, pour qu’il cesse d’être présent partout quand je l’ai quitté, ce sont ces pierres blanches qui m’ont plu. Je m’y suis immédiatement sentie bien…..étrange comme un lieu peu apaiser.

    Et puis cela mettait 220 km entre lui et moi, je ne regrette rien, même si pour cela j’ai laissé des amis. Je les lui ai laissé d’ailleurs, parce que le père de ma fille n’avait pas d’amis, les miens avaient tous un truc. Ils étaient cons……radins……nuls…..mais il a jugé bon de se les approprier…..pas tous…….mais certains oui, juste le temps de s’assurer que les liens que j’avais avec eux étaient rompus…..avant de les abandonner……parçe qu’ils étaient cons……nuls…..bref….

    Dingue de s’apercevoir que personne ne trouvait grâce à ses yeux, pas même ses propres parents sur lesquels il pouvait déblatérer des propos qui m’horrifiaient. Genre "ma mère (qui le considère comme un dieu) est une connasse"…..

    Je crois qu’ils sont similaires dans leur égocentrisme.

    Tout comme toi, j’ai cru souffrir de troubles psychiques, je ne suis pas certaine aujourd’hui encore de ne pas en avoir……
    Un jour je me dis que je vais bien, que tout cela est surmonté, je me sens forte et invincible…..un peu plus tard, je m’effondre, je me sens nulle et stupide, …..inutile…..un boulet comme il se plaisait à me le faire savoir. Pas ouvertement bien évidemment, mais il me le faisait comprendre, ou alors il me le disait "tendrement" avec un sourire étrange.

    Le sourire aussi, absent…..cet homme ne sait pas sourire, encore moins rire…..
    Tout au plus il fait une mascarade de sourire, un étrange rictus, c’est indéfinissable.
    (Encore aujourd’hui quand ma fille ramène des photos, il n’y en a aucune avec un sourire, ou alors ce truc/rictus)
    J’en avais oublié de sourire et de rire…..
    Pleurer était un signe de faiblesse, il n’y a que les faibles et les perdants qui pleurent…..ou les PD, quel rapport ? Je n’ai jamais su…..
    Malade, fatiguée…..pareil..des gens qui se plaignent sans cesse. Mais lui, il avait des maladies de fou….et surtout SON rhume qui le clouait au lit….mourant :-)

    Mais lui, il avait le pouvoir de l’argent.
    Quand je lui ai annoncé que je partais, il m’a menacée et dit " fais très attention, si tu pars tu n’auras rien, si tu restes tu auras tout"
    Quelques jours plus tard, il me disait m’aimer à la folie pour que je revienne puis dans la foulée devant mon refus " tu reviendras en rampant à genoux"
    Jolie déclaration d’amour…..!!!!!

    Aujourd’hui je vais mal, alors pardon si je m’epanche…….
    Merci Petite Pat……..bravo pour ton énergie…….

    • C’est encore moi…demain, rdv avec mon avocate pour argumenter contre Mr.Chaque rdv de ce genre me perturbe, je n’en dors plus, je rumine encore plus , j’ai peur d’oublier des éléments importants pour prouver mes dires et justifier au mieux mes arguments.Là, je suis sensée me "battre" pour ma prestation compensatoire , que, celà dit en passant mon avocate m’a déjà prévenue depuis le début, je n’aurai pas….mais qu’il faut que je demande quand même car si je la demande pas, ben forcément je l’aurai pas…..On est en plein délire me direz vous !!! Ben oui, ben oui….suite logique des choses non ??? Pourquoi la situation serait-elle "normale ??? 20 ans de vie commune, mise entre parenthése de ma carrière pour élever les enfants, disparité de salaires et bla et bla …oui, mais c’est sans compter que Mr assume ses enfants, encore faut il voir dans quelles conditions !!! Mais ça , comme le reste ça n’est que mon avis qui ne compte pas …..Globalement, je n’ai aucun droit, tout juste celui de respirer , limite celui de vivre puisque même ça je n’ai pas su le faire correctement!!!! Vraiment trop conne cette pauvre fille !!!!!
      Les grands criminels ont droit à un avocat et il se bat pour eux , cet avocat de la défense !!!
      Je ne suis pas une criminelle mais j’ai encore moins de droit qu’un assassin….Forcément, moi j’ai encore à perdre en dignité, en finances, en parentalité; j’imagine que c’est jouissif pour la justice que me casser comme ça; visiblement, je ne vaux pas la peine qu’on se démène pour moi.C’est tout juste si mon avocate ( j’en ai déjà changé une fois) ne prend pas partie pour mon ex,quel soutien !!!!!
      J’aimerais savoir pourquoi ? Je la paie pour défendre mes intérêts mais elle est juste là pour encaisser: ses notes ne sont pas correctes, approximatives et pas assez incisives à mon sens comparées à celles de la partie adverse.
      Toute cette histoire me ronge et je sais que même quand mon ex aura encore eu gain de cause, ma fille ne reviendra pas car il l’en empêchera alors mon calvaire durera à vie .Il tient mon destin entre ses mains et il le sait , il le dit "Mme déprime car elle ne voit pas sa fille " , de quel droit dit il celà et la faute à qui ????!!!!!!!
      Quand elle fait un geste vers moi, il s’arrange pour qu’elle fasse machine arrière…..Vivement qu’il trouve un autre bouc émissaire, qu’il jette ma fille comme il a jeté toute les autres personnes dont il n’avait plus besoin !!! Alors elle reviendra peut être mais d’ici là, il la manipule et influence ses décisions.
      C’est un être toxique qui casse tout ce qu’il touche; ma fille se prépare un avenir bien terne , j’espère qu’elle prendra vite son indépendance et comprendra qu’elle doit faire une thérapie pour mieux vivre car c’est impossible qu’elle vive bien à son contact.Mais il s’arrange pour la rendre dépendante de lui et redevable comme il l’a fait avec moi ; si moi je l’ai pensé, elle qui est si jeune n’a pas besoin d’être beaucoup convaincu….pffff, quel gâchis !!! et dire qu’il s’est placé en sauveur de ma fille contre moi, sa mère !!!! Et oui, quel beau chevalier servant…..

      Voilà, encore et toujours les mêmes rengaines ….quand la page se tournera t elle enfin pour ne plus être qu’un mauvais souvenir ????

      • Ahhh, les avocats……un beau et long sujet.

        J’en suis à la troisième.
        La première, je n’y connaissais rien, on me l’avait recommandée, je lui ai confié ma défense, les yeux fermés, j’étais naïve de croire qu’elle avait faire puisqu’elle avait le savoir……’un an après, peut être parçe que j’étais désespérée, une autre connaissance me dit, "elle est nulle, va voir le mien à Toulon, c’est un ténor"

        Ok, je change, pour le ténor…….un tout petit canari avec un ego du quadruple de sa taille, mais il parle si fort et sans jamais m’écouter, que le voilà avec mon dossier. Je ne suis pas sûre de le oui avoir confié, mais il a dit s’occuper de tout…..et ma foi, je l’ai cru….

        Erreur……dossier bâclé, traité en urgence le matin de l’audience, je découvre que l’on peut payer un avocat au prix du ténor, mais que c’est un stagiaire qui vient plaider…..ça fait super cher la plaidoirie. Surtout que le dossier est truffé d’erreurs, mon adresse est fausse, les phrases empruntées, détournées, les pièces absentes, des contrevérités complètement folles et des demandes astronomiques qui sans justificatifs ont du faire rire aux éclats la juge…..
        Je me demande comment ce ténor peut avoir une telle réputation de vainqueur…..
        Bref…….c’est la catastrophe, et donc je m’adresse à une troisième avocate, depuis juillet 2013, mais le petit canari refuse de transférer mon dossier et bien évidemment moi, peu maline ou trop crédule, je lui avais confié des originaux. En fait, je pense que c’est tout simplement égaré :-) à part ses bracelets hermès et ses costumes burberry, il ne devait pas se préoccuper de grand chose.

        Alors cette troisième avocate, pour le moment me fait bonne impression, mais il est vrai que je n’ai pas encore eu de jugement avec elle.

        Je çrois qu’il faudrait une notice détaillée, pour savoir comment procéder avec un avocat.

        Avant j’attendais leur demande pour fournir des pièces, je transmettais. Ils doivent avoir de gros problèmes de secrétariat……trop occupés, elles étaient perdues…

        Avant je demandais les conclusions, je les lisais, les annotais, les retournais pour finalement arriver au jugement avec des conclusions qui n’avaient pas été rectifiées. Désolant…..

        Maintenant, je transmets les pueçes par mail, et puis par courrier, ce sont des copies avec un mot.

        Je demande aussi systématiquement les pièces de la partie adverse, je fais un petit courrier qui récapitule les pièces transmises, tout cela est numéroté. Ce qui fait que j’arrive un peu mieux à m’y retrouver, mais j’avoue que quand je suis face à l’avocat et qu’il me réclame un document, je fouille, je cherche, je m’énerve, je me sens nulle et improductive. C’est un désastre.

        Y a t’il une méthode ? Je suis bien loin des avocats que l’on voit à la télé, qui cherche des pièces, des preuves……
        Moi, j’ai l’impression de devoir tout faire et encore ce n’est pas fait comme je l’aurais souhaité.
        A croire que l’avocat est tout puissant de votre vie, parce qu’il s’agit de cela, c’est toute votre vie qui dépend de ces pauvres jugements.

        Ils peuvent aisément nous anéantir…….

        Petite Pat, pour ton entretien, tu devrais le préparer, noter les points que tu voulais soulever, de façon à ne pas perdre le fil.
        Les pièces, je les scanne sur mon téléphone au moyen de l’application Dropbox, ce qui fait que maintenant, elles sont disponibles immédiatement quand l’avocat les demandes, je clique et envoie sur l’imprimante dans son bureau.

        Des que je sors je prends cinq minutes dans ma voiture pour prendre des notes, me souvenir, noter ce que j’ai remis comme pièces.
        Mais tout cela est usant, je l’accorde.
        Enfin, je te dis ça, sans avoir trouvé la formule satisfaisante, je m’y perds encore beaucoup……

        Lui, le père de la fille semble beaucoup plus ordonné que moi……il est vrai qu’il a beaucoup plus l’habitude de compiler des pièces, de faire ses dossiers.

        Bats toi pour ta prestation compensatoire, tu as bien raison.
        Raison aussi quand tu dis que si tu n’en demandes pas, tu n’en obtiendras pas.

        C’est tellement difficile que parfois on voudrait juste la paix, baisser les armes, se rendre……

  159. Non je n’ai nulle part où aller…ma famille est trop loin…Je ne rentre pas dans la "cadre" pour bénéficier d’aides qui sont surtout sociales, le logement est à mon nom, et avec 4 enfants impossible d’être hébergée chez des amis…De plus je suis en formation( plus que 3 mois !) et il y a la scolarité des enfants…J’ai l’impression que je vais devenir folle de vivre dans cette angoisse permanente…IL est dehors tout puissant…chaque matin je fais le tour de ma voiture pour vérifier que les pneus ne sont pas crevés, je vérifie la grille que je ferme à triple tours tous les soirs ( je compte!) et que je retrouve parfois ouverte ou juste fermée à double tours (il a les clés…j’ai changé la serrure de la porte d’entrée, la grille il peut la sauter alors…) il me montre qu’il est là…qu’il m’observe, me suit…Chaque jour qui passe je me dis que c’est un jour de vie de gagné, mais je n’ai plus de sourire, je n’arrive pas à comprendre cette justice qui lui permet de de continuer à exercer cette pression sur moi, peut-être qu’il fera ce qu’il a dit, ou peut-être pas…
    Merci Littlelena… au moins tu sais de quoi je parle…

    • Enygma, c’est tout simplement terrorisant la vie que vous décrivez et à distance angoissant au possible.

      Je me dis que c’est là que nous devrions nous montrer solidaire et que nous sommes impuissantes…….

      Enygma, que faire ?….. Vous dites que vous n’entrez pas dans le cas du social, et que vous n’avez pas d’amis et de connaissances, mais êtes vous certaine, vraiment personne ? Qui pourrait durant un temps dormir chez vous ou vous accueillir ? Votre famille est loin certes, mais vous pourriez toutefois demander un peu d’aide, une présence auprès de vous…

      Vous pourriez déposer une main courante régulièrement quand vous constatez que votre porte est ouverte……
      Prenez à chaque fois les documents qui justifient de la violence dont il a fait preuve……
      Demandez à chaque fois à la police de vous protéger…….parlez de votre peur….
      Surtout ne restez jamais seule ….

      C’est dans des cas comme le votre, que l’on sent que finalement rien ni personne ne bouge pour la protection des victimes……cela m’effraye…..

    • si ton dernier a moins de trois ans, tu peux demander à résider temporairement en résidence mère enfant (rme). je l’ai fait pendant un mois, le temps que le délai légal de partagé le domicile conjugal soit expiré, demande l’appui de ton avocate pour y avoir accés. c’est un droit ! et ce n’est pas lié aux conditions de ressources ni au fait d’avoir un appart… ce qui était également mon cas.
      je t’assure, en rme j’ai enfin pu respirer et donner à mes enfants un suivi adapté (éducateur et psy) pour faire tampon avec le père. même pour une durée courte, c’est une véritable bouéee… fait la demande…… une fois passé l’entretien avec la psy et quand tu lui auras raconté ton histoire, je suis sure que tu obtiendra une place… et elle pourra t’aider et t’appuyer au quotidien

      • C’est juste que je ne pourrais pas me permettre de payer deux loyers…De plus si je laisse la maison il risque de venir la visiter, détruire ce que j’ai…Je ne pourrais pas partir de la maison avec tous mes papiers ni avec les choses auxquelles je tiens forcément. Il vivait chez moi, il en est parti, c’est la menace de sa présence autour qui me terrifie…Les voisins le voyaient il y a encore quelque temps : il gare son camion un peu plus loin et vient jusqu’à la maison en longeant les voitures garées le long du champ en se baissant pour voir ce que je fais chez moi…Enfin c’était juste avant l’interdiction de m’approcher, pour le moment personne ne semble l’avoir vu… Le problème c’est qu’il nous a suivi pendant des mois, il sait où on va et à quelle heure donc même si on vivait ailleurs il peut continuer à nous suivre dans nos activités journalières…j’ai essayé de changer pas mal de choses, mais pas l’école des enfants, pas mon lieu de formation…L’expert-psychiatre qui l’a vu ( le Dr Boquel ) a bien dit que c’était un pervers, que c’était une personnalité psychopathologique, qui ne supporte pas la frustration, les témoins qui me sont venus en aide ont bien dit qu’ils avaient eu énormément de mal à retenir la portière qu’il utilisait comme une arme , il a pourtant osé prétendre qu’il n’avait pas fait "exprès" de me frapper, que j’avais commencé (pourtant les témoins affirment bien le contraire…).3 min après l’agression il était de nouveau absolument calme, raisonné ( mais n’avait rien fait !). Il ne me laissera jamais, il m’a promis, au mois de janvier, qu’il me tuera s’il doit faire de la prison ( avant ou après, peu lui importe…) car au moins il fera de la prison pour quelque chose! Je l’ai dit et répété, mais la seule chose qu’on me répond c’est qu’il n’a pas tué les autres avant moi, que ce sont des paroles en l’air…mais ces autres sont tellement terrifiées qu’elle n’ont jamais voulu porter plainte, ni apporter leur témoignage…Et il n’a eu d’enfant qu’avec moi…c’est SON fils…et je suis la méchante qui essaie de le lui prendre( enfin c’est ainsi qu’il me voit alors que je le lui ai apporté, laissé depuis le premier dépôt de plainte ce qui a conduit au dernier incident…). Là, à cette heure ci, tout va bien : je suis enfermée dans la maison avec mes enfants, je ne craints rien, mais demain…vivement demain soir que je m’enferme de nouveau…Encore une journée de gagnée…encore 15 jours et peut-être que la justice fera enfin quelque chose…

    • Bonjour Enygma,
      Littlena m’a alerté sur la situation qui vous plonge dans la terreur …
      Vous pouvez me joindre pour qu’on en parle.
      Si vous êtes en France par texto sur le 06.43.43.15.79, si vous êtes à l’étranger sur mon Skype: therapies-breves
      Courage!! Geneviève SCHMIT

      • Merci !!!!! Enigma, je t’en prie appelle…….pour toi et tes enfants…..de l’aide, de l’oxygène……tu n’es pas seule

      • Quel soulagement, merci……..
        Prends bien soin de toi, enigma……et donne de tes nouvelles……..

      • Je viens de l’avoir au téléphone …
        En effet c’est une situation particulièrement critique.
        Elle est d’un grand courage et d’une belle lucidité, maintenant faudrait que la Police et la Justice agissent aussi !!!
        C’est dingue que la Justice décide par confort de laisser un fou enragé à proximité de sa proie …
        Amitiés, Geneviève

      • Enygma, rien n’est plus important que la vie!

        les papiers et choses précieuses passent après…… ainsi que tout ce qui est dans l’appart….. et dont vous ne profiterez plus jamais s’il atteint son objectif!
        la justice ne reglera rien dans 15 jours! elle aura simplement fait son boulot et rendu un jugement, avec un peu de chance, il sera peut être pertinent, après encore faut il qu’il soit appliqué……. et là, cela se complique sérieusement…. car même avec un jugement il est parfois trés difficile à le faire appliquer par la police même si on est dans son droit.
        Aujourd’hui , va en RME (si enfant de moins de 3 ans) te mettre toi et tes enfants à l’abri. ils t’aideront à déménager ce qui est nécessaire et à faire une déposition à la police pour changement de résidence des enfants si besoin. et ils te garderont les enfants pendant toutes ces démarches.
        geneviève, il faut la convaincre……. s’enfermer et attendre demain n’est pas une solution…… je l’ai fait , cela ne sert à rien…… autant agir……
        elle aura toute l’aide matérielle, psychologique et juridique nécessaire une fois effectuer cette démarche

        bonne chance enyma pour la suite
        c’est dur de prendre ses clics et ses clacs pour aller dans un studio ou T2 lorsqu’on est à l’aise dans son appart…. mais cela vaut vraiment le coup, crois moi. je ne regrette rien, si ce n’est de ne pas avoir eu l’idée avant! et les enfants ont ADORE!!!! oui, je dis bien adoré ce bref passage en RME

      • Bonsoir,
        J’ai eu Genevière au téléphone ce soir. Elle m’a donné quelques conseils que je vais suivre. Pour le moment je vais bien…j’espère que la justice sera pertinente, mais je sais aussi que, quoi qu’il arrive le 3 avril, il ressortira et sera toujours présent dans ma vie par le biais de notre fils…je ne pourrais pas y échapper. Alors je dois m’y préparer, physiquement, psychologiquement…Prendre des mesures de sécurité pour la maison ( caméra, vidéo, projecteurs…), déménager dès que ce sera possible…il faut que çà tienne encore quelques temps…
        Merci à toutes d’être à l’écoute, de l’entraide, du partage…çà fait du bien de ne pas se sentir seule…

      • Il est assez enrageant de réalisé son impuissance face à l’aberration de ceux qui sont sensé vous protéger …
        J’ai une contacte journaliste qui semble vouloir aussi aider à sa manière …
        Tenez bon Enygma !!

      • Énigma, peut être que s’il est incarcéré, tu pourrais en profiter pour déménager. Pour ensuite ne faire de passages de bras que dans des endroits neutres, école, supermarché, afin qu’il ne connaisse pas ta nouvelle adresse. En faisant un courrier au juge et à la police, avec les pièces que tu as déjà dans tes mains pour expliquer pourquoi il ne peut connaître ton nouveau domicile. La situation critique que tu décris, ne peut pas perdurer dans le temps, tu y perdrais toute ton énergie et ta joie de vivre. Tu dis que tu n’as pas de famille proche, que tu n’es pas entourée, tu pourrais peut être avoir une personne, même loin, que tu contacterais chaque jour et qui s’inquiéterait si elle n’avait pas de tes nouvelles. Je pense que tu devrais écouter tous les conseils qui t’ont été donnés pour protéger tes enfants et toi, également. Quelques temps en RME, te redonnerais de l’énergie et aussi des pistes à exploiter pour te mettre hors d’atteinte. Ce que tu as pu d’écrire est vraiment inquiétant……. >

      • Bonsoir ,
        le délibéré du jugement est tombé aujourd’hui : 10 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve de 2 ans, obligation de soins et interdiction d’entrer en contact avec moi de quelque façon que ce soit ! Je suis très satisfaite, maintenant on va voir…Reste le délibéré du juge au affaires familiales le 22…

  160. Bonjour
    A toutes les mamans qui subissent des violences morales avec leurs enfants
    Il ne faut pas baisser les bras et vous battre

    Accumulez des preuves, je sais, c’est pas évident
    Chaque fois, qu’on vous menace, allez poser des mains courantes ou des plaintes suivant la gravité. Je sais , on a honte de se retrouver dans cette situation, on se sent pas à sa place dans un commissariat, suivant les gens on est plus ou moins pris au sérieux mais il faut le faire!
    J’ai commencé ma procédure de divorce en mai 2011, Mr m’a menacé de mort jusqu’en février 2013, à la fin il menaçait même de tuer les enfants.
    J’ai mis un an avant de porter plainte contre le père de mes enfants. Je ne comprenais pas ce qu’il se passait au début, j’étais sous emprise, j’avais peur, je pensais que c’était passager. Au bout d’un an, je me suis réveillée car la violence morale était insupportable.

    J’ai connu ce que certaines vivent à ce jour :
    menaces de mort, filatures quotidienne , mise en danger en voiture (il me doublait pour me parler quand il était cote à cote de ma voiture alors qu’une autre voiture arrivait en face, me reculait dedans sans toucher ma voiture quand il arrivait à se retrouver devant moi, à l’approche d’un rond point, coup de frein sec, doublement par la droite sur les voies arrets minutes (mini trottoirs), insultes, dénigrement en public, appels anonymes réitérés, réception fréquentes de devis d’obsèques, sépultures, assurance décès. Voiture rayée sur toutes les faces, vandalisme : liquide de refroidissement, huile alimentaire, à vouloir jeter des œufs au niveau du radiateur, bouchons des pneus enlevés et j’en passe..
    Dépôt de détritus devant l’entrée de mon domicile, de verre pour que je crève, pointe dans le cadenas de mon portail une fois (il a fallu le ciseler), boite aux lettres avec trainées de doigts avec de la peinture couleur bordeaux (pour faire comme si c’était du sang), chewing-gum dans la serrure de ma boite à lettre…….
    Détournement, ouverture de mon courrier.

    Au bout d’un an de plaintes, mains courantes, grâce à des enregistrements téléphoniques des menaces de mort et à l’efficacité des services de police qui ont réussi à lui faire avouer les faits.

    Mr a été condamné début 2013 : 6 mois de prison avec sursis, 2 ans de mise à l’épreuve, 5 000 euros de dédommagement, 1 euro symbolique pour les enfants. Pas le droit de m’approcher. Visites médiatisées.
    Chefs d’inculpations : appels anonymes réitérés : pensez à noter les heures des appels, violence morales, menaces de mort réitérés.

    Ne perdez pas courage
    A ce jour, mon combat est de protéger mes enfants, tout en assurant le maintien du lien père enfant (visites médiatisées)
    Ma fille grandit, elle va avoir 13 ans, elle a pris part au harcèlement que j’ ai subi, elle a été instrumentalisée, mais commence à comprendre ce qui c’est passé.
    Le temps est mon meilleur allié.

    COURAGE

      • Merci pour ce témoignage…il y a beaucoup de similitudes avec ce que je vis…il est plus malin, ne laisse pas de trace…et comme je rejette les appels anonymes…j’aimerai bien un jugement similaire car lui aussi utilise son fils pour me faire du mal, je veux bien qu’il puisse le voir ( c’est important pour le petit je pense…) mais sous contrôle…

    • Sachez que malgré la condamnation, cela a mis un frein à tout çà mais ce n’est pas fini! Ma voiture continue a être rayée, mes bouchons de pneu toujours retirés, une analyse adn est en cours pour ma plainte concernant mon courrier. C’est plus insidieux! Mes enfants sont toujours otages de cette situation

      • Vous avez raison Enygma, j’ai de la "chance" dans le fait qu’il est impulsif, il ne se contrôle pas et ne réfléchis pas, j’ai pas du mal à imaginer ce que çà doit être avec quelqu’un de malin, "intelligent dans sa connerie".
        Votre bourreau doit être condamné!
        Etre reconnue en tant que victime est important et il est inconcevable qu’une personne qui fasse autant de mal puisse agir délibérément

    • Bonsoir..
      Victime d un pn j ai écopé d un itt de 10 jours ( menaces de mort…) . Avez vous eu un itt et de combien? J ai porté plainte depuis 1 an et toujours rien. On me dit que c est très long d autres ppersonnes me disent que j aurais du déjà passé au pénal. Pouvez vous m apporter quelques réponses. Merci

      • Je pense qu’il ne faut pas s’inquiéter. Si la plainte est déposée et que le procureur ne vous a pas fait parvenir un classement sans suite, la justice est en route. A mon avis, mais je ne suis pas experte, il n’y a aucun délai "juste".
        Mon avocate à chaque procédure, me dit entre huit et 20 mois……….cela doit aussi dépendre des régions, des saisons…..en juillet/août, ce sont les vacances…….bref……courage et patience……

  161. Les limites de la justice face à une personne déviante, manipulatrice

    Malgré un cadre posé par la justice : visites médiatisées
    Il faut savoir que le parent déviant peut s’engouffrer à nouveau dans des failles : le manque de moyen de la justice et de ses intervenants, le manque de formation et d’information par rapport aux effets ravageurs que la manipulation des enfants a sur leur développement psychologique

    En effet, dés la 1ère visite médiatisée le père de mes enfants n’hésitait pas, selon les propos de mon fils 6 ans "dire des secrets dans l’oreille de ma fille"
    J’ai informé le foyer organisant les visites, l’éducateur
    Sans vouloir en tirer de hâtives conclusions, je voulais y croire, dans la possibilité de sortir de cette situation
    On m’a dit qu’on comprenait ma méfiance par rapport à ce qu’on avait subit mais de ne pas m’inquiéter. On ne m’a pas pris au sérieux encore une fois!

    2ème visite médiatisée
    leur papa leur dit que "des amis à lui veulent tuer un de mes proches du sexe masculin mais qu’il leur a dit de ne pas le faire" (et oui vous comprenez on sait jamais que je refasse ma vie…il faut y mettre un terme) et mon fils de 6 ans, j’insiste sur l’âge mais cela reflète bien comment un enfant peut percevoir ces propos, suivant son âge "il est gentil papa"
    puis inquiet : "ils ne vont pas le tuer quand même"
    Mon fils m’apprend que son papa leur demande au cours de cette même visite médiatisée de dire à cet ami "fou le camps" "casses toi" de l’insulter et lui répondre.
    Choquée je décide de demander à ma fille comment se passe les visites médiatisées. Je ne lui avais pas posée encore la question car d’une part étant donné que c’était des visites médiatisées je pensais que c’était leur moment à eux, leur intimité, d’autre part, étant donné qu’elle avait, jusqu’à présent pris part au harcellement et qu’elle s’était alliée, contrainte, pris dans le conflit de loyauté, aux exigences de son papa, elle n’allait pas me répondre.
    A ma grande surprise, la situation a basculée, chose inattendue, m’a fille m’a parlé de ce qu’il se passait en visite médiatisée :
    à ce jour encore, il lui demande "de casser mes appareils : machine à laver, sèche linge", si je met des strings, elle m’a répétait ce que son frère m’avait dit

    J’étais furieuse que les enfants soient encore dans cette situation alors que leur papa a été condamné pour menaces de mort, qu’un enquête sociale a émit un rapport montrant la manipulation des enfants par leur papa et à savoir qu’au procés verbal a été annexé les conversations téléphoniques où il y avait les menaces de mort mais aussi la preuve concrète de la manipulation effectuée

    Lorsque j’en ai informé l’éducateur, il m’a dit deux choses qui m’ont choqué "oui et alors est ce qu’elle a mis ses ordres à exécution" la priorité de notre foyer est de maintenir le lien parent enfant

    Ces ordres étaient anti éducatifs, dangereux, de la manipulation à l’état pur, et le fait que cet éducateur me rajoute que "leur mission était de maintenir le lien", était déplacé, car au moment de la condamnation j’aurais pu demander à ce que l’autorité parentale soit retirée, je ne l’ai pas souhaité. Je veux le maintenir le lien mais dans un cadre protégeant les enfants

    C’est après avoir rencontré la directrice, aprés avoir appris de sa part que le foyer n’avait pas consulté notre dossier, souhaitant se faire un avis personnel sur la situation (car parfois dans certaines situations on croyait qu’une personne incriminée était coupable , alors que c’était la victime) que j’ai réalisé qu’à tous les niveaux, la légereté de certains intervenants, un manque de moyen évident.

    Légéreté, car si ils n’avaient pas consulté notre dossier, ils auraient pû être plus prudent

    Manque de moyen car pendant les visites médiatisées l’éducateur est amené à faire d’autres choses : répondre au téléphone, aller dans son bureau

    Bilan : l’occasion pour Monsieur de recommencer la manipulation

    Je pense que les personnes déviantes ont un pouvoir de persuasion énorme et qu’on est amené chaque fois à devoir remettre les choses à leurs places

    Pour ma part, je les ai inviter à consulter notre dossier, en leur précisant que jusqu’à présent tout ce que j’avais avancé avait été prouvé matériellement et que si, pour protéger mes enfants, il fallait que je prouve ce qu’il se passe en visite médiatisée je le ferais , même si je devais employer des moyens illégaux.

    3ème visite médiatisée
    Ils ont fait attendre mes enfants et leur papa dans le hall, il en a profité pour demander à ma fille d’écrire sur un carnet des choses mensongères à mon sujet pour essayer d’en avoir encore leurs gardes, comme en janvier 2012, ma fille a refusé! Son objectif depuis le départ : me les enlever par vengeance personnelle

    Le foyer leur a appris ce jour là qu’ils ne continueraient pas les visites dans ces lieux car ils n’étaient pas adaptés à notre situation familiale

    On est en attente d’un centre spécialisé depuis 2 mois

    Une question se pose à moi

    Les visites vont se faire dans un autre lieu, trés bien, en présence de personnes sensibilisées au problème, mais dans 6 mois, lorsqu’on établiera un constat : "Mr n’est plus déviant", tout simplement parce qu’il n’aura plus la possibilité de faire son sapage, que se passera t il? , en sachant en plus qu’il y a, qu’un centre par région et une liste d’attente importante
    On va nous renvoyer sur le premier centre, où ils n’ont pas les moyens et çà va recommencer

    C’est le serpent qui se mord la queue

    A ce jour, ce n’est plus moi qui suit harcellée mais ma fille.

    Mr s’arrange pour la voir en cachette de bref instant, ma fille, à présent me le dit et rejette spontanément son papa dés q’il "dérappe" dans le déniegrement envers moi ou la manipulation

    Ma fille n’étant plus en présence de son "gourou" a eu un électro choc , une prise de conscience inattendue qui lui a fait réalisé LA MANIPULATION EXERCEE. Elle veut s’y opposer, refuser ces agissements. A présent, elle accepte l’aide des adultes et commence à consulter

    Je me pose des questions : Une enfant de 12 ans a t elle la possibilité de lutter face un parent déviant, utilisant le chantage affectif, processus de culpabilisation, violence morale
    Aujourd’hui, elle a cette volonté et elle n’a plus peur de son papa car elle est en visite médiatisée mais demain, si çà s’arrête, qu’en sera t il?
    La manipulation n’a pas fonctionné sur mon fils car il était petit, est cela ne risque t il pas de fonctionner dans une paire d’années si on n’est plus en visite médiatisée?

    Protéger ses enfants d’une personne déviante est trés difficile. Un pervers narcissique est omnibulé par la volonté de destruction de l’autre parent coûte que coûte, oubliant même que ce sont ses propres enfants qu’il utilise comme arme et que cela a des répercussions sur leur santé

    Qu’en pensez vous?

    Comment protégez vous vos enfants? ou avez vous protégé vos enfants
    Quel bilan en tirez vous aujourd’hui?

    La justice a t elle les moyens de lutter contre ce fléau?

    J’attends vos témoignages avec grand interêt

    • bonjour 30100 chris,,
      la justice n étant que celle des hommes, elle est faillible; ayant été dans une situation similaire à la votre, je ne me suis pas opposée de front, à la visite médiatisée( mon pn du genre du votre, dangereux, pouvant passer à l acte), mais j avais insisté auprès de l enquetrice psychologue judiciaire, en disant que les violences insidieuses allaient continuer: donc, au premier dérapage, plus de visite du tout; et finalement mon fils n a plus vu ce père toxique et dangereux depuis 12 ans
      vous posez la question des répercussions sur la santé de l enfant; malheureusement, pour mon fils, oui; si j estime, qu il ne s en est pas trop mal tiré( pas de maladie mentale avérée), c est un adolescent fragile, que mon mari et moi accompagnons au mieux, mais qui a des séquelles psychologiques dues aux maltraitances ( phobies diverses, peur de l extérieur, déscolarisation; il est suivi par un psychiatre qui me dit qu il faut beaucoup de patience et d amour…
      cordialement
      carole

      • Merci pour votre réponse, je suis consciente des répercussions à long terme que cette situation va avoir sur nos enfants. A présent ma fille accepte de consulter et de se libérer, c’est un grand pas!

  162. bonjour enygma,
    d abord, bravo pour votre courage; je ne peux que vous apporter mon témoignage; concernant le lien père pn/ enfant; mon fils qui a maintenant 16 ans, n a plus vu ce père toxique +++, dangereux depuis 12 ans, et ne veut surtout pas le voir; je ne regrette pas un instant, car il l aurait détruit, j en suis certaine…
    je vous envoie tous mes encouragements
    carole

    • Bonsoir Carole,
      Je suis admirative autant qu’impressionnee. Comment avez vous réussi à le garder à distance de votre enfant ?
      Moi, j’avoue qu’ayant souffert d’une famille défaillante, bien que n’ayant pas manqué d’amour offert inconditionnellement par ma grand’mere, je n’ai pas souhaite que ma fille soit totalement coupée de son père, en même temps je ne suis pas sûre du tout que j’aurai pu y parvenir. Elle souhaite y aller et si j’avais demande à la justice qu’il ne la voit plus, ne l’aurai-je jamais regretté. Je ne sais pas si ma fille qui a aujourd’hui presque douze ans, aurait compris quel mal il lui fait……
      Elle est consciente que quelque chose ne tourne pas rond, tout en cherchant encore par tous les moyens à lui plaire….
      Votre fils n’est il pas malheureux de cet éloignement ?……

      • bonsoir Littlelena,
        l histoire est bien sur complexe; vite fait
        1) j étais en analyse, ce qui m a permis de supporter les chocs à répétition…et j ai d autres enfants plus grands d un 1er mariage ( qui m ont toujours soutenus)
        2) en plus d etre pn( je vous épargne toutes les manipulations, violences , escroqueries, mensonges,etc), monsieur était syrien, et avait la ferme intention d envoyer le petit là bas; réfugié politique, d apparence occidentalisé, la justice s est tout de meme rendu compte du parcours , disons " sulfureux" que j avais découvert ( progressivement); aujourd hui, quand mon fils voit ce qui se passe pour les jeunes là bas, il me dit " quel taré, quand je pense qu il voulait m y envoyer"
        son père l a recontacté, il y a 6 mois, pensant pouvoir le manipuler, mon fils lui a dit le reste…je vous passe les tentatives d enlèvements à la sortie de l école, etc…nous avons vécu ( je suis remariée), des années, ne le lachant pas d une semelle
        je savais que c était une " lutte à mort", lui ou moi, c est comme ca: parfois, dans la vie, on est dos au mur, si je n avais pas lutté, je ne l aurais sans doute j amais revu
        bonne soirée à vous, plein de courage…
        carole

  163. Pour Énigma,
    Il est pourtant passé à l’acte, ça semble totalement fou, cette inertie.

    Dire que les choses bougent et avancent, et lire de tels témoignages…..ça fait froid dans le dos
    Les femmes sont condamnées à vivre dans la peu et enfermées chez elles, alors que ces grands malades ont toute liberté.
    Je me demande également comment les enfants d’Enigma vivent ?…. Cette peur, cette angoisse permanente de leur maman, ils doivent bien la ressentir……..
    Concrètement, que faire pour aider Énigma…..

    • Rien de spécial Littlelena !
      L’écoute et l’attention que je trouve ici et auprès de mes amis sont suffisant. Je suis suffisamment lucide et je me pense équilibrée. Je suis en souffrance c’est certain, mais j’essaie de mettre mes enfants à l’abri de tout cela (je dois voir une psychologue de la cellule psycho-traumatique ce mardi). Certes, on s’enferme, mais une fois dans notre "bunker", on rit, on chante, on danse, on cuisine…bref on se fait plaisir ! Je les emmène là où ils doivent aller : ils sont à l’abri dans leurs établissements la journée, et le soir je peux les récupérer. Je pense qu’il leur faudra sans doute un suivi, pour tenter d’oublier ce qu’on a vécu, mais je sais aussi que çà va les rendre plus forts, qu’ils seront capables de se protéger s’ils sont un jour amenés à rencontrer ce genre de "personnalité toxique" et donc que plus jamais ils ne vivront çà !
      Peut-être que le 3 avril il sera condamné ( peut-être qu’il fera appel encore une fois…) ce sera une nouvelle fois la preuve que je suis dans le "normal" et pas lui…
      J’espère que le JAF sera pertinent, saura démêler le vrai du faux et protéger mon petit dernier de ce "père", on verra le 22 avril…En attendant je préfère rester prudente : je vais mettre une alarme dans un premier temps, et je continue à regarder tout autour de moi. Mes voisins sont prévenus, donc s’il est vu dans le quartier, hop police ! Je ne me laisserai pas faire, ni démonter moralement. Je sais maintenant, j’en suis sûre, que je n’ai rien fait de mal, j’ai juste pris le parti de défendre mes enfants et de me défendre : c’était juste vital.

  164. Bonjour à tous !!!

    Comme certains d’entre vous, j’ai moi meme subis une "escroquerie judiciaire incroyable mais vraie !! " J’ai beaucoup de mal à me reconstruire par rapport à çà … toutes ces calomnies diffamatoires et mensonges envers moi meme de la partie adverse !!! *
    Une enquete sociale totalement désastreuse ( rien de positif pour moi ) tout à charge contre moi et tout positif pour le père !!!!
    une enquete sociale faite chez les grands parents paternels avec pour chacun des parents un role donné de s’occuper de l’enfant quand celui-ci discute avec l’enquetrice !!! l’enquete aurait du etre faite là ou il vivait réellement c’est à dire chez sa compagne !
    Une enquetrice arrogante dès le départ avec moi alors que je ne lui avais rien fait et qu’elle ne me connaissait pas, qui est venue 4h 15 chez moi et qui a vu juste 1 heure mon petit avec moi !! pfff:{}
    En 1 heure elle a fait une généralité de ce qu’elle a pu voir et du blabla à 2 centimes de psychologue débutante !!!
    Elle a refusé de voir en face mes proches et la nourrice et a tout fait par téléphone pour recueillir des témoignages pour ma part , elle s’est juste déplacée chez moi !
    Ses conclusions de l’enquete n’étaient pas si catégoriques et elle a finit tout de meme par émettre 2 hypothèses …. j’ai obtenu la garde malgré tout car l’enquetrice n’etait pas pour que mon enfant aille sur paris vivre avec son père et il n’avait que 2 ans !
    Beaucoup d’erreurs commises par mon avocate à l’époque ( j’avais l’aide juridictionnelle ) elle a laissé couler beaucoup trop de choses, approuvait ce que la partie adverse disait on dirait contre moi ( une avocate est censée vous défendre ??? !!) . Elle ne prenait rien comme preuves : résultat dossier très léger, elle ne m’a pas préparé à une enquete sociale m’expliquant comment procéder et ne m’a jamais transmise les attestations de la partie adverse alors que çà me concernait !!! fou:{}
    Mon avocate a énormément pris de temps à remettre mon dossier à la partie adverse d’ailleurs aujourd’hui des pièces ont été retirées … il me manque des attestations !!! fou:{}
    Aujourd’hui j’ai changé d’avocate mais le problème qui me chiffonne je n’ai pu rebondire sur toutes les critiques sur moi meme et mon entourage j’en suis toujours trés frustrée et je n’ai pas digéré tout çà … j’ai été salie je suis restée figée sur ma fin …Cette enquete sociale tronquée non neutre et non impartiale va me suivre tout le temps et çà me gene beaucoup surtout des papiers que mon fils pourrait lire !!! des choses complètement bafouées … Je n’ai pu faire de contre- enquete mon avocate de l’époque m’avait dit que çà ne servirait à rien alors que je n’étais pas d’accord !!!

    QUE FAIRE AUJOURD ‘HUI ??? EST CE QUE J’AURAIS PU PORTER PLAINTE CONTRE TOUT CE " BEAU MONDE " ??? A qui doit-on se plaindre si une enquetrice sociale fait mal son travail ???
    Et à mon ex avocate qui n’a pas fait son travail : envoyer une lettre au batonnier ??? C’est ignoble et inadmissible …

    • Audrey, vous faites malheureusement partie de ceux qui ont brûlés leurs ailes auprès d’un PN, semblerait il.

      En ce qui concerne l’expertise, les avocats ne sont quasiment jamais d’accord pour demander une contre expertise et il semblerait qu’il soit difficile de faire la moindre rectification au sujet de leurs rapports. C’est du moins ce que m’en avait également dit mon avocat.

      Je vous dirai que le principal étant qu’un fin de rapport, elle ait estime que votre fils serait mieux chez vous. Ayez cette satisfaction et occultez le reste.

      C’est déjà énorme, d’autres ici pourraient vous dire à quel point leur vie est à terre de ne pas avoir été entendues pour leurs enfants. Non pas que je vous dise que vous ayez de la chance, je vous comprends parfaitement, mais le principal, ce que vous souhaitiez….vous l’avez obtenu.
      Il est certain que vous aurez lu les propos blessants de l’autre partie…….mais faites en outre…….

      Pour les attestations, vous pouvez déposer plainte à la gendarmerie…..c’est la seule chose à faire, et attendre la décision du procureur…..(je peux déjà avec certitude vous dire que vous allez perdre du temps pour rien)…

      Vous parlez d’une autre avocate, c’est donc que la procédure n’est pas terminée, rien ne vous empêchera donc de faire vos remarques dans vos prochaines conclusions. N’hésitez pas a y joindre des pièces si vous avez des justificatifs qui n’ont pas été produits dans un premier jugement.

      Attention aussi, à ne jamais produire que des photocopies, et essayez de faire une note avec toutes les pièces que vous produisez……

      Courage…

  165. J’ai pu lire 3-4 attestations dont celle du père qui qualifie moi-meme et ma mère de mythomanes à tort car nous avons accusez son fils de quelqu’un de violent ( dépot de plainte et jour d’itt par la suite ) et j’en passe ….comment un juge peut il ouvrir les yeux sur ce que lui et sa famille sont vraiments ??? qd je parle de sa personnalité à qui que ce soit il qualifie mon ex de PN alors pourquoi pas un juge ??? donnez moi des solutions j’en peux plus merci

    • Bonjour Audrey,
      Que dire ??? Bienvenue au club, au maudit club des victimes non reconnues de PN …..J’ai connu les mêmes choses que toi: expertise psy, enquête sociale dans des conditions plus que douteuses avec prises de contact par l’enquêteur des personnes "triées" et donc le discours était orienté et complètement contre moi !!! Pour te dire, il a appelé ma mère par erreur , s’est excusé et ne l’a jamais rappelé ….il n’a même pas profité de cette "occasion" pour parler avec elle !!!!! Plus fort, il avait vu mon ex et ma fille la veille de sa visite chez moi, là j’ai tout de suite vu qu’il avait un fort parti pris pour mon ex: mon ex et moi avons tous les 2 un F3 ….Pour moi, les "conditions d’accueil des enfants chez la mère sont restreintes " !!!!! chez le père, pas de problème , c’est tout à fait satisfaisant !!!!! Ah bon et comment est ce possible ??? Mr a séparé sa salle à manger en 2 avec un rideau afin de faire une seconde chambre …..Tu y crois!!!! J’hallucine …..comment peut on être aussi con !!!! Mr avait prétendu que j’avais un penchant alcoolique !!!! la dessus je m’offusque en disant que contrairement à Mr je n’ai jamais du rentrer chez moi soutenu par 2 copains parce qu’incapable de marcher seul….et ce n’est qu’un exemple….alors , on n’en parle plus de ce fameux alcoolisme …..Bref, la parole de mon ex est toute sacrée et la mienne ne vaut rien .Je vois le psy en 1 er et lui dit qu’il ne verra pas que mon ex est un PN : Bingo !!!! Rien vu ou plutôt rien voulu voir , car maintenant je le sais , personne ne veut soulever ce problème , trop compliqué, chemin plus que glissant…..ils le savent tous juges, psy, enquêteurs, avocats….je peux te l’assurer mais ils ne veulent pas se compliquer la vie , alors tu te débats encore et encore pour faire reconnaître ton statut de victime, mais tu t’épuises pour rien car jamais personne, jamais la justice ne te donnera cette satisfaction.Il faut un responsable, toi tu es fragile, tu as des états d’âmes, une conscience, tu es mère et vulnérable par tes enfants , lui , il n’a rien de tout celà et tout le monde le sait alors c’est peine perdue.
      C’est malheureux à dire mais Littlelena a raison, tu as ton enfant c’est le principal , ne cherches pas à donner une leçon à ton ex via la justice, tu vas t’épuiser pour rien, te briser et tu risques alors de perdre ton fils : c’est ce qui m’est arrivée, je voulais qu’il paie , j’ai failli y perdre la vie, la raison mais j’ai perdu le principal: mes enfants.
      Par contre , il faut que tu saches que même si la justice ne te reconnais pas comme victime d’un PN , je peux t’assurer que le corps médical sait très bien ce que tu vis et le comprend mais c’est toi qu’il voudra aider car toi, on peut te "sauver", l’autre PN est une cause perdue !!!
      Je me fais aider par une psy pour me reconstruire, j’avance petit à petit mais sans elle , je n’y serais pas arrivée.
      Mon fils revient un peu chez moi, on s’envoie souvent des sms, le contact est à nouveau là mais pour combien de temps ??? Le père rôde toujours comme un vautour, je le sais.Je sais ma relation avec mon fils ( il a 20 ans) fragile , ma psy m’aide à l’améliorer et la maintenir quand je suis prête à baisser les bras.
      Ma fille ne me parle plus, ça fera bientôt un an que je ne l’ai pas vu; elle est complètement sous l’influence de son père , je n’ai pas su être suffisamment forte pour qu’elle ne veuille pas repartir chez lui.
      Donnes toi une limite , une fin qui te paraîtra vivable au mieux pour toi et ton enfant mais ne t’acharne pas à vouloir le faire payer et vouloir être reconnue comme victime, et passes à autre chose.Bien sûr , tu es marquée à vie mais la vie continue et ta reconstruction sera longue; pour ma part, je refuse tout contact avec mon ex car je ne veux pas qu’il me mette la "tête à l’envers" et que je reperde mon équilibre si difficile à reconquérir, alors je paie l’addition: je ne vois plus ma fille.Ma fille me manque mais ne plus voir mon ex est une question de survie; j’espère qu’un jour ma fille comprendra qu’elle joue le jeu de son père, qu’elle est sa nouvelle victime mais malheureusement, je ne peux l’aider puisqu’elle me rejette.
      J’ai été longue mais j’espère t’avoir un peu apporté de soutien, penses à toi et à ce que toi tu veux, limite la casse sans regret , la vie, à défaut de la justice, te donnera raison , patience et courage !!!!!

  166. Divorcer d’une personne déviante, c’est long!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    j’en serais à 3 ans au mois de mai, (début de ma démarche auprés de mon avocat)
    2 ans d’altération du lien conjugal passé,
    Mr traine, on va de report en report,
    2ème report de la mise en état , depuis novembre 2013, il n’a toujours pas fait passer ses pièces
    Mon avocate a demandé de conclure ou à une injonction, on a rien obtenu!
    C’est honteux, malgré le fait qu’il est été condamné. Cela devrait etre automatique. Je ne devrais pas avoir à galérer comme çà
    L’ONC a eu lieu en septembre 2011, vu les délais, je ne pense pas etre divorcée avant la fin de l’année
    C’est que le régime matrimonial, aprés viendra la liquidation de bien, on a une maison en commun………….
    Mais au final, certes, c’est dur d’etre mariée à une personne qui nous a fait tant de mal, mais, quelle libération de s’etre réveillée. Je revis
    Vous qui hésitez encore à partir……….
    N’hésitez plus, je suis partie avec les enfants, sans rien, aucun meuble, le juge m’a donné un jour pour prendre mes effets perso, sans tenir compte qu’il nous menacait de mort
    Ce jour là, j’ai fermé la porte de chez moi, et j’ai tiré un trait sur mon passé, en sachant meme pas si j’allais m’en sortir avec les enfants car je n’ai pas de famille pour m’aider.
    Des amies m’ont aidé, des mamans des copains de mes enfants m’ont rendu service pour leur garde parfois, c’est pas évident, mais j’y arrive, pourquoi pas vous???
    C’est le meilleur choix, pour vous et vos enfants

    • Bravo, vous y êtes parvenue peut être que vous aviez eu la chançe de ne pas cesser de travailler.

      Moi, dix ans avant de le quitter, il m’avait demande de rester à la maison, juste au moment ou nous commencions à construire notre maison, j’avais accède à sa demande et quitté mon emploi, il fallait une personne qui puisse suivre l’évolution du chantier….

      Alors quand je suis partie sans famille, sans argent, sans maison, sans meuble…..ça n’a pas été simple….ça ne l’est toujours pas, mais je ne regrette rien…..

      Mais de tout cela la justice ne tient pas compte……c’est tout de même douloureux.

  167. bonsoir littlelena
    oui c’est vrai, je me suis raccrochée à mon travail, il a tout fait pour que je sois virée, il n’y est pas arrivé. Mon chef est quelqu’un de bien, d’humain!

    çà dû être encore plus dur pour vous, c’est indéniable!

    Quand on est dans notre situation, je pense qu’il ne faut pas avoir honte et contacter des associations de victime. Pour ma part, j’allais à une association contre la violence faite aux femmes, j’ai rencontré une oreille attentive, contre le harcellement, j’ai rencontré une association qui m’a conseillé juridiquement. Aujourd’hui ,je suis sur ce forum et si la distance nous séparait pas je m’investirais.

    Pour toutes celles qui n’ont pas franchi le pas, si votre relation est devenu trop nocive, toxique. Sachez que :
    La CAF accorde des aides mais aussi des avances (sorte de prêts à 0%) pour l’équipement électro-ménager, le locapass permet de ne pas avancer la caution et d’étaler le paiement, des assoc comme emmaeus permet de se meubler à bas prix en attendant des jours meilleurs…

    C’est pas évident, mais on y arrive,

    • Merci à vous ! çà fait effectivement énormément de bien…Tribunal très sensibilisé face aux violences faites aux femmes…J’ai beaucoup de chance !

      • Bonsoir,

        La chance ne fait pas tout … le contrôle de soi est primordial et vous avez certainement assuré !
        Les quelques patientes qui ont réussi leur procédure m’ont d’elles même répondu à la question de savoir ce qu’elle pourraient conseiller aux autres victimes: Gérez ses émotions !

        Courage à toutes ! Geneviève

  168. Amandine, vous aviez raison : il a fait appel du jugement jaf. La nouvelle est tombée hier ! Malgré le fait qu’il se soit ridiculisé devant le juge et ait dit des mensonges, il fait appel de la décision ! Je commençais juste à "re-vivre normalement" car la date étant passé, j’espérais qu’il avait compris mais non ! L’appel avait été envoyé à mon ancienne adresse d’où le retard !…
    Et là, le cauchemar va recommencer encore jusqu’à au moins la fin de l’année. Mon avocat me dit de ne pas trop stresser car d’après elle, il n’y a pas de raison que la cour d’appel change le jugement JAF mais je ne peux m’empêcher d’avoir peur qu’il réussisse à m’enlever notre enfant car c’est là, seulement son but : me faire du mal. Il est même prêt à le faire placer d’après ses dires !! Il n’y a aucunes raisons qu’il le soit : je travaille, je ne me drogue pas, je ne suis pas alcoolique, notre enfant ne manque de rien…Mais il réussi à me mettre le doute sur la justice et continu à me faire peur !
    Je sais aussi qu’il fait tout pour me faire craquer pour faire croire que je ne suis pas stable (alors que c’est faux, que j’assume mon rôle de mère et mon travail comme il se doit). Nous avons des collègues de travail en commun et il ne fait que me dénigrer à longueur de temps devant eux ! Il n’arrivera pas à me faire craquer car je sais quel est son but mais c’est très dur émotivement car il veut la garde exclusive mais ne se soucis pas du bien être de notre enfant car la majorité du temps, c’est sa mère qui s’en occupe, il la ramène mal coiffée, habillée comme en hiver un jour où il fait 25°C, les ongles longs et sales…et lui dit du mal de moi, ce qui est très perturbant pour un enfant de 4 ans ! Moi, je fais tout pour que notre enfant soit apaisé vis à vis de cette situation mais lui fait tout le contraire. Comment notre enfant va t-il se construire ??? J’ai peur qu’il arrive à manipuler son avocat (qui d’après des échos est dur mais le mien aussi…), la justice… Il y arrive bien avec sa famille et les personnes autour de lui qui continu à le voir comme quelqu’un de "bien"…Enfin, certaines personnes commencent à voir des choses pas "normales" chez lui quand même… Est ce que l’une d’entre vous est déjà passé en appel fait par un ex qui était PN ? Comment cela se passe t- il ? Pensez vous qu’on puisse enlever un enfant à sa mère alors que depuis 1 an et demi (et 2 passages devant JAF), il vit avec elle car le juge dit qu’il a besoin de moi ?? Peut il obtenir la garde et moi, me retrouver à voir mon enfant 1 week-end sur 2 ?? J’ai besoin de vos conseils et partager vos expériences.
    Je suis célibataire donc je n’ai personne à mes côtés pour me remonter le moral si ce n’est ma famille et mes amis mais je n’est pas envie de les embêter avec mes histoires alors je me retrouve souvent seule car je n’ai pas mon enfant à la maison…

    • bonjour tatoo,
      c’est étrange mais quand j’ai lu votre commentaire, j’ai eu l’impression que j’aurai pu l’avoir écrit. Je suis exactement dans le même cas que vous, mon avocat dit aussi de tenir bon, de surtout ne jamais répondre aux tentatives de mon ex pour essayer de me pousser à bout. J’avoue que c’est dur et que je n’y arrive que dans l’intérêt de mon enfant. Cela fait deux ans que je me bats, 4 passages devant le jaf et un appel en cours…. au bureau c’est comme vous, à l’exception qu’à force de mensonges les collègues ont finir par voir qui il était vraiment et se sont détournés de lui, et pourtant il a essayé de m’enfoncer aussi!
      Une chose qui m’a aidé, c’est de prendre des notes, de tenir un carnet sur ce qui se passe de "pas normal" lorsque je récupère mon enfant, de plus cela permet de fournir des exemples au jaf… même si cela peux paraitre minime, j’a libéré un peu mon esprit grâce à cela.
      Bon courage à vous, vous n’êtes pas seule, et surtout il ne faut pas hésiter à parler à vos amis ou votre famille, ce n’est pas les "déranger" que de parler de choses qui vous tracassent : ils comprendront et même vous conseilleront!

  169. éléa82 oui c’est trés long, 1 an de mains courantes, 2 plaintes pour menaces de mort, moi c’est la protection judiciaire qui est intervenu auprés des services de police pour qu’on me prenne au sérieux, nous étions dans une enquête sociale. Il faut que tu t’adresses aussi à l’asso dont le nom figure au bas de ta plainte agavip dans le Gard. Ils appuient. L’assistante sociale du commissariat qui a écrit au proc, moi aussi… Moi j’ai pas eu d’ITT, c’était pas évident au travail de gérer les absences pour déposer mains courantes, plaintes, je me suis raccrochée à mon travail. Il n’a pas eu recours à la violence physique, uniquement morale, ce n’est pas mieux
    Il faut pas hésité à porter plainte dés le début, ne vous dites pas que la situation va s’apaiser, c’est faux. J’ai mis un an à déposer plainte contre le père de mes enfants et je le regrette à ce jour
    Courage, on n’en voit pas la fin, je sais et c’est trés dur, injuste, incompréhensible autant de violence

  170. C’est incroyable. ..ces hommes sont des copier coller. ..quand je vous lis…j ai le sentiment que c’est quasi la même chose.Mr a fait une demande pour me priver de ma fille..pour les vêtements s est pareil en plein hiver mr oublie le blouson de sa fille sauf que pour nous l échange de fait dans un lieu neutre donc je fais constater si y a un problème et je lui envoie un recommandé…il n a pas eu la garde totale. …Mr a fait appel de la décision et je suis en plein dedans comme vous. ..sauf qu au début je pleurai j étais désarmée maintenant. ..pff…j ai baissé les bras….qu il s acharne tout seul il n a que cela à faire. Aujourd’hui je pense à moi ma fille et mon entreprise
    Ne perdez pas courage. … je suis aussi maman célibataire. …rester droite dans vos bottes avec ces hommes là mais tenez bon .

  171. Bonjour,suite à des problèmes avec l’ex conjointe de mon compagnon, je lisais quelques textes juridiques et je suis tombée sur ce post… voilà maintenant 3 ans que cette femme nous détruit , n’arrivant pas à ses fins , elle veux désormais ôter l’autorité parentale au papa et nous priver des enfants , âges de 6 et 4 ans .. j’aimerais tant pouvoir parler à quelqu’un comme vous qui, d’après ce que j’ai pu lire , avez vécu ce genre de problème … merci d’avance si vous acceptez de prendre contact avec moi ..

  172. Merci Anthéa. Mon avocat me dit de surtout faire attention quand je communique avec lui par mail ou texto, que cela ne soit pas trop long car les juges n’aiment pas ça… Mais comment le tenir au courant correctement sans m’enfoncer ??? Mon avocat qui connais bien la justice sait que déjà son avocat va me la reprocher en disant que c’est moi qui le persécute !!! Alors que je lui envoi des textos ou mails qu’en ce qui concerne la santé de notre enfant et les autorisations de sorties à signer. Lui ne communique pas avec moi… J’ai peur qu’il arrive à ses fins en étant pervers dans ses argumentations alors que moi, je veux simplement que chacun fasse sa vie en communiquant "normalement" sur notre enfant. J’ai peur qu’on me reproche de communiquer avec le père de mon enfant !! C’est aberrant !! Que faire pour prouver ma bonne foi ? Mon avocat me parle qu’il est possible qu’une enquête soit faite pendant l’appel ? Qui l’a demande ? Comment cela se passe t-il ? Quoi dire ou faire ?? J’ai besoin de vos conseils. Mon avocat ne m’en dit pas trop car il attend les conclusions de son avocat à lui…

  173. Pour tatoo : ton avocate a raison elle agit prudemment avec stratégie !! La mienne m’a recommandé de ne plus communiquer avec lui meme qd mon petit est malade !!! Plus tu communiques avec eux, plus çà tourne mal pour toi, ils interpretent toujours les choses à leur façon donc contre toi et retournent leurs défauts sur toi !!! Au départ, je communiquais par mail car çà reste c’est écrit et que de cette façon il pourra pas me reprocher quoique ce soit disant que je lui dis rien sur l’enfant par exemple !! Maintenant, je veux vivre et me détache de lui ( je me fais violence) car je le connais par coeur : trés dangereux pour moi et mes proches en justice pour garde d’enfant ! ( il invente à volonté accompagné de sa famille )
    J’ai commencé par ne pas lui transmettre mon nouveau numéro de tel portable de cette façon plus de sms de sa part qui n’en finissent plus et m’anéantissent et plus de mes sms qu’il utilisaient pour donner à sa chère avocate ! ( je me protège ) Et là, je viens de changer de numéro de tél fixe : je suis sur liste rouge pour plus de tranquillité car il appelait le lundi ( c’est lui qui avait décidé de ce jour tout seul sans me concerter ! ) plusieurs fois jusqu’à 8-10 fois parfois au moment des repas vers 19h ! Donc oui çà reste le père de l’enfant, il garde des dvhs élargis mais plus de coups de tél possibles : je prendrais sur moi qd mon enfant sera chez lui en vacances et mon ex devra en faire autant !!! sinon c’est encore un sujet de polémiques car qd j’appelle c’est la B-M d’après l’enfant qui raccroche après je tombe sur le répondeur ce qui m’énerve encore plus !!!
    Donc problème du tél est réglé, si toutefois on venait à me le reprocher meme si les appels ne sont pas inscrits dans le jugement je serais quoi répondre !

  174. Merci Audrey. Je le tiens au courant de tout ce qui concerne notre enfant car nous avons l’autorité parentale conjointe et je suis obligé de lui dire quand notre enfant est malade ou à un rdv chez un spécialiste. Si je ne le tiens pas au courant, cela me serait reproché aussi…C’est difficile de savoir si on le tiens suffisamment au courant ou pas assez et de se dire qu’en plus, en pensant bien agir, cela peut se retourner contre soi. Lui peut se servir de ça mais de son côté, lorsqu’il répond à mes mails, il est très agressif, cela ne peut il pas se retourner contre lui ?
    As tu put avoir la garde de ton enfant ? Où en es tu aujourd’hui ? Mon ex demande la garde exclusive depuis le départ en inventant milles mensonges. Pour l’instant, on est passé 2 x devant JAF et il a été débouté 2 x. Il vient de faire appel.
    Lorsqu’il y a appel, les juges peuvent ils radicalement changer la décision du JAF ? Peuvent ils lui donner la garde exclusive ou la garde principale ?
    Je m’occupe de mon enfant quasiment seule depuis sa naissance et lui commence seulement à faire des choses avec lui afin d’avoir des témoignages ? Il se moque de notre enfant et veut juste me faire du mal en faisant tout pour me l’enlever !

  175. Concernant les appels, moi ils sont marqués dans le jugement. Lui n’appelle pas notre enfant quand il est en vacances chez moi. Vais je avoir des problèmes si je l’appelle cette semaine alors que cela m’est autorisé ??

    • J’ai eu pas mal de problèmes concernant les appels téléphoniques aussi : pas de nouvelles quand mon enfant est chez mon ex, et au début de la séparation des appels jusqu’à +10 fois par jour tous les jours : ça s’est arrêté quand j’ai porté plainte pour appels malveillants. c’est difficile de porter plainte, mais il n’y a que ça qui les calment!
      Je ne suis pas encore passée en appel, c’est très long, mais effectivement il faut faire attention à ce que l’on écrit ou dit, car sinon cela se retourne contre nous!!
      Pour ma part, je pèse chacun de mes mots dans mes mails, qui sont très peu nombreux car de toutes façons il ne les lit pas!!
      Il faut aussi se dire que les juges prennent la décision dans l’intérêt de l’enfant; votre avocat semble bien avoir compris la situation , il faut lui faire confiance.
      J’angoisse aussi que lors de l’appel le jugement soit différend, mais ce qui compte c’est ce que vous faites et dites à votre enfant : les enfants comprennent les choses beaucoup plus vite que nous, et ne sont pas aveugles. d’autant plus si vous êtes proche de votre enfant. Pour être dans la même situation que vous, je peux vous dire que mon enfant qui est un peu plus âgé que le votre est très lucide sur la différence qu’il y a entre ses deux parents, quand bien même je ne lui dit rien!
      Courage

  176. Bonsoir !!! Mon ex a essayé ce soir de joindre mon petit : il m’indique sur son mail : Apparemment tu as changé de numéro merci de m’avertir dans les meilleurs délais !!! pour qui se prend t’il ? pour le chef ? alors que moi qd j’ai voulu joindre mon petit pendant ses 15 jours de vacances je n’arrivais pas à joindre le petit et lui avais transmis des mails restés sans réponses !!! Mon tél ne marche pas en plus lol ma nouvelle ligne ne fonctionne pas !!! si je ne lui réponds pas çà risque de se retourner contre moi par contre lui si il me répond pas il risque rien !!! bon ok j’ai la garde donc faudrait pas que çà me porte préjudice meme si dans le jugement se n’est pas noté !!! monsieur une nouvelle fois va arriver à ses fins : je vais lui répondre mais j’ai tout de meme envie de lui mettre un petit message du genre : je te réponds à tes mails contrairement à toi celà démontre ma bonne foi ce qui n’est pas ton cas semble t’il !!! par contre je ne te donnerais pas mon fixe on s’appelera désormais en cabine téléphonique !!! Qu’en pensez-vous ,??

    • Bonjour,
      Pourquoi ne pas prendre une ligne (il en existe à 2 euros) avec un téléphone qui ne servirait qu’à lui. Vous pourriez garder ce téléphone éteint et ne l’allumer que de temps à autre pour consulter le journal d’appel, faire éventuellement rappeler votre enfant. Cette ligne vous permettrait de l’appeler aussi quand votre enfant est chez lui.
      Pour votre enfant, c’est aussi plus pratique qu’une cabine téléphonique. Il va grandir et peut être souhaiter parfois appeler son père, avec cette ligne vous pourrez répondre positivement à ses demandes.

  177. Bonjour.
    Hier, mon ex devait me ramener notre enfant à 12h pour la seconde moitié des vacances car c’est comme cela que le juge l’a marqué (qu’il devait le ramener le dimanche à 12h, il a bien précisé l’heure) mais il ne l’a pas fait… Ne le voyant pas arriver à 12h30, je me suis permise de lui tel et il m’a répondu qu’il ne le ramènerai pas et qu’il le ramènerait(peut être…) aujourd’hui car étant donné que c’est un jour férié, il l’englobe dans la moitié des vacances. J’ai essayé (en vain) de lui expliquer que les pont et jours fériés accordés aux enfant ne s’appliquait qu’aux périodes scolaires (pour les week-end avec des jours fériés par exemple…) et que là, notre enfant étant en vacances et qu’en plus le juge à spécifié les heures exprès, que cela ne s’appliquait pas. Il m’a bien insulté et n’a rien voulu savoir…
    Malgré les appels des gendarmes, il n’a toujours rien voulu savoir et a ramené notre enfant qu’aujourd’hui… J’ai déposé plainte hier…
    Pouvez vous me confirmer que je suis bien dans mon droit. Si le juge donne un jour et une heure précise, quand même !… Les jours fériés et ponts ne s’appliquent pas durant les vacances (il l’a depuis le 11 avril, jour de début des vacances…) ?
    Il joue avec l’ordonnance et c’est Usant !!! Mon avocat est en vacances et mon ex arrive encore à me faire douter !!

    • sur mon jugement, il y a marqué que les veilles de ponts et fériés sont incorporés lors des dvh, donc en prinicipe pour tous les dvh y compris les vacances scolaires.
      par expérience, j’ai moi aussi eu monsieur qui a refusé de me ramener les enfants en juillet l’année dernière, j’ai porté plainte, j’étais dans mon droit, et je suis meme allée les récupérer à 300km de chez moi! par contre, toujours aucune nouvelle de la plainte, prés d’un an plus tard!
      en conséquence, si vous n’avez pas prévu de partir en vacances vous meme ailleurs (ce qui était mon cas), je vous conseillerais de laisser tomber les embroglios. portez plainte et faite le lui savoir quand vous etes dans votre droit mais ne pas prendre la décision de justice au pied de la lettre….. de toute manière les plaintes sont trés rarement traitées surtout si le "préjudice" est aux yeux de la justice mineur (moins de 5 jours).
      et oui, la justice rend des jugements mais ne s’assure pas qu’ils soient appliqués en y mettant les moyens , notamment dans le traitement des plaintes pour non présentation d’enfants! c’est injuste mais c’est la justice!!!
      je me suis moi aussi usée comme vous à vouloir faire respecter à tout prix la décision de justice….. et maintenant, 4 ans plus tard, je m’aperçois que j’ai passer beaucoup trop de temps à pas grand chose (aucun effet) et donc j’ai décidé de m’en foutre complétement (mais lui ne le sait pas) , peut etre que s’il voit que cela ne me touche plus, il arrêtera…….. leur objectif premier est de nous user, il ne faut pas l’oublier!
      bonne chance pour la suite

      ps: tenez moi au courant si vous avez un retour de votre plainte, cela m’intéresse

  178. Bonjour Rosee. J’ai eu mon avocat au tel qui m’a confirmé que le jour férié ou pont correspondant à un vendredi ou lundi précédant ou succédant un dvh qui s’exerce sur l’intégralité de la période ne s’applique pas pour les vacances scolaires, sachant qu’en + le juge lui a stipulé que pour les vacances cette année, il avait notre enfant du vendredi sortie des classes au dimanche 12 h et que c’est moitié des vacances.
    J’attend des nouvelles de la gendarmerie mais je me doute qu’il ne va pas se passer grand chose (il m’a ramené notre enfant le lendemain comme il l’avait décidé). Mais je ne pouvais pas rester sans rien dire non plus !
    Je sais que son but est de m’user mais je ne veux pas non plus qu’il gère ma vie comme il l’entend (j’avais prévu un repas de famille pour Pâques et j’ai dû tout annuler !). J’essaye de passer outre ses "délires" mais je ne veux pas non plus qu’il pense qu’il peut décider pour moi et passez outre les décisions de justice ! Et j’aimerais qu’il nous laisse tranquille et qu’il vive sa vie de son côté mais ça, ce n’est qu’un doux rêve…

    • C’est malheureusement typiquement la façon de procéder des PN. Décider quel jour il ramènera ou non l’enfant, en plus en disant à l’autre parent qu’il n’a rien compris au jugement.
      La plainte ne sera très certainement pas traitée, mais il faudra tout de même ne pas hésiter à re déposer plainte aux prochains retards.
      En multipliant les plaintes, le PN finira tout de même par perdre sa crédibilité quand il sera entendu par les autorités et cela pourra être joint aux futures procédures.
      Il est vrai que c’est usant, c’est aussi une façon de garder le contrôle sur vous bien qu’il soit à distance.
      Il ne faut pas hésiter non plus à lui faire un courrier ou un mail retraçant les retards avec les dates de chaque visite…….
      Pour ma part, pour la juge cela avait été édifiant, chaque droit de visite avec retard, chaque séjour de vacances avec conflit sur les dates de retour, durant deux ans……il avait eu du mal à s’en justifier.
      Mais oui c’est usant…..
      Aujourd’hui il s’est calmé, il ramène notre enfant non pas à l’heure prévue (je crois qu’il n’y parviendra jamais) mais tout de même le jour ou il devrait la ramener…….je ne dépose plus plainte, mais ne me ronge plus non plus…….

  179. Bonjour Littlena. J’ai déposé plainte il y a un peu plus d’une semaine et je n’ai pas encore de nouvelles… Je sais qu’il va me refaire le coup cet été car au mois de juillet, il n’y a pas d’heures spécifiées et au mois d’août, il doit la ramener chez moi le 15 et c’est un vendredi JOUR FERIE…
    Je sais qu’il veut garder le contrôle sur moi mais j’essaye de rester "zen" même si ce n’est vraiment pas facile mais je le fais pour notre enfant et moi ! Je me contente de respecter le jugement et de le tenir au courant des choses importantes concernant notre enfant.
    Lui envoyer des mails avec ses retards, je ne sais pas si ça sera utile : il y a plainte, c’est déjà une preuve, non ?!
    Il a fait appel du jugement et je saurais la ou les raisons dans quelques mois (même si je me doute qu’il va encore demander la garde exclusive…). Peut il y arriver ?? Il m’invente une vie de mauvaise mère et de surcroit droguée !! C’est dingue d’entendre des choses pareilles ! Bien entendu, étant donné que c’est faux, il n’a aucunes preuves de ses mensonges mais je me dit que sur le papier, ça le fait pas vis à vis des juges et qu’ils peuvent avoir le doute et placer notre enfant !… Je sais qu’il a déjà écrit au JE ainsi qu’au procureur ! Il est sacrément tenace et ça fait peur ce genre d’individus !!
    Mon avocat me dit que rares sont les décisions du jaf qui changent en appel mais imaginer qu’il m’enlève notre enfant sachant quand plus, il s’en fiche, qu’il ne s’en occupe quasiment jamais et qu’il se sert de lui pour se "venger"me ronge…

    • Tattoo, toutes les mamans sur cette page sont passées par les tourments que vous vivez, je vous envois tout mon soutien.
      Le père de ma fille procédait exactement de la même façon et nous résidons à 240 kilomètre l’un de l’autre (c’est moi qui suis à l’origine de cet éloignement, il nous suivait partout quand nous résidions à proximité)

      Mon avocat m’avait conseillé de relèver tous les travers, de les lui faire savoir par mail ou courrier à chaque fois, mais en reprenant tous les faits,
      Il m’avait conseillé de porter plainte aussi à chaque fois.
      Il m’avait aussi conseillée d’informer le père, par écrit, de toutes les activités de notre enfant.

      Ce n’est peut être pas ce qui a fait pencher la balance, mais la juge à relevé que le père faisait tout pour m’écarter de la vie de notre fille et à préféré que la résidence de notre fille soit chez le parent qui respecte le plus l’autre, soit : moi.

      C’est long, je le reconnais, parfois on perd la foi, même si on ne veut que le bien de son enfant.
      Je pense qu’il est inutile d’attaquer le père de votre enfant, il vous reste seulement à démontrer que vous faites tout pour que cela se passe au mieux, et vous pourrez justifier que le père ne procède pas ainsi.

      Pour les vacances à venir, prenez soin de lui faire parvenir un mail, avant, avec un extrait du jugement qui précise les dates qui lui sont attribuées et en mentionnant clairement que vous attendez qu’il se conforme au jugement.
      Cela vous donnera un argument de plus au cas ou….il ne pourra pas prétendre qu’il ne savait pas ou n’avait pas compris.
      Au besoin demandez à votre avocat qu’elle vous précise par écrit, de quelle façon doit être comprise la phrase. Devant les gendarmes vous aurez un appui.

      Sa façon de vous dénigrer, bien commune à ce genre de pervers, bien qu’elle vous inquiète, sans preuves, lui portera préjudice. Vous devez rester zen( comme vous dites) ne pas le dénigrer, au contraire, respecter son rôle de père….
      Les juges n’aiment pas qu’un parent dénigre l’autre sans fondement. Pour l’enfant ce n’est pas sain. Démontrez que vous offrez un environnement stable et sans conflit à votre enfant et laissez le s’épuiser à vous démonter……
      Littlelena1807@gmail.com
      Si tu veux en parler
      Bon courage

      • bonsoir à tatoo et littlelena,

        aujourd’hui avec la montée en force d’associations de papas divorcés, les jaf se focalisent uniquement sur le maintien des relations entre les enfants et ses 2 parents. peu importe leurs qualités, simplement un petit regard en cas de sérieux risques physiques pour les enfants (peu importe la taille du logement d’accueil, le nombre de lits, ni meme si le parent passe effectivement du temps ou pas avec les enfants -certains les confient à leurs grands parents durant tous les dvh!-).
        La maltraitance psychologique engendrée par ce type de comportements aberrants n’est même pas effleurée! dans mon cas, j’ai tout tracé (mails, mains courantes , recommandés etc pendant plus de 3 ans, j’ai meme des courriers de mon avocat pour lui repréciser ses droits et modalités) et tout produit en justice , laquelle a toujours donné raison au père meme quand il se rétracte à la dernière minute, oublie de venir les chercher, les oblige à uriner sur le trottoir ou à se déshabiller sur un parking (pour récupérer les vetements qu’il avait lui meme achetés), vient les chercher quand ce n’est pas son tour… ou tout simplement change tout le temps ses souhaits de date de visite (bien sur jamais en adéquation avec le jugement mais de telle manière qu’en recours la justice ne le pénaliserait pas pour autant). bien sur c’est lui qui choisit les dates , lieux et horaires des dvh et qui me les impose et quand j’accepte et bien alors il décide de changer…… l’objectif recherché est bien d’embrouiller tout. Alors, oui au dépot de plaintes et aux mains courantes tout au moins récapitulatives une fois par an, mais non à se laisser pourrir la vie…ne prenez aucun engagement proche des dates de retour ou de départ (car meme l’annulation d’un voyage à l’étranger pour voir la famille du petit ne sera pas un argument suffisant pour obtenir qu’il soit condamné!)…
        il faut maintenant apprendre à gérer l’imprévisible….. donc je ne programme plus mes vacances qu’à la dernière minute comme cela moins de stress et plus d’efficacité.
        en ce qui concerne le dénigrement de l’autre parent pour obtenir la garde exclusive, sachez qu’aujourd’hui les jaf sont trés réticents et que parfois meme dans le cas de parent alcoolisé, il y a maintien des dvh partagés…
        laissé le faire, il finira bien par se faire prendre à son propre jeu.
        Le silence et l’ignorance est notre meilleure arme. il ne faut jamais l’oublier.
        par contre, les dégats sur les enfants sont énormes et malheureusement nous ne pouvons rien faire pour les proteger sauf à nous mettre hors la loi.

        il n’y a pas de crainte de perdre la résidence principale, sauf si vous déménagiez..

        par contre s’il produit de faux témoignage pour prouver que vous etes droguées, portez plainte contre la personne qui l’a fait!!!

  180. Merci pour vos conseils, Littlelena et Rosee. Ca fait du bien de savoir qu’on n’est pas seule face à ce genre de situation.

    C’est sur que si il a de faux témoignages, je porterais plainte contre ces personnes car je ne fais absolument rien de tout ce qu’il m’accuse donc…

    Par contre, je pense bien qu’il va ressortir le fait que je l’ai soupçonné d’avoir fait des choses à notre enfant bien que je m’en suis déjà expliqué devant la justice. Notre enfant m’avais dit que son père l’avait touché au sexe et vu la réaction et les mots qu’utilisait notre enfant , je me suis inquiétée et j’en avais parlé à la justice.
    J’ai eu un expert qui m’a confirmé la chose mais je n’ai pas put avoir son rapport et le procureur a fait un classement sans suite car attouchements difficiles à prouver et un psy qui a démenti car le petit s’est rétracté après avoir passé un mois chez son père… A ce jour, je ne sais pas pourquoi notre enfant a dit cela (il avait 3 ans…).
    Le père se sert de ce classement sans suite pour essayer de me faire passer pour une menteuse et d’avoir voulu le nuire (il le dit partout autour de nous), ce qui est faux….
    Peux t-il s’en servir et les juges m’oter notre enfant pour cela ?? Je n’ai fait que mon rôle de mère à ce moment là et le père a eu une réaction inadéquate face à ce problème : il n’a voulu que se protéger et ne s’est pas inquiété du pourquoi notre enfant disait cela…

  181. Tatoo,
    Si vous deviez vous en ré expliquer, narrer les événements tels que vous les écrivez sur ce blog. Il,est normal en tant que mère que vous ayez essayé de protéger votre enfant.

    Malgré tout, votre inquiétude n’a pas du naître pour rien. Le père de votre enfant aurait il pu avoir un comportement déviant ?
    Je m’explique, vous avez cru votre enfant, sans accorder aucune confiance au père, ce qui me semble un peu démesure, sauf si le comportement de votre ex compagnon était déjà "malsain" du temps de votre vie commune.
    Votre enfant est à un âge ou son corps est encore régulièrement touché par l’adulte qui en prend soin, que çe soit pour aller aux toilettes ou pour les douches, vous devez également certainement faire ces gestes quotidiennement. Et c’est votre manque de confiance en le père de votre enfant qui me surprend, sans porter aucun jugement, j’espère ne pas me faire mal comprendre (parce que chaque séparation est totalement unique)
    Perdre la résidence de votre enfant, parce que vous avez voulu vous assurer de sa sécurité ? Je ne pense pas……
    Les conseils qui vous ont été donné sont judicieux……restez calme, respectez le rôle de l’autre parent ne le dénigrez pas, les juges apprécient cette attitude…….
    C’est parfois difficile, mais ce que vous souhaitez par dessus tout, c’est conserver la résidence de votre fils…….il,faut mettre toutes les chances de votre côté……

  182. Litttlelena.
    Ce qui m’a le + alerté, c’est les mots et gestes que notre enfant a dit (il avait 3 ans) : il ne pouvait pas connaitre ni inventer…Et la réaction du père était alarmante aussi : il ne voulait pas essayer de savoir pourquoi notre enfant dit des choses pareilles ni d’aller voir un pédopsy pour savoir si il pouvait y avoir un quelconque rapport avec le fait que ses parents se séparaient…
    Au niveau de la justice, il dit que c’est moi qui est mis ces mots dans la bouche de notre enfant pour avoir la garde, ce qui est totalement faux, bien sûr !!
    J’écoute les conseils qu’on me donne et j’essaye de garder la tête froide pour mon enfant et moi – même.
    Malheureusement, concernant les propos de notre enfant, j’ai bien peur de ne jamais savoir réellement la vérité car les attouchements, s’il y a, sont quasiment impossibles à prouver…

  183. J ai été humilie j ai réussi a m enfuir et je le reconstruis très lentement. Mes filles de 22ans sont comme lui avec moi.
    Violentes meprisentes elles m ignorent
    je tente de les recuperer mais depuis deux ans la situation ne s améliore pas.
    Elles me dénigrent et le font de manière fourbe et sournoise , elles sont en apparence charmantes mais me haïssent comme leur père.
    J en souffre énormément.Que dois-je faire, j étais une maman fusionnelle et très protectrice, généreuse..
    Quels conseils me donnez vous! Nous vivons ensemble mais elles ne m’adressent pas la parole et détournent leur regard. L une d ‘entre elles est anorexique,elle l’a ouvert le front en le donnant un coup de tête.
    Elles me font peur.
    Que faire? Merci

    • Bonsoir, Comme souvent malheureusement … pas de recette miracles à une situation précise ….
      Le lâcher prise est une notion qu’il vous faut aborder avec votre psychothérapeute …
      Courage! Geneviève Schmit

  184. Mme Mr
    Mon ex mari père de ma fille est très fort en face des juges. Il m’a promis (noter noir sur blanc qu’il me détruira et qu’il souhaite me faire mal beaucoup mal mais il ne veut pas rendre sa fille orpheline de mere) .Malgré ces menaces écrites la justice n’a rien vu. Je suis la vilaine petit canard . A ce jour ma fille subit mal traitance physique je ne peux déposer de plainte car le psychiatre la gendarmerie me considèrent mythomane . Alors maintenant je réconforte ma fille lors de son retour de chez son père et je prie qu’un de ces jours elle ne perdra pas la tête à force de subir des agissements inhumain de la part de son papa. A ce jour je ne veux pas continuer à me battre car la justice est injuste avec moi et mon petit bou de chou.que dieu soit avec nous

    • Bonjour Lazim.

      Si votre demande s’adresse à moi en tant qu’expert dans l’aide aux victimes, vous pouvez bien évidemment prendre un rendez-vous à distance.
      Vous trouverez tous les renseignements sur mon site professionnel: http://soutine-psy-en-ligne.fr
      Si c’est autre chose, précisez votre demande.

      Bon courage! Geneviève Schmit

  185. Madame,

    Votre site m’a beaucoup apporté. Contrairement à la majorité des intervenants, ma situation est bien différente.

    Ma mère est victime de mon frère PN.

    Jamais inséré dans la vie à 46 ans il nous harcèle toujours et encore. Nous menaçant nous et même nos enfants. Nos enfants !

    Il nous a détruit pendant des années, je n’ai pas eu d’enfance, ni d’adolescence digne de ce nom, j’ai même subit de violentes agressions physiques et psychologiques.

    J’aimerai maintenant que mon père est décédé (dieu sait qu’il en a subit des choses, même des tentatives de meurtres) pouvoir protéger ma mère qui est déjà complètement anéantie par la perte de mon papa. Mes parents honteux d’avoir un tel enfant ont oujours refusé de porter plainte.

    Ma mère a fait des efforts incroyables en coupant les ponts avec son fils, malgré cela, il est allé la massacrer chez elle en pleine nuit.

    Elle a bien tenté d’appeler la police (la traçabilité est effective sur son téléphone portable), mais lâche comme il est, il lui a arraché des mains avant de la fracasser au sol. Les voisins n’ont pas bougés et n’ont pas entendus ses appels au secours.

    Ma mère blessée, en état de choc a téléphoné à ma sœur qui est venue de suite. Un certificat avec constatations, un ITT de 4 jours ont été rédigés et une plainte déposée.

    Convoqué au commissariat de police, PN dans toute sa splendeur, il n’assume rien comme d’habitude et affirme que ma mère se serait cognée toute seule et pire encore qu’ielle l’aurait été violé dans son enfance.

    Une pourriture finie, irrécupérable. Je suis fatiguée de tout cela. J’ai fait installer une alarme chez ma mère avec boitier portatif, demandé une ordonnance restrictive.
    Que dois-je faire ? C’est à nous de prouver la bonne foi de ma mère ! Le policier lui a même dit, si vous l’avez violé ne vous inquiétez pas, les faits sont prescrits ! L’horreur absolue.

    J’ai un enregistrement de mon frère délirant, des preuves téléphoniques. La nuit suivant le décès de mon père, mon frère à téléphoné 144 fois à ma mère pour l’insulter, la menacer ainsi que nous-même. Nous avons déposé une main courante ma soeur et moi. Nous avons tous craint qu’il ne vienne avec une arme pour l’enterrement de mon père. Nous en avons informé la police. Il est vraiment taré.

    Je sais que si nous ne l’arrêtons pas, il va finir par tuer ma mère et après cela, il se trouvera une autre victime parmi mes soeurs et moi.

    Je suis desemparée.

    • Bonjour,
      Situation effrayante et malheureusement loin d’être rare … même si on en parle bien trop peu!
      La Police a-t-elle cru que votre mère s’est cognée elle-même ?? J’en doute quand même …
      Le mieux serait que votre maman vienne vers moi pour un rendez-vous à distance afin que je puisse l’aider directement.
      Courage! Geneviève Schmit
      http://soutien-psy-en-ligne.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s